Aller au contenu principal

La technologie au service de l’autonomie protéique

Le projet Vocalim a étudié de nouvelles stratégies pour améliorer l’utilisation de matières premières locales dans l’alimentation des volailles.

La concentration en protéines des tourteaux de tournesol et de colza permettraient une amélioration notable de l'autonomie protéique pour l'aliment non OGM. © P. Cronenberger
La concentration en protéines des tourteaux de tournesol et de colza permettraient une amélioration notable de l'autonomie protéique pour l'aliment non OGM.
© P. Cronenberger

L’autonomie protéique de l’alimentation des volailles est en France de l’ordre de 40 %, mais des procédés technologiques nouveaux appliqués aux matières premières végétales permettraient d’utiliser plus et mieux les ressources locales, en lieu et place de matières importées. Tel est l’un des enseignements du projet de recherche Vocalim qui a mobilisé de nombreux partenaires de la recherche, mais aussi du développement et de l’enseignement agricole (1), de 2016 à 2019. Ainsi, le blutage concentre les protéines en séparant les particules de très petite taille (fraction protéique) et des particules plus grosses (fraction fibreuse). Ce procédé améliore la quantité et la digestibilité des acides aminés dans les fractions enrichies en protéines de colza et de tournesol chez le poulet de chair. Le dépelliculage du colza et le décorticage du lupin s’avèrent également très pertinents pour améliorer la valorisation des matières premières par les poulets.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Tunnel de séchage de fientes de poules. Tous les élevages de pondeuses ont intérêt à sécher les fientes, plus ou moins par stockage ou par aération forcée.
Les fientes de poules épandues perdent peu d’azote
Des suivis de la perte d’ammoniac au champ montrent que les fientes séchées de pondeuses perdent seulement 7 à 8 % de leur azote.
[Mise à jour au 5 novembre ] Influenza aviaire : le virus H5N1 s’installe dans les élevages européens
Après l’augmentation du nombre d’oiseaux sauvages retrouvés porteurs de virus, c’est au tour des élevages avicoles d’être…
Le résultat d’un incendie criminel dans l’Orne en septembre 2019.
Comment répondre positivement aux attaques anti-élevages
Face aux attaques sur l’élevage, garder une communication positive est essentiel, comme l’a montré le grand débat organisé au…
L'Itavi recommande le port d'un masque lors de taches en ambiance poussiéreuse (ici en volière de ponte), du fait de la présence de particules fines qui accroissent les risques.
Santé des éleveurs de volailles : prendre aussi en compte la taille des poussières
Les plus dangereuses, les poussières fines émises en élevage de poulet ne représentent que 5 % de la masse de particules, mais…
Sécurisation contre la grippe aviaire : l’accord de la filière à foie gras a été validé
Ce 9 novembre, l’accord interprofessionnel du Cifog sur la sécurisation de la filière à foie gras vis-à-vis du risque sanitaire…
Le non épointage n'affecte pas les performances individuelles, mais la mortalité est supérieure, voire très supérieure, à celles des lots non épointés.
La palette des solutions au picage s’élargit en poules pondeuses
Faute de solution miracle, les éleveurs de poules pondeuses ont plusieurs leviers d’action pour prévenir ou limiter le picage…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)