Aller au contenu principal

[Vidéo] +44 % : les Français ont mangé beaucoup d'œufs pendant le confinement

Avec la crise du coronavirus, la consommation d'œufs des Français a explosé. L'œuf est devenu un produit star dans les chariots des supermarchés. Bonne nouvelle pour les producteurs, cette demande a tendance à tirer les prix vers le haut.

611 millions : c'est le nombre d’œufs achetés par les Français entre le 16 mars et le 12 avril 2020. C'est 185 millions de plus qu'à la même période en 2019. Cette consommation représente une hausse de 44 %. Dans les premières semaines de confinement pour cause de coronavirus, les Français ont, semble-t-il, eu tendance à stocker, avec une demande de 60 % supérieure à la normale.«Tous les modes d’élevage sont concernés» par cette «demande qui ne faiblit pas et connaît des pics aléatoires», selon la CNPO (Interprofession).

Pas de pénurie d’œufs à craindre

Sur des ruptures d'approvisionnement ont être constatés, aucune pénurie n'est à déplorer. En cause, les contraintes liées à la crise sanitaire (perturbations dans les transports, absentéisme dans les usines, manque d’emballages). Mais «l’organisation de la filière et la diversité des modes d’élevage permettent [...] d’assurer l’approvisionnement en œufs d’origine France», martèle le CNPO. La France est le premier pays producteur en Europe, et met 14 milliards d’œufs sur le marché chaque année.

Afin de répondre à la demande, la filière s'est organisée. Les usines ont augmenté leur cadence. L'offre, avec des grands conditionnements, a été renforcée pour «répondre aux achats massifs». Enfin, les œufs, à coquilles brune blanche habituellement destinés à la restauration, ont été réorientés vers les grandes surfaces.

 

 

 

Des prix en hausse ?

En Œufs calibré et industrie, la pénurie semble provoquer une hausse des cours, selon le journal les marchés. La tendance se vérifie depuis plusieurs jours.

Lire aussi :
Plus d’œufs de poule élevées en cage pour Brioche Pasquier
Avec son pseudonyme « Jolies Rousses », la productrice d’œufs Lucie Gantier communique sur les réseaux sociaux

Les plus lus

Quel que soit le scénario envisagé, tous les secteurs connaîtront une diminution de leur production oscillant entre 5 et 15%, l’élevage étant le secteur le plus durement touché, selon l'étude.
Agriculture en Europe : les prédictions funestes d’une étude cachée
L’étude du centre commun de recherche européen, sortie sans aucune promotion en plein été, fait couler de l’encre en cette…
Océane Future agricultrice : « Il y a beaucoup trop de préjugés sur les femmes en agriculture »
A 19 ans, Océane est agricultrice et active depuis déjà 5 ans sur les réseaux sociaux. Elle se destinait à ce métier depuis…
Eric Piolle, actuel maire de Grenoble, et candidat aux primaires écologistes souhaite que la filière de l’élevage se transforme pour aller davantage vers des fermes de petites tailles.
Eric Piolle : « Je propose de créer 25 000 fermes communales et agroécologiques »
Eric Piolle, actuel maire de la ville de Grenoble, se présente aux primaires écologistes (premier tour du 16 au 19 septembre…
Stéphane Le Foll
Stéphane Le Foll : « le seul problème du monde agricole c'est de penser qu’il faut produire plus »
Ex-ministre de l’Agriculture et actuel maire du Mans, Stéphane Le Foll a annoncé se présenter à une primaire socialiste qu’il…
Constance, jouée par Diane Rouxel, veut reprendre la ferme de son père, incarné par Olivier Gourmet, et la sauver de la faillite.
[Film] « La Terre des hommes » : élevage, pouvoir et domination
Constance, fille d’éleveur charolais, veut reprendre, avec son fiancé, l’exploitation agricole de son père et la sauver de la…
Le prix de la coque d'un bâtiment d'élevage aurait augmenté de 31% depuis 2018.
La flambée des prix des matériaux de construction leste les coûts de l’élevage
Bois, acier, isolants, tôles… Les matériaux de construction voient leurs prix s’envoler depuis l’automne dernier et cela pèse sur…
Publicité