Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

L’électrique à la conquête de la viticulture

La voiture électrique occupe le devant de la scène compte tenu du poids économique de l’industrie automobile et de l’importance des transports dans les émissions de gaz à effet de serre. Mais plus discrètement, l’énergie électrique trace sa route dans l’univers agricole. Et la viticulture est une filière où elle s’adapte particulièrement bien. De nombreux travaux viticoles demandent une énergie compatible avec la puissance et l’autonomie développées par les batteries. Ce qui n’est pas forcément le cas dans les autres secteurs agricoles.

L’évolution des performances des batteries est au cœur de l’essor de l’agroéquipement électrique. Mais pas seulement. Du point de vue de la réduction des gaz à effet de serre, des performances énergétiques ou du confort de travail, la motorisation électrique coche beaucoup de cases.

Bien sûr d’autres sources d’énergie sont aussi pertinentes. Des progrès sont encore à réaliser, notamment sur le prix des équipements, le poids et la performance des batteries, leur durée de vie, leur dépendance envers certains matériaux rares, leur recyclabilité et l’organisation de leur recyclage. Mais pour bien des usages, l’électrique affiche de réelles performances technologique, environnementale et économique.

Et la possibilité pour l’agriculteur de produire lui-même son énergie, expérimentée déjà dans de nombreuses exploitations, ne peut qu’amplifier le phénomène en améliorant l’autonomie énergétique des exploitations. Autant de facteurs qui font de l’électrique une voie d’avenir.

Au sommaire de ce dossier

Trois enjambeurs Kremer font déjà partie du parc, un quatrième est en commande. © Château Montrose
"Nous allons vers une viticulture sans carbone"
Au Château Montrose, le parc d’enjambeurs est en transition vers le tout-électrique, et trois mille mètres carrés de panneaux solaires assurent l’auto
L’électricité, moteur de la traction
Machinisme
La traction est certainement la fonction la plus difficile à électriser sur une exploitation, tant elle peut être exigeante en termes de puissance et
Joffrey Collemiche, WM Presta – Conduire un tracteur électrique est relaxant
Machinisme
L’entreprise de travaux viticoles WM Presta possède quatre tracteurs enjambeurs électriques sur son parc de six. Un choix principalement économique.
Outils électroportatifs - Plus légers, plus costauds, plus polyvalents
Machinisme
Ces dernières années, les sécateurs électriques ont gagné en ergonomie, en poids et en performance.
Adoptée en nouvelle lecture par l'Assemblée nationale le 17 septembre dernier, le projet de loi d'Orientation des mobilités prévoit de multiplier par 5 les points de recharge de véhicules électriques d'ici 2022. © DR
L’offre d'utilitaires électriques s'étoffe
Développés pour assurer la livraison du dernier kilomètre, les utilitaires électriques s’imposent peu à peu en zones urbaines.
Avec sa benne et son blocage de différentiel, le Jobber EV5 peut répondre aux attentes de certains viticulteurs. © Deltamics
Le courant passe pour les quads et les SSV
L’offre en quad et SSV électriques est encore très restreinte.
Ted, le robot de Naïo technologies s'exportera au-delà des frontières de l'Hexagone dès 2020. © X. Delbecque
Les robots poursuivent leur déploiement
Entre partenariats d’expérimentations et démonstrations privées, 2019 aura été une année chargée pour les robots et leurs créateurs.
Zasso-CNH commercialise actuellement une version de 3m de large de son Xpower et travaille au développement d’autres versions, notamment pour la viticulture et l’arboriculture. © Zasso-CNH
L'électricité, une nouvelle piste pour le désherbage
A l'étude depuis les années 80, le désherbage électrique fait l'objet d'un intérêt nouveau dans le contexte de recherches d'alternatives aux herbicide
Christophe Maillard (à gauche), Jean-Pierre Heurteau (au centre) et Stéphane Rondeau (à droite) sont convaincus de l'intérêt des fils électriques chauffants pour lutter contre le gel. © X. Delbecque
Le fil électrique, un allié contre le gel
Chez Christophe Maillard, dans le Muscadet, les fils électriques permettent de lutter contre le gel.
Sur les chariots élévateurs électriques, la baisse de consommation d'énergie peut atteindre 20 % en passant d'une technologie acide-plomb aux accumulateurs lithium fer phosphate. © Jungheinrich
Des batteries en pleine évolution 
Plomb, lithium-ion, lithium fer phosphate, nickel métal hydrure… Les technologies de batterie (ou accumulateurs) se multiplient.
Publicité