Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

[VIDEO] La start-up Exotic Systems géolocalise les bennes lors des récoltes en agriculture

Baptisé « la grenouille, un discret boitier se fixe sur les bennes ou les camions. Cette solution, proposée par Exotic Systems, permet aux entreprises d’optimiser et de réaliser des économies de transport lors des chantiers de récolte. La startup séduit déjà des industriels. La coopérative Limagrain et Michelin sont récemment entrés à son capital.

Exotic Systems est spécialisé dans la conception de capteurs connectés. La start-up conçoit des capteurs dans différents secteurs d’activité. En agriculture, la petite entreprise y voit la possibilité d’améliorer la logistique de récolte. Le boitier, qui s’aimante facilement, est autonome en énergie.  « La grenouille est un objet connecté qui perme de géolocaliser un élément comme une benne, un camion ou une matière. Les postions sont retransmises à travers une plateforme web de supervision », explique Julien Volkaert, chargé d’affaires chez Exotic Systems. La start-up vise notamment les coopératives agricoles et les collecteurs privés. « Certains externalisent le transport, voire font appel à des saisonniers. Souvent, le territoire est méconnu. Nous offrons la possibilité au chauffeur de trouver facilement la position GPS de la bonne parcelle ou de la benne à récupérer ».

Voir aussi
[Vidéo] La Start-up Weather Measures propose un concentré de météo pour les agriculteurs

 

Piloter les chantiers de moisson

Les établissements Jeudy, négociants agricoles en Auvergne, utilisent la grenouille. Premier intérêt : le pilotage des chantiers de battage. « Lorsque l’agriculteur commence, il nous suffit d’envoyer les coordonnées sur l’application. Le chauffeur les reçoit et lance la navigation », indique Raphaël Jeudy, directeur général. Deuxième avantage, les chefs de silo ont une vue d’ensemble des bennes grâce à une carte interactive. « C’est donc un gain de temps, une souplesse et un confort dans l’organisation des récoltes ».

 

Vers une industrie agroalimentaire 4.0

Les établissements Jeudy voient encore plus loin avec l’industrie dite « 4.0 ». « La traçabilité du blé, de la parcelle sera totale jusqu’au silo et au client final. Une meunerie, comme Jacquet, pourra disposer d’une traçabilité complète d’un lot de blé », insiste Raphaël Jeudy. Selon l’entreprise, cette innovation répond à la volonté du consommateur d’avoir plus de transparence sur ses produits.  

Voir aussi
[VIDEO] Naïo Technologie fête son 100e robot Oz et son concept 100 % français

Les plus lus

[Néo-ruraux] Aménagement routier : les engins agricoles ne passent plus
Les moissonneuses-batteuses, les ensileuses ou les tracteurs avec combiné de semis ne peuvent plus circuler dans ce village,…
Les agriculteurs ont besoin de bras pour continuer à nourrir la population
La filière agricole se mobilise pour subvenir aux besoins alimentaires de la population. Mais la crise du Covid-19 entraîne une…
[Coronavirus] Et si la crise sanitaire changeait le regard des Français sur le monde paysan
Les Français se ruent dans les commerces alimentaires. La peur de manquer leur rappelle que le premier maillon de la chaîne de…
député européen parlement jérémy decerle agriculteur agriculture politique
[Tribune] Jérémy Decerle : "Ah, tiens, l’agriculture est un secteur stratégique"
Avec la crise du coronavirus, la place de l'agriculture et de l'agroalimentaire redevient centrale. Jérémy Decerle, député…
Coronavirus : quelles conséquences et quelles pertes pour l'agriculture et l'agroalimentaire ?
L’économie mondiale vit à l’heure du coronavirus et le marché des matières premières agricoles est dans la turbulence. Les…
Le ministre de l’Agriculture appelle ceux qui n’ont plus d’activité à rejoindre les rangs de l’agriculture
C’est un appel que lance le ministre de l’Agriculture ce 24 mars. En raison de la crise du coronavirus, l'agriculture manque de…
Publicité