Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Demain
Éliminer les molécules combinées au SO2 dans les vins liquoreux

L‘Institut des sciences moléculaires (ISM) de Bordeaux a mis au point et breveté une nouvelle technique permet- tant d’éliminer les molécules qui se combinent au SO2 dans les vins liquoreux. Cette technique (1), dite “ d’extraction sélective ”, diminue le pouvoir combinant des vins sans altérer leurs qualités organoleptiques et permet, dans le même temps, de diminuer les doses de SO2 nécessaires à stabiliser les vins. “ La technique consiste à utiliser un support inerte à usage alimentaire qui se présente sous forme de micro-billes ”, explique Hervé Deleuze, maître de Conférences à l’Université Bordeaux 1. Ces billes sont incorporées au moût ou au vin à 10 g/l et se fixent aux molécules “ combinantes ”, qu’elles soient déjà ou non combinées au SO2. Entraînées par gravité, les billes sont ensuite éliminées par soutirage. Deux semaines après traitement, un vin de Sauternes, initialement sulfité à 400 mg/l, présente un taux de SO2 total de 200 mg/l dont 50 mg/l de SO2 libre. Des tests de dégustation triangulaires n’ont pas permis de déceler les lots traités de ceux qui ne l’étaient pas.

Deux types de billes

Un premier brevet a été obtenu pour des billes fabriquées à partir de différents polymères de synthèse. De nouvelles billes insolubles fabriquées à partir de la lignine de chêne de tonnellerie viennent également d’être mises au point. Leur efficacité mesurée sur milieu modèle est comparable à celle du premier procédé. Les tests sur vin démarrent actuellement et la technique est en attente de transfert technologique. “ La production des billes se fait en laboratoire pour des volumes de quelques dizaines de grammes, précise Jean Christophe Barbe, maître de Conférences
à l’Enitab-ISVV. L’industrialisation de cette étape est un point-clé à développer. ” Restera ensuite à mener des essais en condition de chais avant de solliciter une autorisation de pratique.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Les chambres d’agriculture dévoilent leur plan stratégique

Les chambres d’agriculture ont dévoilé cet été leur projet stratégique pour la période 2019-2024. L’assemblée permanente des…

Vignette
Les crémants jouent collectif pour progresser à l’export
Alors que le marché français des effervescents est jugé mature, les huit appellations françaises de crémant veulent se promouvoir…
Vignette
Les Vignerons ardéchois s’engagent à protéger la faune
L’Union des vignerons ardéchois a annoncé la signature d’une convention de partenariat avec la Ligue pour la Protection des…
Vignette
Vers une modulation du travail du sol en temps réel
Le capteur SoilXplorer de CNH établit des cartographies de variabilité intraparcellaire des sols et pilote en direct les outils…
Vignette
Beaujolais : 30 % de pertes suite à la grêle
Dimanche 18 août en fin de journée, la grêle s’est invitée sur les terroirs des Pierres Dorées, un secteur pourtant protégé par…
Vignette
Le soufre a-t-il accentué les effets de la canicule ?
Les applications de soufre avant l’épisode de canicule du 28 juin dernier ont parfois aggravé les symptômes observés de brûlures…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole