Aller au contenu principal

[VIDEO] Le lait d’Ingredia est tracé par Connecting Food grâce à sa blockchain

La start-up Connecting Food assure la traçabilité d’un produit alimentaire. Tous les acteurs d’une filière sont connectés sur une même plateforme. Ingredia a opté pour cette technologie et trace son lait en temps réel.

Antoine Verloin, éleveur laitier dans le Pas-de-Calais, produit un lait sans OGM selon le cahier des charges « Via Lacta ». Les vaches de l’éleveurs sont à l’herbe 170 jours par an, elles disposent chacune de 15 ares. Les bêtes sont également installées sur une aire paillée. Avoir des critères stricts de production, c’est bien. Le faire savoir, c’est encore mieux. La coopérative Ingredia-la Prospérité Fermière a donc établi un partenariat avec Connecting Food. La start-up est experte dans la blockchain. La plateforme vérifie en temps réel que le lait à l’herbe VIALACTA, un programme propre à la coopérative laitière pour un lait responsable, respecte bien son cahier des charges.

La traçabilité proposée au consommateur avec un QR code

Toutes ces informations sont également accessibles au consommateur. Il lui suffit de scanner le QR code sur chaque bouteille de lait. Sur son mobile, l’acheteur retrouvera le nom de l’éleveur, la nourriture des vaches ou la date d’embouteillage. « Il faut prouver ce qu’on avance. La blockchain, développée par Connecting Food, est infalsifiable », assure Julie Lemahieu, directrice marketing du groupe Ingredia.

Cette transparence est également proposée sur des ingrédients, comme la poudre ou les protéines de lait. « Ils sont vendus à des grandes marques. Grâce à Connecting Food, Ingredia apporte de la valeur à son produit, mais permet également à ses clients B to B d’assurer la traçabilité de ses ingrédients », explique Coline Laurent, responsable communication de Connecting Food.

Lire aussi :
Traçabilité : un collectif bio du Gers planche sur la blockchain

Relier toutes les données d’une filière

La plateforme connecte les informations des différents acteurs de la filière : fournisseurs d’aliment, producteurs, coopérative et transformateurs. Toutes ces données sont désormais reliées entre-elles. Pour le producteur de lait, la démarche est également simple puisque l’information remonte automatiquement. Antoine Verloin rappelle que ses « fournisseurs d’aliments sont aussi en lien avec Connecting Food. La plateforme vérifie donc que je nourris bien mes vaches sans OGM ».

Lire aussi :
[VIGNE] Vente en ligne de vin : le domaine de Laballe trouve de nouveaux clients via lesgrappes.com

Les plus lus

Nicolas Meyrieux, youtubeur et comédien.
Ce célèbre youtubeur a radicalement changé sa vision de l’agriculture
« Je ne pense pas qu’on puisse vivre de la permaculture », c’est le constat de Nicolas Meyrieux, comédien, auteur de vidéos et de…
Vaches en France
La fin des aides Pac pour l’élevage demandée par une initiative citoyenne européenne
Bruxelles vient d’enregistrer une initiative citoyenne européenne qui demande l’arrêt des subventions pour l’élevage et réclame…
Les agriculteurs ukrainiens tentent de semer dans des champs minés
Héros de la deuxième ligne, les agriculteurs ukrainiens participent à l’effort de guerre en continuant coûte que coûte à…
Remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
[Vidéo] AgroParisTech : de jeunes diplômés appellent leurs camarades agronomes à déserter
La cérémonie des remises de diplômes d’ingénieurs agronomes 2022 de la grande école parisienne AgroParisTech a été marquée par le…
exploitation agricole du sud de la France
Perte de 6 millions d’exploitations agricoles d’ici à 2040 : quel pays résistera le mieux en Europe ?
Le nombre de fermes dans l’Union européenne devrait passer de 10 à 3,9 millions entre 2016 et 2040 selon une étude européenne. Un…
Discours de 8 jeunes diplômés lors de la remise des diplômes 2022 d'AgroParisTech
Découvrez la réaction d'AgroParisTech au discours choc de 8 étudiants
L’école d’ingénieur en agronomie répond dans un communiqué au buzz créé par la vidéo du discours radical de huit de ses jeunes…
Publicité