Aller au contenu principal

Une deuxième vague de froid, plus humide, attendue après le pire gel qu’ait connu l’agriculture française depuis 1950

Les agriculteurs français viennent de vivre un épisode de gel catastrophique et doivent se préparer au retour d'un froid, moins intense mais plus humide, dès le début de la semaine prochaine, selon Serge Zaka, docteur en agroclimatologie chez ITK et administrateur de l’association Infoclimat.

Gel
© Pixabay

« Le gel de la nuit du 7 au 8 avril dernier a été plus dur que prévu. Ce qui est arrivé est le pire des scénarios, annoncé seulement par le modèle météorologique allemand (1). Nous avons atteint jusqu’à -6°C voire -7°C dans la vallée du Rhône », commente Serge Zaka, docteur en agroclimatologie chez ITK et administrateur de l’association Infoclimat.

« C’est du jamais vu avec l’avancement de la végétation permis par la vague de chaleur de mars, l’évènement est inédit », poursuit celui qui s’active depuis plusieurs jours pour alerter professionnels agricoles et politiques sur les conséquences dramatiques de cet épisode climatique.

Lire aussi : Vignes, fruits, betteraves anéantis par le gel, des agriculteurs témoignent

Selon sa dernière carte des dégâts observés, 95% de la France est concernée par le gel, avec de larges zones dont la vallée du Rhône touchées par 70 à 100% de risque de dégâts dues au gel pour les bourgeons éclos en arboriculture et vigne.

« Ce gel a devancé l’épisode historique des 20 et 21 avril 1991, la vallée du Rhône n’avait alors pas été touchée », assure Serge Zaka, parlant de la plus grande catastrophe de gel depuis 1950. Et ce pour trois raisons : l’intensité du gel avec une trentaine de records battus, le nombre d’espèces concernées très large avec tous les arbres fruitiers, les vignes et les grandes cultures, et enfin la localisation avec un épisode national voire supranational.

Carte dégâts du gel

« Les trois critères de classification sont au rouge, on est dans le pire des cas », explique l’agroclimatologue. « L’épisode a été dramatique », a reconnu le ministre Julien Denormandie.

Et les modèles prévisionnistes convergent pour annoncer l’arrivée d’une nouvelle vague de froid dès dimanche soir après un week-end de redoux.

 

« On aura du gel à partir de lundi, avec -1 à -3°C des Pays de la Loire au Nord et de -2 à -4% dans les régions plus centrales. La vallée du Rhône ne sera pas concernée. Ce gel modéré, plutôt humide, peut affecter la betterave au stade de jeune pousse et provoquer des dégâts », avance Serge Zaka qui prévient aussi des risques de gel sur les bourgeons qui auraient éclos durant ce week-end plus doux. Ce n’est pas à prendre à la légère insiste-t-il.

(1) Serge Zaka a l’habitude de comparer cinq modèles météorologiques, ceux de la France, de l’Allemagne, de l’Angleterre, de l’Europe et de l’Amérique.

Lire aussi : Dégâts de gel : le régime de calamité agricole va être déployé

Lire aussi : Les élus de la vigne et du vin demandent un plan de sauvetage de la viticulture

Lire aussi : Meteo : encore un gel aux effets destructeurs

 

 

 

 

 

Les plus lus

Ce qui change pour les agriculteurs depuis le 1er janvier 2023
Tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales, fiscales et nouveaux règlements qui s’imposent aux agriculteurs, ou tout du…
Agriculteur en retraite
Réforme des retraites : quels changements pour les agriculteurs ?
Le projet présenté par Elisabeth Borne n’entraine pas la disparition du régime agricole mais aura des conséquences sur la…
exploitation agricoles et ligne électrique
Prix de l’électricité bloqué à 280 euros/MWh : les agriculteurs éligibles doivent vite renvoyer leur formulaire
Un bouclier tarifaire est instauré pour les TPE ne bénéficiant pas de tarif de vente réglementé. Les agriculteurs peuvent y être…
Paysage de ampagne française vue du ciel
Politique agricole commune : tout savoir sur la nouvelle PAC
Le 1er janvier 2023 entre en application une nouvelle Politique agricole commune. Reussir.fr vous en dit plus sur ses…
Salon de l'agriculture, hall des animaux, porte de Versailles
Salon international de l’agriculture 2023, mode d’emploi
Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2023, porte de Versailles à Paris. « L’agriculture : le vivant au…
Ovalie, vache égérie du salon de l'agriculture 2023, et ses deux veaux
La vache Ovalie ne viendra pas seule au salon de l’agriculture 2023
L’égérie du prochain Salon international de l’agriculture a donné naissance début janvier à des jumelles. Ses éleveurs se…
Publicité