Aller au contenu principal

[Vidéo] Crise du coronavirus : les dons alimentaires des agriculteurs augmentent

« Pas de répit pour les dons alimentaires » titre Agri 79. Les demandes d’aide alimentaire grandissent pendant la crise du (Covid-19). Les agriculteurs participent à l’approvisionnement. Au lieu de les jeter, ils donnent leurs produits frais non écoulés.

La détresse alimentaire augmente actuellement, c’est un des effets de la crise du coronavirus. Pour venir en aide aux plus démunis, les associations ne chôment pas. Exemple à la Banque alimentaire des Deux-Sèvres, dont la base logistique de Parthenay des colis qu’elle livre « à une vingtaine d’organismes partenaires », rapporte Agri 79. Malgré la situation complexe, le président de l’association est « soulagé de continuer à répondre aux besoins », indique le journal. L’association d’aide alimentaire rappelle également que les agriculteurs et entreprises agroalimentaires peuvent la contacter pour faire des dons. Attention cependant à ce que les DLC (dates limites de consommation) ne soient pas imminentes. « Une petite semaine, c’est bien, ça laisse le temps d’organiser la distribution », précise le président dans Agri 79.

Explosion des dons

Le message a été largement relayé par l’association Solaal ((Solidarité des producteurs et des filières alimentaires) qui enregistre une « explosion des dons », selon le journal agricole des Deux-Sèvres. « 340 tonnes en un mois », c’est le chiffre donné par Angélique Delahaye, maraîchère et présidente de la structure solidaire. Avec « vingt nouvelles sources de dons ». Et même si les dons augmentent car la période est difficile, la présidente porte un regard positif sur ces démarches. « En tissant des liens entre agriculteurs, opérateurs de transformation et associations locales, nous favorisons aussi les belles rencontres », témoigne-t-elle dans Agri 79.

Lire l’intégralité de l’article « Pas de répit pour les dons alimentaires » dans Agri 79.

Lire aussi « Un don de 100 000 œufs : l’agriculture soutient la banque alimentaire »

Les plus lus

Quel que soit le scénario envisagé, tous les secteurs connaîtront une diminution de leur production oscillant entre 5 et 15%, l’élevage étant le secteur le plus durement touché, selon l'étude.
Agriculture en Europe : les prédictions funestes d’une étude cachée
L’étude du centre commun de recherche européen, sortie sans aucune promotion en plein été, fait couler de l’encre en cette…
Océane Future agricultrice : « Il y a beaucoup trop de préjugés sur les femmes en agriculture »
A 19 ans, Océane est agricultrice et active depuis déjà 5 ans sur les réseaux sociaux. Elle se destinait à ce métier depuis…
Eric Piolle, actuel maire de Grenoble, et candidat aux primaires écologistes souhaite que la filière de l’élevage se transforme pour aller davantage vers des fermes de petites tailles.
Eric Piolle : « Je propose de créer 25 000 fermes communales et agroécologiques »
Eric Piolle, actuel maire de la ville de Grenoble, se présente aux primaires écologistes (premier tour du 16 au 19 septembre…
Stéphane Le Foll
Stéphane Le Foll : « le seul problème du monde agricole c'est de penser qu’il faut produire plus »
Ex-ministre de l’Agriculture et actuel maire du Mans, Stéphane Le Foll a annoncé se présenter à une primaire socialiste qu’il…
Le prix de la coque d'un bâtiment d'élevage aurait augmenté de 31% depuis 2018.
La flambée des prix des matériaux de construction leste les coûts de l’élevage
Bois, acier, isolants, tôles… Les matériaux de construction voient leurs prix s’envoler depuis l’automne dernier et cela pèse sur…
Macron et jeunes agriculteurs
Jeunes agriculteurs : Emmanuel Macron met Océane, 19 ans, à l’honneur
Le président de la République, en déplacement à la foire agricole des Terres de Jim, en a profité pour saluer le dynamisme des…
Publicité