Aller au contenu principal
Font Size

Hors frontières
Produire du lait de vache sans vache !

Une première laiterie cellulaire a vu le jour en Californie.

Ce lait est fabriqué à partir de matériel génétique de vache. © Perfect Day
Ce lait est fabriqué à partir de matériel génétique de vache.
© Perfect Day

Il est désormais possible de produire du lait de vache sans vache. Ceci grâce à la découverte de la technologie CRISPR-Cas 9 par deux chercheuses française et américaine qui ont fabriqué un « ciseau » à couper l’ADN. « La technique CRISPR-Cas 9 permet d’éditer des séquences d’ADN avec des ordinateurs à la manière d’un logiciel de traitement de texte, schématise Richard C. Delerins, anthropologue et codirecteur du Food 2.0 LAB Paris, intervenu lors de l’AG d’Isigny en mai dernier. Ces portions d’ADN de vaches sont insérées dans des levures dont on a ôté le noyau. Voilà le principe d’une laiterie cellulaire. Le lait n’a bien sûr pas la même diversité microbienne que votre lait, mais il est bien fabriqué à partir du matériel génétique de vache. » Une première laiterie cellulaire, Perfect Day, a déjà vu le jour en Californie. Si, pour le lait, il s’agit encore de travaux expérimentaux en laboratoire à des coûts exorbitants, la technique est très bien éprouvée aujourd’hui. « On sait produire de cette façon un médicament antipaludéen à très bas coût. Toute une série de produits sont fabriqués dans des fermes cellulaires, comme de la vanille ou de la bière. » Pour l’USDA, il ne s’agit pas d’OGM : " l’administration américaine considère ces produits comme naturels et ils ne seront pas régulés »

Des milliards de dollars investis dans l'agriculture cellulaire

Une énorme machine économique s’est mise en place, et avec elle tout un discours éthique sur du lait sans souffrance animale, une production préservant la planète. Les fonds d’investissement de la Silicon Valley, qui avaient investi il y a dix ans dans Facebook, Uber, etc., ont désormais pour objectif le secteur du Food. Leur ambition est de créer des géants mondiaux de l’alimentation. « Dans l'informatique, les grandes vagues d’innovation sont passées… Les fonds d’investissements sont assis aujourd’hui sur des montagnes d’argent. » Les montants investis dans l’agriculture cellulaire atteindraient déjà plusieurs milliards de dollars. 

« Votre façon de façon de produire du lait ne va pas disparaître pour autant, a expliqué Richard C. Delerins aux coopérateurs d’Isigny. Dans l’histoire de l’alimentation, les choses s’empilent les unes au-dessus des autres, comme un millefeuille. Aujourd’hui, on mange de la moutarde qui a été inventée au moyen âge, les nouvelles sauces ne l’ont pas fait disparaître. Les produits de l’agriculture cellulaire se feront une place dans les pratiques de consommation. Un peu comme ce qui s’est passé avec Danone et le yaourt : au début du XXe siècle, personne ne connaissait les yaourts et Danone était une petite entreprise. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le projet prévoit la construction sur le site de Houlbec-Cocherel d’une nouvelle stabulation en logettes pour 234 vaches laitières, en complément de celle existante pour 400 vaches.© DR
Un projet de 634 vaches dans l’Eure suspendu à la décision du Préfet
Pourra-t-il se faire ou pas ? Le projet d’une ferme de 634 vaches fait du bruit en Normandie. Le Préfet réclame quatre nouvelles…
 © D. Briand
Une astuce pour remplir les boudins de lestage
Dans l’Orne, Yoan Gallot, fils d’agricultrice, a créé une astuce pour faciliter le remplissage des boudins de lestage qui…
Vincent Battut. « Nous sommes passés récemment de 80 à 130 hectares. Donc, nous prévoyons d’augmenter le cheptel jusqu’à 110 vaches pour produire près d’un million de litres. » © Gaec Battut
« Je cherche à valoriser au mieux les effluents »
Vincent Battut, en Gaec avec sa mère dans le Puy-de-Dôme, élève 90 vaches sur 130 ha de prairie naturelle et produit 700 000…
Quentin Velut avec Galaxie élue « Vache de l’année 2019 ». Âgée de 8 ans, elle a produit plus de 82 000 kg de lait en six lactations (44,1 de TB, 34,1 de TP) et sans cellules (46 000) et vient de revêler. © E. Bignon
Quentin Velut sait faire vieillir ses vaches
L’EARL du Petit Ramard, dans le Rhône, s’est fait remarquer en décrochant le prix du meilleur éleveur Prim’Holstein et de la…
Le fait de bénéficier d’un partenaire dès leur plus jeune âge éduque le veau socialement parlant, et stimule ses apprentissages, en particulier celui de l’alimentation. © Eurodairy
Les veaux élevés « par deux » poussent mieux et sont plus heureux !
Une nouvelle façon d'élever les veaux est testée au Canada en vue d’améliorer leurs conditions d’élevage. Loger les veaux deux…
Covid-19 : 48 millions de litres de lait non produits en avril
Près de 40% des élevages laitiers ont réduit leur production en avril. Tous bénéficieront de l’aide de 320 €/1000 l prévu par le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière