Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L’offre d'utilitaires électriques s'étoffe

Développés pour assurer la livraison du dernier kilomètre, les utilitaires électriques s’imposent peu à peu en zones urbaines. Leur utilisation en campagne, et plus spécifiquement dans le monde agricole, est pour l’heure marginale. Zoom sur trois modèles qui pourraient séduire les viticulteurs.

Adoptée en nouvelle lecture par l'Assemblée nationale le 17 septembre dernier, le projet de loi d'Orientation des mobilités prévoit de multiplier par 5 les points de recharge de véhicules électriques d'ici 2022. © DR
Adoptée en nouvelle lecture par l'Assemblée nationale le 17 septembre dernier, le projet de loi d'Orientation des mobilités prévoit de multiplier par 5 les points de recharge de véhicules électriques d'ici 2022.
© DR

8103. D’après l’Avere, l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique, c’est le nombre d’utilitaires électriques vendus en France en 2018. Sur 457 600 nouvelles immatriculations d’utilitaires, c’est peu, mais c’est tout de même un bond de près de 35 % par rapport à 2017. Les nombreuses incitations fiscales y sont pour quelque chose. En plus d’un bonus écologique de 6 000 €, les professionnels qui achètent ou louent plus de deux ans un utilitaire électrique bénéficient d’une exonération de taxe sur les véhicules de société (TVS) et de taxe sur la carte grise (à l’exception des DROM). Une prime à la conversion pouvant aller jusqu’à 5 000 € peut également s’appliquer. À noter que les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés ou à l’impôt sur le revenu peuvent bénéficier d’un suramortissement de 40 % de la valeur de cette flotte.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La boarmie et une chenille arpenteuse qui se confond avec le bois ou les vrilles. © IFV Alsace
La boarmie, mange-bourgeon de la vigne
La boarmie est un mange-bourgeons qui peut attaquer la vigne du stade gonflement des bourgeons jusqu’au stade une feuille étalée…
Le changement climatique au cœur des Controverses Réussir-Agra
La troisième édition des Controverses de l’agriculture et de l’alimentation, organisée par le groupe Réussir Agra, aura lieu…
15 lieux prestigieux ouvrent leurs portes pour Millésimes Alsace
Les organisateurs du salon Millésimes Alsace ont choisi de mêler dégustations et visites touristiques pour offrir aux…
[ Salon de l'agriculture ] Le magazine JA Mag fait peau neuve
Après plus de deux ans de réflexion, la nouvelle formule du magazine du syndicat des jeunes agriculteurs (JA) est officiellement…
Jérôme Gallo, directeur de la School of Wine & Spirits Business © BSB
"Continuer à conquérir le marché chinois implique un gros travail sur le réseau de distribution de vin"

Jérôme Gallo, directeur de la School of Wine & Spirits Business, spécialiste de l’économie mondiale…

L’Union des grands crus de Bordeaux reste optimiste sur l’export
Dans un contexte plus que morose, l’Union des grands crus de Bordeaux affiche un optimisme résolu quant aux marchés export.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole