Aller au contenu principal

Hors frontières
Produire du lait de vache sans vache !

Une première laiterie cellulaire a vu le jour en Californie.

Ce lait est fabriqué à partir de matériel génétique de vache. © Perfect Day
Ce lait est fabriqué à partir de matériel génétique de vache.
© Perfect Day

Il est désormais possible de produire du lait de vache sans vache. Ceci grâce à la découverte de la technologie CRISPR-Cas 9 par deux chercheuses française et américaine qui ont fabriqué un « ciseau » à couper l’ADN. « La technique CRISPR-Cas 9 permet d’éditer des séquences d’ADN avec des ordinateurs à la manière d’un logiciel de traitement de texte, schématise Richard C. Delerins, anthropologue et codirecteur du Food 2.0 LAB Paris, intervenu lors de l’AG d’Isigny en mai dernier. Ces portions d’ADN de vaches sont insérées dans des levures dont on a ôté le noyau. Voilà le principe d’une laiterie cellulaire. Le lait n’a bien sûr pas la même diversité microbienne que votre lait, mais il est bien fabriqué à partir du matériel génétique de vache. » Une première laiterie cellulaire, Perfect Day, a déjà vu le jour en Californie. Si, pour le lait, il s’agit encore de travaux expérimentaux en laboratoire à des coûts exorbitants, la technique est très bien éprouvée aujourd’hui. « On sait produire de cette façon un médicament antipaludéen à très bas coût. Toute une série de produits sont fabriqués dans des fermes cellulaires, comme de la vanille ou de la bière. » Pour l’USDA, il ne s’agit pas d’OGM : " l’administration américaine considère ces produits comme naturels et ils ne seront pas régulés »

Des milliards de dollars investis dans l'agriculture cellulaire

Une énorme machine économique s’est mise en place, et avec elle tout un discours éthique sur du lait sans souffrance animale, une production préservant la planète. Les fonds d’investissement de la Silicon Valley, qui avaient investi il y a dix ans dans Facebook, Uber, etc., ont désormais pour objectif le secteur du Food. Leur ambition est de créer des géants mondiaux de l’alimentation. « Dans l'informatique, les grandes vagues d’innovation sont passées… Les fonds d’investissements sont assis aujourd’hui sur des montagnes d’argent. » Les montants investis dans l’agriculture cellulaire atteindraient déjà plusieurs milliards de dollars. 

« Votre façon de façon de produire du lait ne va pas disparaître pour autant, a expliqué Richard C. Delerins aux coopérateurs d’Isigny. Dans l’histoire de l’alimentation, les choses s’empilent les unes au-dessus des autres, comme un millefeuille. Aujourd’hui, on mange de la moutarde qui a été inventée au moyen âge, les nouvelles sauces ne l’ont pas fait disparaître. Les produits de l’agriculture cellulaire se feront une place dans les pratiques de consommation. Un peu comme ce qui s’est passé avec Danone et le yaourt : au début du XXe siècle, personne ne connaissait les yaourts et Danone était une petite entreprise. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Amédée Perrein, gérant de la société Silphie France. « La silphie améliore l’autonomie en protéines. Elle peut être distribuée à des vaches laitières à hauteur de 30 %. » © Silphie France
La silphie, une pérenne remise au goût du jour
Avec plus de 3 000 hectares implantés en France 2021, la surface en silphie a été multipliée par trois par rapport à 2020. Après…
Le kernza est loin d'avoir livré tous ses secrets.  © O. Duchene
Le kernza, une graminée pérenne
Encore très peu connu, le kernza est une plante multiusage : fourrage, grain, agronomique, voire énergétique.
Damien Lacombe, président de Sodiaal
Sodiaal: un résultat courant 2020 tout juste à l’équilibre
La coopérative laitière annonce en 2020 un résultat courant consolidé à 1,3 millions d’euros, et un Ebitda au même niveau qu’en…
Le moha est plutôt destiné à la fauche. Ici, une variété tardive, pour optimiser la valeur alimentaire.  © Cérience
Le moha, pour produire en peu de temps
Plus utilisé que le millet perlé, le moha est réputé monocoupe. Il est pourtant capable de repousser et d'offrir une deuxième…
En dehors de la période hivernale, les veaux devront obligatoirement à partir de six semaines, avoir accès à une aire extérieure et/ou pouvoir pâturer.  © F. Mechekour
Le nouveau règlement européen bio se précise
Le règlement européen s’appliquera au 1er janvier 2022. Les changements les plus importants concernent les bâtiments.
Bcel Ouest, Evolution, GDS Bretagne et Copavenir fusionnent
Annoncée cet automne, la fusion entre Evolution, Bcel Ouest, GDS Bretagne et Copavenir sera effective à compter du 1 er…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière