Aller au contenu principal

« L’agneau est un produit saisonnier et nos clients s’adaptent »

Nathanaëlle et Pascal Legros et Robert Bernard, Gaec les nuits Blanches, à Baratier dans les Hautes-Alpes, 500 brebis.

Nathanaëlle et Pascal Legros et Robert Bernard, les trois associés du Gaec les nuits Blanches, élèvent 500 brebis mourérous à Baratier dans les Hautes-Alpes et commercialisent environ 50 % des agneaux en vente directe depuis quelques années.
Nathanaëlle et Pascal Legros et Robert Bernard, les trois associés du Gaec les nuits Blanches, élèvent 500 brebis mourérous à Baratier dans les Hautes-Alpes et commercialisent environ 50 % des agneaux en vente directe depuis quelques années.
© DR

« Sélectionneurs en Mourérous, nous commercialisons environ 50 % de nos agneaux en vente directe depuis l’installation de Nathanaëlle en 2014, soit environ 200 agneaux en 2021. L’objectif était de valoriser notre production différemment et d’aller jusqu’au bout dans la commercialisation de nos produits, d’avoir un lien avec les clients. Nous vendons à la ferme et auprès de restaurateurs. Nous avons deux périodes d’agnelage, au printemps et à l’automne. Nos clients s’adaptent et comprennent que c’est un produit saisonnier. En été, nous vendons plus au détail, et à l’automne, en colis d’agneau entier ou demi-agneau. Les trois premières années ont été un peu difficiles, puis grâce au bouche-à-oreille et à la communication, notamment sur Facebook, les ventes ont décollé. La localisation de l’élevage est importante en termes de visibilité.

Trois à quatre ans pour créer sa clientèle

Nous avons fait le choix de réaliser la découpe nous-mêmes et, en tant qu’ancienne végétarienne, le changement est radical pour Nathanaëlle !

" S’investir dans les circuits courts avec un atelier de découpe est très chronophage. Il faut compter une heure à une heure et quart pour découper un agneau, l’emballer sous vide et l’étiqueter. Temps auquel il faut ajouter les trajets à l’abattoir, pour emmener les animaux et récupérer les carcasses : pour nous, deux heures aller-retour. Nous ne sommes pas trop de trois associés, dont deux formés à la découpe.

La viande est vendue en moyenne 13 euro du kilo, notre philosophie est qu’elle reste abordable pour tous et nous n’avons augmenté que de 0,50 euro cette année pour la première fois. »

Les plus lus

Pâturage tournant dynamique
"Avec 100% de pâturage tournant dynamique pour notre troupeau ovin, nous sommes en phase avec le changement climatique"
Julie et Thimoléon Resneau sont éleveurs de brebis allaitantes à Pomy dans l’Aude depuis 2006. Leur troupeau de Rouge du…
Xavier Marchand, éleveur de romanes en Ille-et-Vilaine, s'est installé en 2018 sur l'exploitation familiale. Son intérêt pour la génétique l'a poussé à sauter le pas ...
Un pied dans la sélection ovine pour diversifier le revenu
Xavier Marchand a repris la ferme familiale en Bretagne. Il conduit ses romanes en sélection et en agneaux de boucherie pour…
Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
2024, année des noms en "V" : des idées amusantes pour vos chiens, béliers et brebis préférées
 Attribuer une lettre initiale aux prénoms chaque année permet de savoir facilement l’âge d’un animal, qu’il s’agissent de…
Alexis et Jean Gratton, deux des cinq associés du Gaec Le Pay : « Notre objectif aujourd’hui est de développer la vente de reproducteurs, en maintenant la vente directe, ...
« Nous calons un planning pour des agneaux toute l’année »
Au Gaec Le Pay, l’utilisation de la Charmoise et le désaisonnement lumineux ont permis de produire des agneaux toute l’année en…
Un voyage en hiver
Un  voyage en hiver a reçu le grand prix du jury du festival pastoralisme et grands espaces.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre