Aller au contenu principal

[VIDEO] Le biocontrôle représente 11 % du marché de la protection des plantes

Le marché des produits de biocontrôle a enregistré une augmentation de 8,5 % de son chiffre d’affaires en 2019. Une évolution à la hausse observée depuis 6 ans. En 2019, les ventes de ce secteur ont représenté 217 millions d’euros.

Dans un contexte de baisse de l’utilisation des produits de protection des cultures, le baromètre IBMA France du biocontrôle enregistre une hausse de 8,5 % du chiffre d’affaires des produits de biocontrôle en 2019. L’association présente au niveau international (International biocontrol manufacturers association) communique pour la France un chiffre d’affaires 2019 des produits de biocontrôle s’élevant à 217 millions d’euros. Ce secteur connaît une hausse de ses activités depuis 6 années consécutives. « Cette nouvelle progression confirme l’installation durable du biocontrôle au cœur des itinéraires techniques pour la protection des végétaux » observe Céline Barthet, présidente d’IBMA France. Les solutions de biocontrôle représentent désormais 11 % du marché de la protection des plantes.

_FEL403B_REF_BIOCONTROLE_DEFINITION_01.jpg

 

Le cap des 30 % à horizon 2030

L’ambition de l’association est de « passer le cap des 30 % du marché de la protection des plantes à horizon 2030 », avec deux solutions de biocontrôle à modes d’actions complémentaires pour la majorité des usages. Cet objectif est en phase avec la volonté des autorités françaises au travers de la stratégie nationale de déploiement du biocontrôle et du pacte productif 2025. Au niveau européen, l’orientation est la même avec la stratégie « Farm to Fork » qui vise une réduction de 50 % des produits phytopharmaceutiques et une proportion de 25 % d’agriculture biologique d’ici 2030. Pour y parvenir, les acteurs du secteur attendent un « soutien massif à l’innovation et un accompagnement renforcé des utilisateurs ». Pour cela « il faut que les produits de biocontrôle soient exemptés des mesures relatives à la séparation du conseil et de la vente », affirme Céline Barthet.

 

IBMA France, l’association française des entreprises de produits de biocontrôle, fédère 42 membres, dont 33 membres actifs représentant 90 % du marché du biocontrôle en France. Les entreprises adhérentes d’IBMA France investissent chaque année dans la recherche et le développement. Des innovations sont attendues, notamment en grandes cultures, pour couvrir davantage d’usages. L’association organise tous les ans les Rencontres annuelles du biocontrôle. La prochaine édition se tiendra le 26 janvier 2021.

 

Lire aussi dans Fruits & Légumes « La réglementation pousse le biocontrôle ».

 

 

Les plus lus

[Covid-19] Agriculteurs : téléchargez l'attestation obligatoire au-delà de 10 km et pendant les horaires du couvre-feu
Pendant le confinement, les agriculteurs continuent à travailler. Pour les déplacements au-delà de 10 km ou pendant les horaires…
Emilie Faucheron
Vignes, fruits, betteraves anéantis par le gel : des agriculteurs témoignent
La gorge nouée, émus, des vignerons, arboriculteurs et betteraviers témoignent sur les réseaux sociaux des dégâts considérables…
Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d'Or
[Pac - Manifestation à Dijon] Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d’Or : « On m’a mis les menottes dans le dos, comme un délinquant »
Antoine Carré, président des Jeunes agriculteurs de Côte d’Or, en Gaec sur une exploitations polyculture élevage (limousines…
Gel
Une deuxième vague de froid, plus humide, attendue après le pire gel qu’ait connu l’agriculture française depuis 1950
Les agriculteurs français viennent de vivre un épisode de gel catastrophique et doivent se préparer au retour d'un froid, moins…
Religieuses et agricultrices : elles recherchent 700 000 € !
Dans le Gers, une communauté de moniales cisterciennes est installée depuis 1949 à l’abbaye de Boulaur. Le site abrite une…
Serge Zaka (ITK)
[Météo] Les records de la vague de chaleur plus graves que l'épisode de gel pour l'agriculture
Sur son temps personnel, le passionné Serge Zaka, docteur en agroclimatologie chez ITK et administrateur de l’association…
Publicité