Aller au contenu principal

Verdissement des aides à l’investissement

Baisse des consommations énergétiques et jeunes installés, tels sont les nouveaux critères de priorité pour les aides aux investissements de chai.

L'aménagement de réception gravitaire fait partie des aménagements éligibles aux points "critères environnementaux" de la nouvelle mouture des aides aux investissements de chais.
© P. Cronenberger

L’année 2016 signe un changement de donne pour l’attribution des aides aux investissements de chai. Désormais, ce ne seront plus les premiers arrivés les premiers servis, mais ceux ayant déposé les dossiers les plus « environnementaux ». En cause, la volonté de Bruxelles de verdir la filière jusque dans les chais.

Si tous les matériels éligibles aux aides les années précédentes le restent, chaque dossier de demande se verra attribuer une note sur 20. Après étude de tous les dossiers, FranceAgriMer fixera une note seuil au-dessus de laquelle tous les dossiers seront aidés, ceux en dessous étant refusés.

Douze points, soit la majeure partie de la note, seront donc attribuables sur des critères environnementaux. Sur ces douze points, la note sera proportionnelle à l’intensité de l’investissement environnemental dans la totalité du projet. Ainsi, pour les petits projets (10 000 euros), il faudra que le montant de l’investissement en faveur de l’environnement pèse à hauteur de 40 % de l’enveloppe totale pour que le dossier obtienne les 12 points. Pour un gros projet (5 millions d’euros), le taux tombe à 20 %. Entre, ce pourcentage diminue de manière linéaire.

Avantage aux matériels les moins énergivores…

Les matériels entrant dans cette catégorie sont majoritairement ceux qui diminuent les consommations énergétiques : l’isolation des bâtiments, la création de chais enterrés, l’installation de puits canadiens, l’aménagement de réception gravitaire, l’emploi de matériaux bio-sourcés, les revêtements de sols, les pressoirs automatisés et à lavage intégré, les chaînes d’embouteillage à pilotage automatique, isolation sonore et stérilisation et recyclage de l’eau intégrés, les chaudières à haute performance énergétique, les matériels ayant des finitions par électro-polissage, les machines à UV pour le traitement de l’eau, les cuves en inox avec un niveau de finition élevé ou les cuves en béton avec revêtement alimentaire, la microfiltration tangentielle, les filtres orthogonaux, les broyeurs à rafles, les dégrilleurs automatiques, les muids et foudres en bois PEFC ou FFC, et les imprimantes laser pour l’étiquetage.

…puis aux jeunes installés

Sur les huit points restants, trois seront automatiquement distribués aux nouveaux entrants dans la filière ou aux caves coopératives ayant permis l’installation d’au moins un jeune dans les deux années précédentes grâce à une politique financière. Deux autres points seront alloués à l’achat d’appareils permettant la production de moûts concentrés rectifiés (MCR) ou permettant des alternatives soustractives à l’enrichissement (osmose inverse). Deux autres seront octroyés pour des investissements en lien avec les nouvelles pratiques œnologiques autorisées par l’OIV (entrées en vigueur depuis le 1er janvier 2009) ou pour des matériels favorisant le développement commercial (chaînes d’embouteillage pour petits contenants, embouteilleuses permettant de boucher à vis ou avec des bouchons). Enfin, un point sera décerné à la création de projets collectifs tels qu’une union de coopératives, un regroupement en GIE en Cuma ou une sortie de village dans l’année précédant la demande d’aide.

Autre changement de taille, les dossiers de demande d’aides aux investissements devront être déposés complets (avec devis, etc.) entre octobre et le 15 décembre 2016 (et non plus début janvier comme ce fut le cas cette année), via une téléprocédure. Pour la première année, cette déclaration en ligne sera obligatoire.

à retenir

Barème de notation

12 points seront décernés dans le cas d’un investissement environnemental.

3 points seront attribués aux nouveaux entrants ou aux caves coopératives ayant financièrement favorisé l’installation d’un jeune.

2 points reviendront aux dossiers contenant l’achat de matériels destinés à produire des moûts concentrés rectifiés ou permettant des alternatives soustractives.

2 points seront octroyés pour des investissements en lien avec les nouvelles pratiques œnologiques autorisées par l’OIV (entrées en vigueur depuis le 1er janvier 2009) ou pour des matériels favorisant le développement commercial.

1 point concernera les projets collectifs de restructuration, comme la création d’unions de coopératives, le regroupement en GIE ou en Cuma…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les amibes sont des micro-organismes unicellulaires. L'une d'elle, Willaertia magna, pourrait bientôt devenir une substance active de lutte contre le mildiou, aux vues de résultats au champ prometteurs. © Amoéba
Essais prometteurs pour un nouveau produit antimildiou de biocontrôle en vigne
Un biofongicide à base d’amibe, en test au champ depuis l’an dernier, a confirmé en 2020 son efficacité contre le mildiou. De…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole