Aller au contenu principal

Crise viticole
En Aquitaine, les effets du « Plan Bordeaux » espérés dans deux ans

Le Conseil interprofessionnel du vin de bordeaux table sur les vingt mesures de son « Plan » pour faire face à la crise.


« Notre plan sera mis en place d´ici la fin de l´année, a annoncé Christian Delpeuch, président de l´Interprofession bordelaise. Mais il ne faut pas se faire d´illusions, il n´y aura pas d´effet avant 1 ou 2 ans. Nous avons cependant la capacité à tenir les deux années qui viennent. » Validé par le ministre de l´Agriculture, il comprend 20 mesures concernant 3 volets : l´assainissement du marché, la restructuration de l´offre et la relance commerciale. Les Bordelais vont ainsi mettre en place une réserve, une distillation et un arrachage primé, financé par un emprunt de 60 millions d´euros sur 20 ans, « sans augmentation des cotisations ». Les syndicats demandent l´adoption de pratiques oenologiques « plus pragmatiques », notamment la règle des 85/15 ou la mention du nom de cépage sur les étiquettes, mais l´ajout de copeaux sur les AOC n´est pas à l´ordre du jour. Enfin, les budgets publicitaires vont diminuer au profit d´opérations promotionnelles plus ciblées. Par ailleurs, le bureau du CIVB a maintenu sa confiance à M. Delpeuch, malgré ses ennuis judiciaires.
Christian Delpeuch : « Ce plan vise à donner à notre filière les moyens décentralisés de se réformer et de se gérer elle-même. » ©CIVB

Chiffres clés
5,55 millions d´hectolitres de bordeaux ont été commercialisés en 2004 pour 3 milliards d´euros.
Le marché français, soit 66 % des débouchés, s´est bien comporté par rapport à l´an passé.
En revanche l´export a chuté de 12 % en volume (1,77 millions d´hl) et 22 % en valeur (1,07 milliard d´euros).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L'utilisation de filets d'ombrage pourrait être un levier à moyen terme pour s'adapter à la hausse des températures et le changement du profil des vins. © CA 84
Cinq pratiques viticoles pleines d’avenir
Autres temps, autres mœurs. Le changement du climat et l’avènement de l’agroécologie vont faire évoluer petit à petit le…
Robert Plageoles, vigneron au domaine éponyme, a fait référencer les pieds de vigne sauvage de la forêt de Grésigne afin de les protéger des arrachages intempestifs. © J. Gravé
La vigne sauvage, un potentiel en tant que porte-greffe à explorer
Dans le Tarn, Robert Plageoles, du domaine Plageoles, se passionne pour la vigne sauvage, ou Vitis sylvestris. Persuadé que son…
Flavescence dorée : la réglementation évolue
Début 2021, un nouvel arrêté de lutte contre la flavescence dorée et son agent vecteur devrait être publié. Des discussions sont…
Les turricules témoignent de la présence de vers de terre, et donc d'une partie de l'activité biologique. © C. Gloria
À la reconquête de la fertilité biologique des sols viticoles
Anciennement perçu comme un simple réservoir, le sol et son fonctionnement reviennent petit à petit au centre des préoccupations.
 © J.- C. Gutner
S’adapter petit à petit à soigner la vigne autrement
Les produits de protection des plantes que l’on connaît classiquement ne vont pas disparaître du jour au lendemain. Mais il faut…
En Bretagne, Edouard Cazals crée le premier domaine viticole professionnel
En 2018, Édouard Cazals, vigneron au domaine La cabane aux longues vignes, a planté deux hectares de vigne près de l'estuaire de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole