Aller au contenu principal

7 chiffres à retenir sur la viticulture bio en 2020

L’Agence bio a dévoilé son rapport sur le marché du bio à la production et à la consommation en 2020. Le vin fait toujours partie des filières bio les plus dynamiques avec une croissance de 22% des surfaces cultivées en bio par rapport à 2019.

En 2020, les surfaces de vignes cultivées en bio ont progressé de 22%. La viticulture bio continue de s'affirmer comme l'une des filières les plus dynamique. L'Agence bio note que le mouvement s'étend à des régions comme la Champagne ou la Bourgogne où le bio était jusque là plutôt en retrait par rapport à d'autres régions.
© J. Gravé

 

17% des vignes françaises sont cultivées en bio en 2020, qu’elles soient certifiées ou en conversion. Le vignoble bio atteint 137 442 hectares. « La vigne se démarque au sein des productions bio, avec une croissance remarquable de +22 % en 2020 », note l’Agence bio. L’agence souligne aussi que la croissance s’observe dans des vignobles «  où le bio était encore peu présent tels que la Champagne, la Bourgogne et l’Alsace ». La viticulture se situe donc très au dessus de la moyenne toutes productions bio confondues qui est de 9,5%.

9 784 exploitations cultivent des vignes en bio en 2020 soit une progression de 21% par rapport à 2019. C'est le plus fort taux de progression d'exploitations cultivant en bio, avec les oléagineux (+21%), les surfaces et cultures fourragères (+18%) et les fruits à coques (+17%).  

1,1 milliard d’euros, c’est le chiffre d’affaires des vins bio en 2020, soit une progression de 13% par rapport à 2019, proche de la progression moyenne de l'ensemble des achats de produits bio par les ménages (+12%). La bière, cidres et autres alcools bio atteignent, eux, 75 millions d’euros avec une très forte dynamique (+34%) due à la bière. « Une dynamique déjà enclenchée l’année précédente », note l’Agence Bio. Autre gagnant de cette année Covid, les surgelés bio (+29%).

45% du chiffre d'affaires des vins bio est réalisé en vente directe. La puissance de la vente directe reste une spécificité du vin bio par rapport aux autres filières bio. Les cavistes, épiceries fines (artisans-commerces) semblent avoir profité du contexte Covid avec une part de 23%. Ils devancent la grande distribution à 21%. Les distributeurs spécialisés bio totalisent 10%.

9 % des produits bio achetés par les ménages sont des boissons alcoolisées. La part est stable par rapport à 2019.

99% des vins bio et autres boissons alcoolisées achetés par les ménages (en valeur) sont produits en France, selon les données de l’Agence bio. Un pourcentage d'autosuffisance que ce secteur partage avec les œufs et les produits laitiers. Il est de 78% pour les légumes et 40% pour l’épicerie et les boissons non alcoolisées.

L'attrait du bio à l'export se confirme. Plus de la moitié des 887 millions d’euros de produits bio exportés en 2020 est totalisé par les ventes de vin. Au total, les exportations de produits bio ont progressé de 7,5% par rapport à 2019.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Pascal Preys, entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur métallique en M, le Tut'M.
[Astuce] « J’ai créé un tuteur s’autoclipsant sur le fil de palissage : le Tut'M »
Pascal Preys, ancien vigneron et entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur en M,…
Les rotors à axe horizontal et fils sont les plus plébiscités par les viticulteurs pour la tonte sous le rang.
Bien choisir ses tondeuses interceps
Afin de répondre à la demande croissante de tonte du cavaillon de la vigne, les solutions techniques se multiplient. Voici les…
Florian Brusseau : « Cette solution combinant désherbages mécanique et chimique nous est apparue comme le meilleur compromis débit de chantier, efficacité et impact environnemental. »
« Je désherberai chimiquement juste autour des vignes avec mon porte-outils interceps »
Florian Brusseau compte utiliser son porte-outils comme support de désherbage chimique. Il n’appliquera ses herbicides qu’au…
John Deere renouvelles ses tracteurs vignerons et fruitiers.
John Deere - Les tracteurs spécialisés plus puissants et plus confortables
John Deere dévoile la nouvelle génération de tracteurs vignerons et fruitiers. 
Astuces viti-vinicoles : le top 10 de la rédaction
Une bêche roulante, une laveuse de caisses à vendange ou encore une station météo. Voici les dix bricolages viti-vinicoles qui…
L'oïdium se développe de façon sournoise sur les grappes. Une fois installé, il est difficile de s'en défaire, d'où l'importance de prendre en compte la lutte indépendamment de celle du mildiou.
Les bons conseils face à l’oïdium en viticulture
L’oïdium surprend toujours les viticulteurs, au Nord comme au Sud. Voici quelques retours d’expérience pour le gérer au mieux.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole