Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un retour sur investissement en cinq à sept ans

Système de détection Heatime HR.
Système de détection Heatime HR.
© Mosegarden A/S

Quel bénéfice économique peut-on attendre de ces outils de monitoring de détection des chaleurs ? Une étude sur 130 vaches réalisée aux Pays-Bas en 2013 montre qu’avec une amélioration de 30% de sensibilité de détection, il est possible d’atteindre un retour sur investissement en sept ans. Des résultats similaires ont été obtenus sur grands troupeaux aux États-Unis.

A condition d'une amélioration de la détection

Récemment, une étude menée en France par Oniris confirme en partie ces conclusions. Le coût n’est compensé en cinq ans que pour les troupeaux de grande taille (plus de 120 vaches) et pour ceux de taille moyenne (60 vaches) à forte production, là encore si l’amélioration de la sensibilité atteint 30 à 40%. « Ces niveaux d’amélioration peuvent être attendus dans des exploitations où le temps consacré à l’observation des chaleurs est très limitant, commente Clément Allain, de l’Institut de l’élevage. Par contre pour des éleveurs performants (sensibilté +50%) et pour les troupeaux à production modérée ou de taille réduite, l’investissement est difficilement rentable économiquement. » Le coût de l’équipement (base réceptrice + capteurs + maintenance), pendant les cinq premières années, est de vingt euros par vache et par an dans les grands troupeaux à soixante euros par vache et par an dans les petits troupeaux et dans ceux à vêlages groupés qui nécessitent d’équiper toutes les vaches.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Les équarrisseurs, acteurs de l’économie circulaire
Les animaux trouvés morts et les déchets animaux sont valorisés en farine, utilisée comme fertilisant organique ou combustible…
Vignette
Ondes électromagnétiques : des éleveurs engagent des procédures judiciaires
Les éleveurs de l’association Anast (Animaux sous tension) vont engager des procédures judiciaires pour faire reconnaître d’…
Vignette
Traite des vaches et alimentation : « les robots ont un rôle majeur dans notre organisation »
Au Gaec de la Basfeuille, dans la Manche, les associés ont acheté trois robots de traite et un robot d’alimentation pour produire…
Vignette
Un nouveau concept pour rafraîchir les vaches
Un système « intelligent » de pulvérisation permet de faire supporter aux vaches les périodes de forte chaleur.
Vignette
« Nos cédants voulaient transmettre à des jeunes »
Dans la Manche, François et Pierre Bienvenu ont repris deux exploitations en janvier 2019. Les deux frères ont réalisé leur rêve…
Globalement, la collecte des grands exportateurs reste peu dynamique.    © J. Chabanne
La cotation de la poudre de lait poursuit sa montée

Après un mois d'octobre relativement stable autour de 2 350 €/t, la cotation française de la poudre de lait écrémé…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière