Aller au contenu principal

Le ministre de l'Agriculture demande la fermeture de l'abattoir mis en cause par L214

Dans une vidéo diffusée ce 24 juin, l’association L214 dénonce les pratiques d’un abattoir d’ovins près de Rodez. Le ministre de l’Agriculture a immédiatement demandé la fermeture de la chaîne ovine et une inspection complète de l’établissement. L’interprofessions de la viande ainsi que celle du Roquefort dénoncent ces faits de maltraitance animale.

© Michael Roper / flickr

L’association de protection animale L214 dénonce ce 24 juin les pratiques d’un abattoir d’ovins d’Arcadie Sud-Ouest situé près de Rodez. Nouvelle vidéo choc dénonçant plusieurs faits de maltraitance et de non-respect de règles évidentes de sécurité sanitaire et dossier à charge : le rapport d’inspection vétérinaire de la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) de l’Aveyron qui pointait déjà en 2016 des non-conformités majeures concernant la mise à mort des animaux ou encore la formation du personnel en protection animale. « De graves infractions » dénoncées par l’association auxquelles le ministère de l’Agriculture n’a pas tardé à réagir. « Didier Guillaume a demandé, ce jour, au Préfet de l’Aveyron la suspension immédiate de la chaîne ovine de cet abattoir », indique le communiqué.  « Une inspection complète de l’abattoir est programmée ce jour par les services de l’Etat. Les conclusions de cette inspection devront permettre de déterminer quelles suites doivent être données », commente le ministère.

Une maltraitance animale condamnée par les interprofessions

Interbev, l’interprofession du bétail et des viandes, a de son côté diffusé un message pour rappeler « son engagement pour le respect strict de la protection animale en abattoir ». L’association « condamne fermement ces pratiques inacceptables au regard des réglementations en vigueur tant du point de vue sanitaire que de la protection animale et déplore qu'une telle situation puisse encore survenir au sein de la filière ». Elle salue par ailleurs la décision de fermeture de la chaîne d’abattage prise par le ministre.

La Confédération générale des producteurs de lait de brebis et des industriels de Roquefort demande quant à elle qu’il n’y ait « pas d’amalgame entre la filière laitière Roquefort et ce qui est dénoncé par L214 ». Et d’ajouter : « La filière Roquefort a, de longue date, inscrit dans son cahier des charges de l’Appellation d’Origine Protégée, le fait de garder les agneaux Lacaune sous la mère jusqu’à l’âge d’être ruminants. Le bien-être animal est au coeur du cahier des charges de la filière Roquefort au travers de multiples critères comme le pâturage, la place en bergerie, l’autonomie alimentaire ».

Lire aussi dans Les Marchés « Dénoncé par L214, l’abattoir Sobeval suspendu »

Les plus lus

[Agribashing] Un clip de l'éleveur Bruno Cardot pour défendre l'agriculture
Bruno Cardot, agriculteur dans l’Aisne a mis en ligne fin décembre une parodie de la chanson de Manau : La tribu de Dana. Une…
Déneigement des routes par les agriculteurs : 10 points clés pour se lancer en toute sécurité
Pour un agriculteur, déneiger les routes ne s’improvise pas. Il faut avoir signé une convention avec la collectivité. Le…
Coup d’envoi de la saison 16 : « L’Amour est dans le pré » de retour le 1er février 2021
L'Amour est dans le pré, l’émission de M6 animée par Karine Le Marchand, revient avec sa saison 16. Douze candidats agriculteurs…
[VIDEO] Reussir Agra : nos vœux pour l'Agriculture et l'Alimentation française en 2021

C'est en équipe que nous avançons...

 

C'est en équipe que nous répondons présents chaque année pour…

Samuel Vandaele, président des Jeunes Agriculteurs de France : « Pour une agriculture jeune, dynamique et durable »
Il faut rajeunir la profession agricole. C’est la volonté du syndicat des Jeunes Agriculteurs. Pour y parvenir, son président,  …
Plan de relance : retrouvez toutes les aides possibles pour l'agriculture
Le Plan de relance pour la refondation économique, sociale et écologique de la France a été présenté le 3 septembre 2020. L’…
Publicité