Aller au contenu principal
Font Size

Demain
« Industrialiser le savoir-faire »

Patrick Ducourneau, directeur de la société Vivélys
Patrick Ducourneau, directeur de la société Vivélys
© M. Koralewski

Vivelys travaille à l'élaboration d'un logiciel de gestion permettant aux vinificateurs d'industrialiser le « savoir faire ». Patrick Ducournau, directeur de la société, en explique le concept.

Quel est le concept de votre projet ?
L'idée est de pouvoir gérer une production à grande échelle de la même façon que le vigneron ou l'œnologue va gérer le domaine familial par exemple. En d'autre terme, le logiciel devra permettre de gérer les aller retour entre ce qu'attend le marché et ce que la matière première permet de faire.

Quelle est la différence avec le système industriel actuel ?

Le système industriel cherche à écrire une recette en la simplifiant à l'extrême pour augmenter la productivité. Quelle que soit la matière première, la recette est appliquée. A l'inverse, le logiciel que nous développons tiendra compte de la variabilité de la matière première au jour le jour. Chaque donnée sera intégrée au fur et à mesure de l'élaboration du produit pour atteindre l'objectif fixé.

Comment ce système va-t-il fonctionner ?

Il faudra des capteurs, à la vigne, au chai, partout où l'on peut récolter des données dynamiques. Toutes ces données seront ensuite traitées par calculs informatiques, classées et analysées. Un modèle informatique de base permettra de faire fonctionner l'installation, et ce modèle devra être affinée au cas pas cas, en entrant les données « matière première » et « objectif souhaité ». Mais toutes les décisions restent entre les mains de l'œnologue. Cet outil nécessitera en effet des compétences et du savoir-faire pour l'utiliser. Une formation sera d'ailleurs nécessaire pour maîtriser cet outil, que nous espérons pourvoir d'ici 2010, pour la vigne dans un premier temps.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole