Aller au contenu principal

Le fil électrique, un allié contre le gel

Chez Christophe Maillard, dans le Muscadet, les fils électriques permettent de lutter contre le gel. Cette pratique donne de bons résultats et commence à faire des émules du fait de la succession d’années gélives.

Il suffit d’arpenter pendant quelques instants les vignes de Christophe Maillard, vigneron en Loire-Atlantique sur la commune du Pallet, pour comprendre que cette année encore, le gel n’a pas fait de cadeau. Heureusement, une de ses parcelles est équipée de fils chauffants antigel, sur 0,5 hectare. « Même si ça ne représente pas beaucoup en surface, ça a un impact énorme sur le moral de travailler dans une parcelle pleine de raisin alors que tout son vignoble a été touché, je sais que j’ai au moins ça », témoigne le vigneron. Autant dire qu’il est satisfait du système, qui est en place chez lui depuis la fin des années 90. À cette époque, Jean-Pierre Heurteau, un voisin et ami électricien, a souhaité tester le système de lutte antigel qu’il avait mis au point, et pour lequel il a reçu un Sival d’argent en 1997. Le principe est simple. Un câble électrique est installé au niveau du fil porteur, attaché à ce dernier par des torsades (voir photo).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L'utilisation de filets d'ombrage pourrait être un levier à moyen terme pour s'adapter à la hausse des températures et le changement du profil des vins. © CA 84
Cinq pratiques viticoles pleines d’avenir
Autres temps, autres mœurs. Le changement du climat et l’avènement de l’agroécologie vont faire évoluer petit à petit le…
Robert Plageoles, vigneron au domaine éponyme, a fait référencer les pieds de vigne sauvage de la forêt de Grésigne afin de les protéger des arrachages intempestifs. © J. Gravé
La vigne sauvage, un potentiel en tant que porte-greffe à explorer
Dans le Tarn, Robert Plageoles, du domaine Plageoles, se passionne pour la vigne sauvage, ou Vitis sylvestris. Persuadé que son…
Flavescence dorée : la réglementation évolue
Début 2021, un nouvel arrêté de lutte contre la flavescence dorée et son agent vecteur devrait être publié. Des discussions sont…
Les turricules témoignent de la présence de vers de terre, et donc d'une partie de l'activité biologique. © C. Gloria
À la reconquête de la fertilité biologique des sols viticoles
Anciennement perçu comme un simple réservoir, le sol et son fonctionnement reviennent petit à petit au centre des préoccupations.
 © J.- C. Gutner
S’adapter petit à petit à soigner la vigne autrement
Les produits de protection des plantes que l’on connaît classiquement ne vont pas disparaître du jour au lendemain. Mais il faut…
Cédric Moussé ne manque pas d'expliquer sa démarche lorsqu'il reçoit des clients au caveau. © J.-C. Gutner
Limiter son empreinte carbone à la vigne et au chai
Vigneron à Cuisles, dans la Marne, Cédric Moussé a intégré dans sa stratégie d’entreprise la modération de l’impact de sa…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole