Aller au contenu principal

Volailles : Actualité agricole et agroalimentaire des filières poulets, poules pondeuses, canards, dindes, œufs, foie gras dédié

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des poulets moins sensibles aux changements alimentaires

Deux lignées 
de poulets 
à croissance intermédiaire ont été sélectionnées pendant huit générations 
sur le critère « efficacité digestive », en 
leur distribuant 
un blé visqueux 
et dur à digérer...
Deux lignées
de poulets
à croissance intermédiaire ont été sélectionnées pendant huit générations
sur le critère « efficacité digestive », en
leur distribuant
un blé visqueux
et dur à digérer...
© A. Puybasset

L'Inra cherche à améliorer la capacité des poulets à digérer des matières premières de qualité variable. L'intérêt est d'inclure dans les formules des sources alternatives au modèle dominant blé-maïs-soja, dont les besoins mondiaux se sont accrus, que ce soient pour les filières végétales ou animales. Deux lignées de poulets à croissance intermédiaire (type certifié) ont été sélectionnées pendant huit générations sur le critère « efficacité digestive », en leur distribuant un blé visqueux et dur à digérer (blé Rialto). Avec un régime alimentaire classique, les performances de la lignée qui a une efficacité digestive élevée (D+) sont équivalentes à celle de la lignée qui digère moins bien (D-).
En revanche, l'écart se creuse lorsque les poulets reçoivent un régime alternatif comprenant des matières premières difficiles à digérer mais locales (IC plus faible pour la lignée D+). « Les poulets D+ ont un plus gros gésier, le temps de rétention dans le tractus digestif est plus long, la flore digestive est différente de celle des D- », a souligné Sandrine Grasteau de l'Inra lors de la journée Itavi sur les volailles de qualité. Cette sélection améliore également les performances environnementales. Des écarts ont été observés sur le poids de fientes sèches et sur les excrétions d'azote et de phosphore. Des perspectives intéressantes qui vont dans le sens d'une aviculture plus durable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Vignette
Le modèle d’élevage bio s’est inspiré du label rouge fermier

La caractéristique de la production française des volailles bio, c’est qu’elle est majoritairement…

Vignette
L214 ou le marketing de la souffrance à petits pas
Derrière la façade welfariste abolitionniste, l’association L214 cache un projet antispéciste à long terme visant à changer la…
Vignette
« Carrefour développe la volaille bio en accord avec l’amont » déclare Serge Larmagna, directeur volaille du distributeur
Pour être en mesure de répondre à la demande, le groupe Carrefour déploie son offre de volaille bio en concertation étroite avec…
Vignette
Derrière le véganisme, l’idéologie antispéciste
Les antispécistes refusent d’établir une distinction entre espèces et remettent en question 15 000 ans de domestication animale.
Vignette
La CIAB incite ses éleveurs à adapter leurs poulaillers
Pour coller à une demande qui évolue vite, la coopérative des aviculteurs du bocage vendéen a présenté ses actions pour…
Vignette
Un bâtiment de poules pondeuses en cages converti en volière avec jardin d’hiver sur deux étages
L’EARL des Champs blancs a transformé un bâtiment de 71 000 poules pondeuses en cages en une volière avec plancher intermédiaire…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)