Aller au contenu principal

« Avec mon quad, j’ai pu passer dans les vignes détrempées sans abîmer les sols »

Hervé Schwendenmann, vigneron coopérateur à Wuenheim au sud de l’Alsace, utilise un quad depuis 2012. Il est conquis par la polyvalence de ce matériel.

Pour Hervé Schwendenmann, le quad permet d'assurer aussi bien pour des petites tâches que des opérations essentielles, comme la pulvérisation.
Pour Hervé Schwendenmann, le quad permet d'assurer aussi bien pour des petites tâches que des opérations essentielles, comme la pulvérisation.
© C. Gerbod

Hervé Schwendenmann a intégré un quad dans sa panoplie de matériels pour intervenir dans les vignes depuis une dizaine d’années. Lorsque son premier quad acheté d’occasion a rendu l’âme au début du printemps 2021, il n’a pas hésité à se rééquiper immédiatement. Et cette fois-ci, il a investi dans du neuf. Il a acquis un quad Outlander Max XT-P 650 T de la marque canadienne Can-Am proposé par un concessionnaire proche de chez lui et dont le commercial habite son village. Il y a consacré un budget de 14000 euros hors taxes. Son quad Polaris d’occasion lui avait coûté « entre 2500 et 3000 euros », se rappelle-t-il, donc environ cinq fois moins cher. « Le modèle Can-Am était juste le bon compromis taille-puissance », se félicite-t-il. Son frère installé au Canada l’a conforté sur son choix. La fiabilité de la marque est pour lui un critère d’achat majeur.

 

 
Hervé Schwendenmann apprécie la maniabilité et le confort de son quad.
Hervé Schwendenmann apprécie la maniabilité et le confort de son quad. © C. Gerbod

 

Une aide précieuse pour traiter lorsque le sol est détrempé

Son rééquipement rapide a été motivé par la météo. « En 2021, il y a eu l’équivalent d’une année et demie de pluie pendant la saison végétative », se remémore-t-il. La très forte pression mildiou l’a incité à s’équiper également en urgence d’un matériel de pulvérisation embarqué, adapté au quad. Il a contacté la société Vich à Aubenas et a fait l’aller-retour dans la journée pour aller chercher le dernier équipement qui restait en stock, disposant d’une cuve de 100 l. Il lui a coûté 7000 euros HT. « Ça m’a bien dépanné cette année-là, confie-t-il. J’ai pu passer dans les parcelles détrempées sans faire de dégâts dans les sols ». Il est aussi venu en aide à quelques collègues qui n’arrivaient plus à entrer dans leurs vignes en tracteur. En pulvérisation, sa vitesse d’avancement est de 5 km/h. Une vitesse qu’il tient « au pouce », précise-t-il. La pulvérisation en quad reste cantonnée aux cas où un excès d’eau rend les vignes difficilement praticables. « Je ne ferai pas ça tout le temps », dit-il, en soulignant l’absence de protection d’une cabine qui oblige à s’équiper en masque et combinaison adaptés, et à affronter la météo sans filtre !

Le viticulteur utilise aussi son quad pour désherber chimiquement le cavaillon mais uniquement sur quelques vignes dont le désherbage mécanique est compliqué. Il dispose donc d’une petite cuve à cet effet.

 

 
Sur la saison 2021, lorsque la pression mildiou était très forte et les vignes détrempées, le quad s'est rendu indispensable pour pouvoir entrer dans les vignes en préservant les sols.
Sur la saison 2021, lorsque la pression mildiou était très forte et les vignes détrempées, le quad s'est rendu indispensable pour pouvoir entrer dans les vignes en préservant les sols. © H. Schwendenmann

 

Un temps de complantation divisé par deux

La mission annuelle principale du quad reste la complantation. Chaque année, les Schwendenmann remplacent 3000 pieds. C’est cet usage qui a initialement motivé Hervé Schwendenmann à s’équiper il y a dix ans. Il s’était alors retrouvé tout seul à mener le chantier de remplacement des manquants suite à l’indisponibilité de son père. Il s’était dit qu’un quad allait lui faciliter la tâche. Le Polaris d’occasion qu’il avait alors trouvé avait parfaitement relevé le défi. Son tout nouveau Can-Am assure tout autant. Il équipe son quad d’une remorque où sont installés les tuteurs et les plants à distribuer. Elle permet de récupérer les pieds morts. « Depuis le quad, on est plus haut pour taper le piquet à la masse », remarque aussi le vigneron. Il estime que l’usage du quad lui a permis de diminuer par deux le temps de replantation : « on part à deux en même temps, on travaille à la file sans avoir à repasser ». Il dispose de remorques de deux tailles différentes.

 

 
La replantation est l'utilisation la plus régulière du quad.
La replantation est l'utilisation la plus régulière du quad. © H. Schwendenmann

 

Le quad s’est également imposé pour les déplacements ponctuels dans les vignes : apporter du matériel, approvisionner les vendangeurs pour la pause-café des jours de vendanges manuelles, surveiller les vignes ou aller y faire des prélèvements pour contrôler les maturités. Son utilisation est donc quasiment quotidienne à certaines périodes, notamment au moment des vendanges. Le vigneron apprécie notamment de pouvoir accéder avec à des parcelles en coteaux quand l’herbe est grasse. « Je passe partout sans faire d’ornières », se réjouit-il.

Un outil maniable, fiable et performant

Son quad Can-Am Outlander lui donne toute satisfaction. Il est adapté à la largeur de presque toutes ses vignes, ce qui ne serait pas le cas d’un SSV. Il n’y a guère que dans les rangs étroits qu’il ne s’engage pas, compte tenu de la largeur hors tout de l’engin. Mais ça ne concerne qu’environ 10 % de ses vignes. Il apprécie la puissance du modèle, la direction assistée avec trois modes de conduite, les quatre roues motrices, la possibilité de régler la dureté des suspensions. Il le trouve plus nerveux que le précédent et également plus stable. « Je peux mettre près d’une tonne dans la remorque et il ne bouge pas, illustre-t-il. Le treuil permet aussi de réparer un piquet de tête. »

Autre atout : la maniabilité. Hervé Schwendenmann juge que « c’est agréable de rouler, on tourne à une main ». Les porte-bagages avant et arrière sont amovibles et se clipsent et déclipsent très facilement. Il trouve la conception des fixations de Can-Am particulièrement astucieuse. L’homologation deux places est un autre plus.

 

 
Grâce à un système de fixation très pratique, les porte-bagages avant et arrière s'enlèvent et se remettent très facilement.
Grâce à un système de fixation très pratique, les porte-bagages avant et arrière s'enlèvent et se remettent très facilement. © C.Gerbod

 

En deux ans, il n’a eu aucun problème à déplorer. Il graisse de temps en temps les amortisseurs et les axes d’entraînement. Il réalise consciencieusement « les entretiens constructeur toutes les 100 heures ». Son concessionnaire, qui n’est qu’à quinze minutes de chez lui, vient chercher l’engin. « L’entretien n’est pas plus cher qu’une voiture », estime-t-il. La consommation lui semble raisonnable. Il évalue à 16 hectares la surface traitée avec un plein. S’il y avait une chose à améliorer, selon lui, ce serait de pouvoir disposer d’un régulateur de vitesse. Il sait qu’il peut potentiellement l’équiper d’un modèle de rolofaca spécial quad pour gérer son enherbement mais il en possède déjà un pour son tracteur, et pour l’instant, il ne songe pas à utiliser son quad en alternative.

Sur l’exploitation, quatre personnes utilisent le Can-Am. Sans excès toutefois, car Hervé Schwendenmann n’aime pas trop entendre les remarques des randonneurs mécontents de voir un quad circuler. Pas question donc d’en abuser.

Catherine Gerbod

repères

EARL Schwendenmann Hervé

Surface 21 hectares

Dénominations AOP alsace, alsace grand cru, crémant d’Alsace, alsace vendanges tardives

Encépagement riesling, gewurztraminer, pinot gris, pinot blanc, pinot noir, auxerrois, muscat

Type de sol grès dominant

Largeur interrangs 2 m (quelques vignes à 1,30 m)

Circuit de commercialisation coopération

Découvrez les autres articles de notre dossier quad : 

Quad, le petit véhicule qui monte en viticulture

« En viticulture, le quad est complémentaire du tracteur »

« J’ai pu passer dans les vignes détrempées sans abîmer les sols »

« Le quad a été pour moi une solution économique à l'installation »

Un porte-outil pour quad, pour en faire plus dans les vignes

Trente-neuf quads adaptés à la vigne

zoom sur

Outlander Max XT-P 650 T de Can-Am

Cylindrée 650 cm3

Nombre de roues motrices 4

Largeur hors tout 1,219 m

Garde au sol minimale 279 mm

Poids à vide 375 kg

Capacité du réservoir d’essence 20,5 litres

Capacité de traction jusqu’à 750 kg

Prix au 13/09/2022 15699 euros TTC

Les plus lus

Cristel Grégoire, viticulteur coopérateur à Bessan, dans l'Hérault, a mis au point un programme pour réduire l'utilisation des phytos.
« J’économise 50 % de phytos dans mes vignes grâce à un programme couplé au bicarbonate de potassium »
Dans l’Hérault, Cristel Grégoire a mis au point sa propre bouillie à base de bicarbonate et développé un programme qu’il nomme «…
Thibaut Déplanche, directeur général du laboratoire Celesta-lab, dans l’Hérault, explique qu'il faut un sol en bon état pour réussir et rentabiliser un couvert ...
« Il est primordial de rentabiliser le semis des couverts dans ses vignes »

Semer un couvert végétal peut être bénéfique, à condition de le réussir. Les conseils de Thibaut Déplanche, directeur de…

Coup de frein sur les ventes de vignes en 2023

Dans un contexte global de crise, le marché des terres viticoles a vu son nombre de transactions baisser en 2023, tandis que…

Si la position des trois leaders de la machine à vendanger n'a pas changé, les parts de marché ont fortement évolué.
Immatriculations 2023 des machines à vendanger - Le marché se resserre

En chute, le marché des machines à vendanger est marqué par une progression des deuxième et troisième. 

parcelle de vigne arrachée
Arrachage de vignes : quelles modalités de répartition des 150 millions d’euros d’aides ?

Face à la crise viticole, le ministère sonde actuellement les viticulteurs pour affiner les modalités du plan de réduction du…

Le nouveau sécateur C3X intègre une batterie 10,8 V au bout de la poignée.
Pellenc lance une offre de sécateurs à batterie embarquée

Pellenc double le nombre de sécateurs électriques à son catalogue, avec un sécateur professionnel sans cordon... et un second…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole