Aller au contenu principal

[Covid-19]
[Vidéo] A Colmar, une entreprise de maraîchage réorganise ses activités pour livrer les particuliers confinés

En période de crise sanitaire, les professionnels qui livrent habituellement les restaurants et les marchés réorganisent leurs activités pour livrer directement les particuliers. Exemple des Ets Siffert à Colmar.

L'histoire est racontée dans une vidéo du Paysan du Haut-Rhin et de l'Est agricole. A Colmar, dans le Haut-Rhin, les Ets Siffert s’adaptent à la crise sanitaire. L’entreprise alsacienne de maraîchage livre en temps normal les restaurants et les marchés. Pour compenser le manque à gagner et « qu’il y ait le moins de pertes possibles », elle a dû réorganiser ses activités et livre désormais directement les particuliers. 25 livraisons le lundi 16 mars, 40 le 17 puis 150 très rapidement. « Le vendredi, on a dû limiter à 250 paniers », explique Pascal Sala, maraîcher patron de l’entreprise. « Et là, on est repartis pour la semaine avec au moins ça. Le téléphone n’arrête pas de sonner. C’est bien mais il faut gérer ». Son fils venu en renfort l’aide pour les commandes passées via Internet sur le site Siffert.fr. L’entreprise livre gratuitement à Colmar et pour 5 euros dans un rayon de 20 km en dehors de l’agglomération. Le panier coûte 20 euros et est déposé chez les clients, avec port du masque. Le livreur récupère l’enveloppe préparée avec le chèque. Du « zéro contact avec le client », assure le producteur.

Les plus lus

« Au nom de la Terre » : pendant le tournage, le robot de traite a continué à tourner
Le temps du tournage du film « Au nom de la Terre », sorti il y a un an, la ferme de la Touche, à Saint-Pierre-sur Orthe en…
Les agriculteurs méthaniseurs en colère contre la baisse annoncée des tarifs
Le nouveau cadre tarifaire de l’énergie issue de la méthanisation « défavoriserait fortement les sites agricoles de petite et…
Bien-être animal : un groupe Facebook s'attaque au RIP pour les animaux d'Hugo Clément
Franck Reynier est l’initiateur du groupe Facebook « Unis pour la ruralité » qui dit « Non au Rip » sur les animaux. Il a accepté…
« Le RIP pour les animaux s’essouffle » observe Jean-Baptiste Moreau, éleveur et député
Jean-Baptiste Moreau est agriculteur dans la Creuse et député. Il se prononce contre le projet de référendum sur les animaux…
Vital Concept sur le Tour de France : certains coureurs « deviendront sans doute agriculteurs »
Patrice Etienne, à la tête de l’entreprise de fourniture agricole Vital-Concept, a décidé de s’engager il y a trois ans dans le…
RIP pour les animaux : la contre-offensive s’organise
Face au RIP pour les animaux, le monde rural a décidé de réagir. Un groupe a été créé sur Facebook et une pétition contre le…
Publicité