Aller au contenu principal

Planification écologique : comment Macron promet de soutenir les agriculteurs

Emmanuel Macron a promis de ne pas laisser d'agriculteurs sans solutions, dans l'impasse, et de les accompagner dans le cadre de planification écologique, le 25 septembre lors d'une allocution diffusée sur X.

Emmanuel Macron lors d'une allocution sur X
Emmanuel Macron le 25 septembre 2023 lors d'un conseil de planification écologique
© Capture d'écran vidéo de l'Elysée

« Nous voulons une écologie accessible et juste […] Quand je parle d'une écologie accessible et juste, c'est évidemment aussi le travail que nous devons faire pour accompagner nos agriculteurs. Avoir une écologie accessible, c'est ne jamais laisser des agriculteurs sans solution » a déclaré Emmanuel Macron, à l’issue du Conseil de planification écologique le 25 septembre, lors d’une allocution diffusée sur X (ex-twitter).

« Avoir une écologie accessible, c’est ne jamais laisser des agriculteurs sans solution »

L’objectif de cette planification est de réduite de 55% les émissions de carbone de la France d’ici à 2030. « Nous avons durant les cinq dernières années réduit nos émissions de CO2 deux fois plus vite qu’auparavant. Et là où on les réduisait d’environ 1% par an, on les a réduites de 2% par an entre 2017 et 2022. […] Au fond si on prend l’effort total depuis 1990, on a fait la moitié du chemin. C’est l’autre moitié qui nous reste pour atteindre la réduction de 55% des émissions de CO2 à horizon 2030 », a résumé le président de la République.

Réduction des pesticides : Emmanuel Macron cite l’exemple du glyphosate

La planification écologique prévoit plusieurs dizaines d’actions pour atteindre ces objectifs dont une stratégie dédiée à l’agriculture qui comprend notamment la baisse de l’utilisation des phytosanitaires. Pour autant Emmanuel Macron a assuré que le gouvernement ne laisserait jamais des agriculteurs sans solution. « C’est la politique que nous avons retenue pour le glyphosate, celle de toujours chercher le bon équilibre. En France nous avons baissé de 30%, ce qui est unique en Europe, notre dépendance », a-t-il souligné.
 

Phytosanitaires : une stratégie d’investissement « sans surtransposition »

Pour ne pas laisser « d’agriculteurs sans solutions et dans l’impasse », le président de la République promet « une stratégie d'investissement dans la recherche d'investissements, dans l'accompagnement, sans surtransposition, et en veillant à ce qu'il n'y ait pas justement de différences entre pays européens pour ne jamais nous placer dans la situation de perdre là aussi notre compétitivité ».

Et d’évoquer la défense « des clauses miroirs » à l’international et l’idée de « taxe carbone aux frontières », « qui est un mécanisme absolument essentiel pour de la justice et de la loyauté à l’égard de nos producteurs », selon lui.

Agrivoltaïsme, biomasse et carburants durables, « réponses à la baisse des rendements »

Emmanuel Macron a aussi déclaré vouloir « une écologie qui protège les Français et la nature ». Pour ce faire, il entend que le gouvernement travaille « avec les agriculteurs pour leur permettre d’avoir par l’écologie une réponse à la baisse des rendements par l’agrivoltaïsme, la biomasse, les carburants durables qui sont des mécanismes de revenus complémentaires mais qui vont permettre justement de protéger leurs revenus ».
 

Travail à venir sur les crédits carbone et les crédits biodiversité

Toujours dans la logique de revenus complémentaires, Emmanuel Macron a annoncé un travail à venir « sur les crédits carbone et leur sincérisation ». « Aujourd’hui, ils ne fonctionnent pas parce qu’ils sont trop faibles », a-t-il affirmé. Il a aussi annoncé la mise en place de crédits biodiversité, avec un point d’étape à la fin de l’année.

Planification écologique : quel calendrier à venir ?

Les objectifs de la planification écologique doivent maintenant être déclinés dans les régions avec « des budgets verts territoriaux », a-t-il ajouté. Ce plan sera complété de la Stratégie nationale biodiversité, « qui sera présentée en octobre », et d’« un plan d’adaptation  », qui sera présenté « en décembre ».

Les plus lus

Glyphosate : le document judiciaire sur « les pisseurs involontaires » que veut à tout prix récupérer la FNSEA Centre-Val-de-Loire

Des membres du réseau FNSEA en Centre-Val-de-Loire ont tenu une conférence de presse lundi 20 novembre 2023. Ils cherchent à…

panneau de la ville St Martin-Lauguépie retourné
Panneaux retournés : qui est derrière cette opération qui se répand en France ?

Depuis trois semaines, des panneaux à l’entrée des villes sont retournés. Qui est à l’origine de cette opération de…

Couple de personnes âgées se promenant dans la campagne avec en arrière fond des vaches dans un champ
Retraite agricole : quel impact a la réforme des retraites pour les agriculteurs ?

A quel âge pouvez-vous partir à la retraite ? Pourrez-vous partir plus tôt ? Quel sera le montant de votre retraite ? Pour…

Photo illustrant le documentaire "Familles de paysans" de karine Le Marchand
« Cliché, mensonger, condescendant » : ce que les agriculteurs reprochent au documentaire de Karine Le Marchand

« Familles de paysans 100 ans d’histoire », diffusé sur M6 le 27 novembre, a rencontré un succès d’audience. Mais qu’en ont…

portrait
Nathalie Delagnes, éleveuse bio et présidente de Biolait : « Ce qui m’intéresse, c’est que le producteur puisse avoir davantage de pouvoir »

Nathalie Delagnes est agricultrice en production laitière bio dans l’Aveyron. Elle est aussi présidente de la SAS Biolait…

Centre ville de Lessay vue du ciel
Les tracteurs empêchés de traverser Lessay : manifestation d’agriculteurs contre Stéphanie Maubé

L’interdiction aux tracteurs d’emprunter des rues de la commune de Lessay dans la Manche déclenche la colère d’agriculteurs…

Publicité