Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des aliments moins chers avec moins de protéines

Baisser la protéine en FAF permet de gagner en coût matière sans dégrader les performances, et ce pour la plupart des aliments. Démonstration avec Pierre-Stéphane Revy de la société Vilofoss.

Pierre-Stéphane Revy, responsable Recherche et Développement et formulation Vilofoss. « Les possibilités de baisser les taux protéiques dépendent du contexte prix des tourteaux et des acides aminés. Actuellement, ce contexte est favorable. »
© Vilofoss

La baisse du taux protéique des formules d’aliments fabriqués à la ferme permet aujourd’hui de gagner au minimum 2,2 euros par tonne (€/t), sans baisse de performances. Pierre-Stéphane Revy, responsable Recherche et Développement et formulation de Vilofoss (ex-Calcialiment), souligne que l’intérêt financier de cette baisse concerne avant tout les formules d’aliment d’engraissement et de truies gestantes. « Pour un aliment croissance à 9,8 mégajoules d’énergie nette par kilos à base de maïs et de blé, baisser la contrainte mini en protéines de 16 à 15 % permet d’économiser 2,2 €/t, avec des prix de tourteaux disponibles actuellement (1). » Ce gain est de 2,5 €/t pour un aliment finition, et peut monter jusqu’à 3,3 €/t pour une formule finition à base de céréales à pailles uniquement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Vers des élevages de porcs plus autonomes en protéines
Le programme SOS Protein (1) lancé par les régions Bretagne et Pays de la Loire a pour objectif de limiter la dépendance des…
Un concours européen sur les meilleures pratiques d’élevage

Comme chaque année depuis 2017, le concours européen des meilleures pratiques d’élevage (EUPig) est…

Valoriser la mixité porcs-bovins dans le Massif central

Les acteurs de la filière porcine du Massif central, rassemblés autour de l’Association porc montagne,…

L’Ifip engage le débat sur la transition des élevages de porcs pour mieux répondre aux attentes sociétales
Toutes les enquêtes s’accordent à dire que les consommateurs aspirent à des produits répondant mieux à leurs attentes. Mais les…
La paille en râtelier présente un intérêt comportemental pour le porc. Mais des questions sur le remplissage et sa compatibilité avec les caillebotis subsistent. © Chambre d'agriculture de ...
Des matériaux manipulables par les porcs en quantité et de qualité
Les organisations professionnelles ont publié des recommandations sur l’apport de matériaux manipulables pour répondre aux…
La saucisse de Morteau constitue un débouché majeur pour les producteurs de Franche-Comté. © D. Poilvet
Les ventes de charcuteries franc-comtoises au beau fixe

Il n’y a pas que la hausse des cours qui donne le moral aux éleveurs de porc comtois. « Les ventes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)