Aller au contenu principal

Nicia Champroux, 27 ans, porteuse de projet en brebis laitières dans le Puy-de-Dôme
Avec la hausse des coûts de construction, j’ai reporté mon installation

« Depuis deux ans, mon conjoint Paul et moi cherchons à nous installer. Après un premier échec de reprise d’une exploitation en brebis laitières, nous avons trouvé ce que nous cherchions. En effet, l’oncle de Paul part à la retraite et nous allons reprendre son élevage de bovins viande. Je souhaitais créer un atelier ovin lait avec transformation à la ferme et vente directe. J’ai fait des devis en septembre 2021, puis en début d’année 2022… le choc a été rude. Les montants ont gonflé 12 à 25 % selon le poste de dépense. Les bâtiments, la maçonnerie, le béton, les panneaux sandwich… tout a augmenté. D’un budget initial à presque 41 700 euros mi-septembre dernier, j’ai atteint quasiment 51 800 euros au 22 mars. Les banques se sont rapidement montrées frileuses vis-à-vis de mon projet, me demandant de baisser mes annuités.

Revoir les investissements à la baisse

J’ai essayé de rogner un peu mes premiers investissements, par exemple je prévoyais de loger mes futures 75 brebis dans un tunnel en attendant de construire la bergerie. Même pour la salle de traite, j’avais prévu de commencer au chariot avant de pouvoir investir. Au niveau de l’équipement de la fromagerie, j’avais aussi revu mes exigences à la baisse. Ces efforts n’ont pas été suffisants malgré les subventions sur lesquelles je pouvais compter. Ainsi, seul mon conjoint s’installe et pour lui aussi les hausses de prix sont passées par là. Le fourrage est déjà très cher et le prix d’achat d’une vache a également beaucoup augmenté. Pour le moment, je garde mon emploi afin d’avoir toujours un revenu fixe. Cela nous permettra de nous sécuriser et de rassurer les banques. D’ici quelques années, nous aurons un petit fonds de roulement qui nous permettra d’aborder les investissements plus sereinement."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Les achats d'aliments concentrés représentent généralement une part importante des coûts de production.
Face à l’inflation, une aide publique pour l’alimentation animale
La guerre en Ukraine a entraîné une flambée du coût des matières premières agricoles, déjà à un haut niveau avant ce conflit.…
Faites vous-même votre aménagement en 3D.
Votre bergerie en 3D
« Des dizaines de plans de bergerie et de parcs de contention sur la page Web EquipInnovin » « Si vous souhaitez construire…
Le choix du chien de conduite doit s'effectuer suivant plusieurs critères. Les qualités au travail des deux parents est un incontournable.
Les cinq questions à se poser avant d’acheter un border collie
L’Association française du border collie a été créée en 1979 dans le but d’assurer la promotion et la sélection du border collie…
L'élevage ovin permet le maintien de surfaces enherbées qui stockent plus de la moitié des gaz à effet de serre émis par la production d'agneaux.
Faut-il arrêter l’élevage d’ovins pour sauver la planète ?
    Sindy Throude, chargée de mission élevage ovin et environnement à l’Institut de l’Élevage. © DR  « L’arrêt de l’élevage…
« J’ai appris à marcher au milieu des brebis de la ferme familiale »
Installé avec ses parents il y a quatre ans, Clément Rouquié a pris la suite de son grand-père sur l’exploitation familiale…
Le marché de Réquista est le premier marché ovin de France. Les vendeurs sont pour la plupart aveyronnais, mais certains n'hésitent pas à parcourir une longue distance pour vendre leurs animaux.
Réquista, le marché aux ovins qui a su remonter la pente jusqu’au sommet
C’est en Aveyron que se situe le premier marché aux ovins de France, celui de la commune de Réquista. Après avoir connu une forte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre