Aller au contenu principal

Avec les malos sous marc, " les vins sont plus propres après soutirage "

Louis-Michel Musyt, vigneron au Château Carbon d’Artigue, en Gironde, utilise la co-inoculation depuis 2018. Outre le temps qu'il gagne à ne plus suivre les malos dans chaque barrique, il remarque que les vins sont naturellement plus limpides après soutirage.

Les vins sont plus limpides après soutirages lorsque les malos se font sous marc, d'après le constat de Louis-Michel Musyt, vigneron en Gironde.
© G.Lefevre
Louis-Michel Musyt, vigneron au Château Carbon d’Artigue, en Gironde

En 2018, j’ai réalisé des essais de levures acidifiantes. Pour bien évaluer l’impact de ces souches, j’ai choisi de faire les malos avant la fermentation alcoolique (FA), donc en pré-inoculation. Ces essais n’ont pas été convaincants car j’ai eu des fermentations languissantes et j’ai dû réensemencer une deuxième fois avec des levures "finisseuses" . Économiquement ce n’est pas jouable. En revanche j’ai trouvé intéressant d’avoir les vins stabilisés avant entonnage. Ça évite le suivi fastidieux des malos en barriques.

J’ai donc basculé sur la co-inoculation, que j’utilise principalement sur mes cuvées sans SO2. Ça me permet d’entretenir une compétition dans le milieu pendant la FA et les macérations post-fermentaires. Cette technique me permet aussi d’envisager de faire un vin primeur sans sulfites, et ainsi de diversifier ma gamme. Côté aromatique, j’ai l’impression que cela provoque une légère montée d’éthanal en cours de FA, un peu comme avec la micro-oxygénation. Mais ça disparaît totalement par la suite. Les vins me semblent aussi plus noirs. Enfin, j’ai l’impression que la co-inoculation modifie un peu la cinétique de sédimentation. Les vins me semblent plus propres après soutirage que lorsque je fais des fermentations séquentielles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Preview image for the video "Kubota - La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés adopte un pont avant suspendu".
VIDÉO Kubota - La nouvelle gamme de tracteurs spécialisés adopte un pont avant suspendu
Kubota a dévoilé au Sima ses nouvelles gammes de tracteurs spécialisés.
Broyeur, épandeur, pulvérisateur... Guillaume Guiroux est équipé pour réaliser quasiment tous les travaux de la vigne au quad.
« Le quad a été pour moi une solution économique à l'installation »
Dans le Var, Guillaume Guiroux s’est lancé dans la viticulture sans tracteur, un choix économique et agronomique. Aujourd’hui…
Vinitech-Sifel - 23 nouveautés découvertes lors de la prévisite !
Les stands sont presque tous achevés prêts à accueillir les visiteurs du Vinitech-Sifel. Petite prévisite du salon du côté des…
John Deere lance une nouvelle gamme de tracteurs spécialisés haut de gamme.
John Deere - Des tracteurs spécialisés jusqu'à 136 chevaux
John Deere présente une gamme de tracteurs pour vignes larges made in Mexique.
RVI300_GEL_RTECH_NIV3
R-Tech - Un bon tuyau pour lutter contre le gel des vignes
La société bourguignonne R-Tech commercialise depuis peu une gaine chauffante pour lutter contre le gel.
Le groupe arrachage planche sur le financement de l'opération. Il y aurait besoin d'une enveloppe d'environ 100 millions d'euros.
Le groupe de travail arrachage des vignes est sur les rails
Un groupe de travail planche sur le financement de l’arrachage des vignes via le Feader.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole