Aller au contenu principal

Réussir Pâtre : Le média des éleveurs de moutons

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Élevage ovin bio versus conventionnel

Le cheptel conventionnel diminue, celui en bio augmente. Le bio est-il pour autant plus rémunérateur que le conventionnel ? Quelles sont les opportunités et les limites du bio ?

Les éleveurs ovins allaitants bio passent plus de temps à surveiller leurs animaux. © B. Morel
Les éleveurs ovins allaitants bio passent plus de temps à surveiller leurs animaux.
© B. Morel

Alors que le cheptel ovin national a baissé de plus de 20 % en dix ans, celui en bio a doublé sur la même période, pour aujourd’hui représenter 6 % de l’ensemble du cheptel français (en comptant les troupes actuellement en conversion). Les éleveurs s’intéressent de plus en plus à ce mode de protection plus respectueux de la nature et de l’environnement, qui s’inscrit dans une dynamique durable. Mais le bio est-il aussi rémunérateur que certains le laisse croire ? Le Casdar Agneaux bio et le réseau Inosys ont comparé les prix au kilo carcasse payés à l’éleveur et les revenus dégagés pour un élevage bio et un conventionnel. L’étude a démontré que bien que l’agneau bio soit payé un peu plus cher (+ 90 centimes en système herbager et + 30 centimes en système pastoral), le revenu (en SMIC par UMO) est inférieur par rapport à celui d’un éleveur en conventionnel et ce, pour les deux systèmes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vignette
"Des rations minéralisées autour de la mise en lutte et de l’agnelage"
" Après cette période de sécheresse, il est particulièrement important d’ajouter des minéraux à la ration un mois avant la mise…
Vignette
Qu’est-ce que le réseau Agri-Sentinelles ?
« Le Réseau Agri-Sentinelles vise à accompagner les agriculteurs français en détresse à travers un réseau de volontaires formés…
Dix éleveurs bretons ont passé une semaine au Pays de Galles pour découvrir l’élevage à l’herbe, la sélection génétique et la mise en marché des agneaux. © C. Bernard
Des éleveurs bretons au Pays de Galles
Dix éleveurs bretons ont passé une semaine au Pays de Galles pour découvrir l’élevage à l’herbe, la sélection génétique et la…
Département 30 - Elevage ovin lait recherche salarié(e)
670/EMP/01 - Département 30 - Elevage ovin lait recherche salarié(e) à partir de janvier 2020, possibilité association. Tél. 06…
Marc Humeau, éleveur du Maine-et-Loire, Michèle Boudoin, présidente de la FNO, et Theo Gning, animatrice de la FNO ont échangé sur l’actualité ovine régionale, nationale et européenne. © D. Hardy
La FNO débute son tour des régions
En Bretagne, Pays de Loire puis dans toutes les régions, la Fédération nationale ovine échange avec les éleveurs sur la…
Sans surprise, le nombre de béliers par élevage varie selon la taille du troupeau. © Idele, Race de France, Inra
166 000 béliers très résistants
Publié par Idele, Inra et Race de France, le Recensement des béliers utilisés dans les élevages ovins français en 2017 compile…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7,6€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre