Aller au contenu principal

Service de remplacement pour les agriculteurs : un bilan sera fait en 2023

Les députés ont finalement refusé de renforcer l’aide au service de remplacement pour les agriculteurs, et demandé un bilan du dispositif en 2023.  

remplacement des agriculteurs
© Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

Le recours au service de remplacement par les agriculteurs ne sera pas encouragé par un crédit d’impôt plus intéressant : le 14 octobre lors de l’examen en séance publique du projet de loi de finances (PLF) pour 2023, les députés ont rejeté plusieurs amendements en ce sens, selon nos confrères d’Agra Fil.

Stéphane Travert, ancien ministre de l’Agriculture, était notamment porteur d’un amendement visant à faire financer par l’Etat le remplacement d’un exploitant en cas d’urgence (décès, accident, hospitalisation) se basant sur une expérimentation très positive menée dans l’Orne.

L’amendement du député Dominique Potier et inspiré d’une proposition de la Confédération paysanne visant à augmenter le taux du crédit d’impôt pour le service de remplacement avait été adopté en commission des Finances.
 

Le ministre du budget plaide pour un bilan du dispositif en 2023

En séance publique, les députés ont suivi les avis du rapporteur et du ministre du Budget Gabriel Attal, qui ont plaidé pour qu’un bilan du dispositif soit réalisé en 2023, avant son éventuelle prorogation et extension.

Selon le Service de remplacement, le dispositif a d'ores et déjà permis de développer l’accès aux congés, « les remplacements pour congés passant de 80 000 journées à 180 000 journées, et le nombre de bénéficiaires de 10 000 à 20 000 », indique l’argumentaire de l’amendement des députés socialistes.

Les plus lus

Hugo Clément le 16 novembre sur France Inter.
Antibiotiques : comment Dr Toudou et des éleveurs répondent à Hugo Clément sur Twitter
A la suite de l’émission Sur le Front d’Hugo Clément sur l’usage des antibiotiques dans un élevage de lapin, plusieurs voix se…
Julien Revellat, directeur associé du bureau parisien de McKinsey
Comment McKinsey compte influencer l’évolution de l’agriculture française
Le cabinet de consultants McKinsey a mis en place un simulateur d'agriculture régénératrice hébergé sur le campus Hectar, créé…
niveau des nappes phréatiques au 1er novembre 2022
Niveaux des nappes phréatiques toujours bas : le BRGM appelle à limiter les prélèvements en eau
Les pluies du début d’automne n’ont pas compensé les déficits accumulés depuis le début de l’année : les nappes phréatiques…
biodiversité HVE
Certification HVE : tout savoir sur le nouveau cahier des charges
La refonte de la certification Haute valeur environnementale est officielle avec la publication de deux textes au journal…
Alexis Duval, président d'Intact.
Agriculture régénératrice : Alexis Duval lance Intact, start-up valorisant l’amidon de légumineuses
Soutenu par Axéréal, l’ex-président du directoire de Tereos, se lance dans la fabrication bas carbone d’ingrédients à base de…
Alexis Le Rossignol, dans la campagne
Alexis Le Rossignol, humoriste France Inter inspiré du bon sens paysan
Auteur d’une chronique humoristique chaque semaine sur France Inter, Alexis Le Rossignol aime à parler du monde rural et nous…
Publicité