Aller au contenu principal

En Suisse
Un vin de terroir élevé dans un fût de terroir

Pendant que l´Union européenne autorise l´usage des copeaux, les Suisses s´intéressent à la revalorisation de leurs chênes sous forme de barriques.


Cette démarche, initiée il y a cinq ans par l´École de Changins, vise à mettre sur le marché des vins de terroir élevés dans des fûts de terroir, un concept qui se justifie à la fois techniquement et d´un point de vue marketing. Jusqu´à présent les vignerons suisses élevaient leurs vins dans des barriques de chêne français, américains ou d´Europe de l´est, massivement importées de France ou d´Italie.

" Mais les garanties de qualité et de provenance de certains bois ne sont pas toujours assurées, explique Judith Auer, responsable du projet à Changins. Notre travail a donc abouti à la création d´une marque de garantie " Terroir Chêne " qui assure la qualité et la traçabilité du fût en chêne suisse. " Pour chaque barrique, le vigneron connaît l´espèce de chêne, sa forêt d´origine (une trentaine de forêts de Suisse romande sont pour l´instant répertoriées) et surtout ses principales caractéristiques organoleptiques.
Le potentiel aromatique des chênes suisses est caractérisé en fonction de leur origine et de leur espèce. ©D. R.

Car la qualité des bois de chacune des forêts a été précisée par moult analyses chimiques et sensorielles. " Le bois de chaque terroir développe un complexe aromatique original et unique ", assure la chercheuse, qui a également étudié l´impact des différentes chauffes sur chacun des lots de chêne.
Les premiers fûts garantis viennent tout juste d´être fabriqués et les premiers entonnages débutent. L´étude doit se poursuivre pour vérifier les meilleures adéquations entre les cépages locaux et les barriques de terroir et étudier le potentiel d´autres chênaies.

Quant aux réserves de chênes suisses, " il n´y a pas de souci, répond Judith Auer, nous disposons d´importantes réserves de chênes âgés de 120 à 180 ans, âge idéal pour une utilisation en tonnellerie ". Et la Suisse prévoit de planter des chênaies après sélection d´espèces adaptées.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole