Aller au contenu principal

Space 2022 : tout savoir sur le salon international de l’élevage à Rennes

Combien y’aura-t-il d’exposants, quelle ambiance dans les allées, quelles thématiques centrales, comment y aller ? Le rendez-vous international de l’élevage ouvre ses portes le 13 septembre prochain. Tout savoir pour préparer l’édition de ce salon.

Space 2022 à Rennes, salon de l'élevage
© Space 2021


[Mis à jour le 2 septembre à 20h30 avec l'annonce de retrait de Sodiaal]

Le salon international de l’élevage (Space 2022) s’ouvre au parc des expositions de Rennes pour trois jours le 13 septembre prochain. A tout juste quinze jours de son ouverture, Marcel Denieul son président fait le point avec Reussir.fr sur cette édition qui marque les 35 ans du salon.

 


Combien d’exposants ?

« Nous attendons quelque 1200 exposants », annonce Marcel Denieul, président du Space. Et satisfaction pour les organisateurs, ce chiffre comprend 250 à 300 nouveaux exposants, signe que « le salon sait rester attractif », souligne-t-il.

 

 


Les délégations étrangères sont-elles de retour ?

Avant la crise de la Covid, le Space avait coutume de comptabiliser 15 000 visiteurs étrangers sur 100 000 visiteurs (75 000 en 2021).

. « L’an dernier malgré le contexte sanitaire, j’étais très heureux que 5000 soient venus », rappelle Marcel Denieul. Cette année des délégations de près de 120 pays sont annoncées. Les ministres de l’Agriculture du Bénin, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire (ainsi que le ministre de l’élevage pour ce pays) sont attendus, avec un intérêt particulier pour les filières avicoles et laitières. Une délégation d’éleveurs indiens a aussi annoncé sa participation. Les visiteurs russes et chinois resteront absents du salon.


Comment s’y rendre ?

Pour se rendre au Space, après une expérimentation en 2019, le Space déploie un service de navettes à partir de Quimper, Lorient, Brest, Caen et Cholet, avec réservation obligatoire sur navette.space.fr.

Les horaires des navettes

 


Qui inaugurera l’édition 2022 du Space ?

« Pour l’heure le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire Marc Fesneau a annoncé qu’il inaugurerait le salon » souligne Marcel Denieul. Les organisateurs attendent encore les réponses des autres personnalités politiques invitées. Sachant que cette semaine se tient aussi la rentrée du Parlement européen à Strasbourg et l’assemblée générale de l’Onu à New York, précise le président du Space, « on a de gros concurrents ! ».

 


Quel contexte pour l’élevage du Grand Ouest à la veille de l’ouverture ?

Le contexte est tendu dans plusieurs filières d’élevage à deux semaines de l’ouverture du Space 2022. « Sécheresse, capacité fourragère, coût de l’aliment et retard des prix français par rapport au reste de l’Europe sont au cœur des préoccupations de la filière laitière », rappelle Marcel Denieul. Des sujets qui devraient être abordés par les éleveurs sur les stands des industriels laitiers et coopératives laitières présents au salon.

 

A noter que ce 2 septembre le groupe Sodiaal vient d'annoncer à ses associés coopérateurs que finalement il ne participerait pas au Space 2022 (ni au Sommet de l'élevage, ni au salon Agrimax). Officiellement pour que ses équipes puissent se mobiliser "entièrement" pour défendre le troisième tour des négociations commerciales afin "d'atteindre un prix juste pour nos élevages".

Si l’élevage porcin voit sa situation se rééquilibrer après une période compliquée, des questions internes à la filière sur la prise en charge de la non-castration à vif devraient animer les débats.

« Le secteur avicole reste suspendu à la grippe aviaire » poursuit le président du Space, avec le thème de la biosécurité au cœur des préoccupations.

Pour la filière viande bovine « les prix ont remonté avec la baisse de l’offre mais on voit une progression de la décapitalisation », signale le président du Space.

 

Quelle place au salon pour la jeunesse ?

Pour la première fois, le Space va dédier un hall entier à la jeunesse, une première, a confié Marcel Denieul à Agra presse. Construit avec des établissements d'enseignement agricole privés et publics, ainsi que le réseau des Maisons familiales et rurales (MFR), le hall sera animé par des étudiants de BTS de deuxième année. « Nous voulons inverser les discours, et les laisser eux-mêmes exprimer leurs besoins et leur vision des métiers de l'élevage », explique le président. Ce hall était jusqu'ici dédié à des entreprises multi-espèces, qui participeront notamment à l'agrandissement de l'espace dédié à l'aviculture - la filière occupera désormais deux halls, contre un seul l'an passé.

 


Quelles thématiques centrales ?

L’Espace pour demain du Space 2022 aura pour thématique « comment l’élevage peut réduire son impact sur le climat ? ». Un sujet particulièrement d’actualité après l’été que la France et plus généralement l’Europe vient de connaître. « On doit être capables d’apporter des réponses, même si tout ne se fera pas en un claquement de doigts. Tous les systèmes d’élevage cohérents présentent un impact sur le climat plus faible. Il existe des solutions et qui ne nécessitent pas forcément de gros investissements », insiste Marcel Denieul. « Certes il y a encore des progrès à faire si on laisse la place à la recherche et au développement et à l’innovation et si on réfléchit à nos systèmes. Sin on ne le fait pas au Space, où on le fera ? » poursuit-il.

Le salon proposera aussi des solutions en matière de « sobriété énergétique », souligne le président du Space. Un thème au cœur de l’actualité gouvernementale toujours sur fond de guerre en Ukraine. « Ce n’est pas nouveau, mais certaines solutions devraient être généralisées », affirme-t-il.

 

Voir le programme des conférences


Lire aussi :

Découvrez les nouveautés primées pour l’élevage laitier lors des Innov’Space 2022

Découvrez les nouveautés pour l'élevage caprin primées au Space 2022 et au Sommet de l'élevage

Découvrez les nouveautés pour l'élevage ovin primées au Space 2022 et au Sommet de l'élevage

[Space] Le programme des concours laitiers 2022

[Spécial SPACE] Notre sélection de nouveautés en équipement avicole

Les plus lus

Hugo Clément le 16 novembre sur France Inter.
Antibiotiques : comment Dr Toudou et des éleveurs répondent à Hugo Clément sur Twitter
A la suite de l’émission Sur le Front d’Hugo Clément sur l’usage des antibiotiques dans un élevage de lapin, plusieurs voix se…
biodiversité HVE
Certification HVE : tout savoir sur le nouveau cahier des charges
La refonte de la certification Haute valeur environnementale est officielle avec la publication de deux textes au journal…
niveau des nappes phréatiques au 1er novembre 2022
Niveaux des nappes phréatiques toujours bas : le BRGM appelle à limiter les prélèvements en eau
Les pluies du début d’automne n’ont pas compensé les déficits accumulés depuis le début de l’année : les nappes phréatiques…
Alexis Duval, président d'Intact.
Agriculture régénératrice : Alexis Duval lance Intact, start-up valorisant l’amidon de légumineuses
Soutenu par Axéréal, l’ex-président du directoire de Tereos, se lance dans la fabrication bas carbone d’ingrédients à base de…
Eleveur laitier proche de la retraite
La retraite des agriculteurs basée sur les 25 meilleures années à partir de 2026
L’Assemblée nationale a voté ce 1er décembre à l’unanimité un texte permettant de calculer la retraite de base des…
Ligne électrique au-dessus d'un champ
Risques de coupures d’électricité : comment les agriculteurs doivent s’y préparer
Le gouvernement demande aux préfets par une circulaire d’anticiper les risques de délestages électriques attendus pour janvier…
Publicité