Aller au contenu principal

Contenu partenaire
VIDEO Robot de traite M2erlin : 25 ha accessibles et 2,5 traites par jour

À l’EARL Laroch, le pâturage est au coeur du système. Le robot M2erlin se révèle compatible avec 70 montbéliardes à l’herbe.

Laurent et Stéphanie Laroch sont installés avec leur fils, à Lantenot, en Haute-Saône. Lorsque Sébastien est revenu sur la ferme familiale, le jeune agriculteur a récupéré 240 000 litres de droits à produire. Après 25 ans de traite conventionnelle, les éleveurs étaient tentés par la traite robotisée. Ils avaient néanmoins quelques craintes sur les coûts d’entretien ainsi que sur la qualité du lait. « Et surtout, nous ne voulions pas abandonner le pâturage », précise Laurent Laroch. Pendant une année, Laurent, Stéphanie et Sébastien Laroch ont multiplié les visites. Ils ont découvert le robot M2erlin. Les éleveurs ont finalement été séduits par Fullwood Packo et son revendeur Vitmat (Vitmat 88 : 03 29 94 56 49 - Vitmat 70 : 03 39 27 02 28).

Lire aussi -  Fullwood Packo : « Les robots se sont adaptés au bâtiment »

Des pâtures jusqu'à un kilomètre du robot

Après une année d’utilisation du robot, les résultats se révèlent positifs. La simplicité du robot facilite sa prise en main et sa gestion. Le taux cellulaire est resté stable et l’exploitation a maintenu la qualité du lait livré. Enfin, les vaches se sont parfaitement adaptées. Les montbéliardes disposent de 25 hectares. Les bêtes passent en moyenne 2,5 fois par jour par le robot. « Même dans la parcelle éloignée d’un kilomètre, les vaches sont traites en moyenne 2,2 fois par jour », constate Sébastien.

Lire aussi - Fullwood Packo : « Nos robots de traite trient le lait selon les taux »

Aucune vache à aller chercher

La mise en route s’est mieux déroulée que prévu. « On nous conseillait de limiter le pâturage à la journée. Au bout de quatre jours, nous avons laissé les vaches sortir 24 heures sur 24 », se réjouit Laurent Laroch. La circulation est simple. Aucune porte de tri n’a été ajoutée. Les vaches sont orientées vers la pâture par le robot. Du concentré est, certes, distribué par le M2erlin, mais les quantités n’ont pas augmenté. « C’est surprenant, mais nous ne sommes jamais allés chercher une vache en retard dans les prairies, indique Stéphanie Laroch. Et le troupeau est plus calme qu’avant ! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Sylvia Marty et Jean-François Cornic. « L’augmentation des taux et celle des effectifs compensent partiellement la baisse du litrage ; mais ce qui nous importe le plus, c’est la plus-value sur la qualité de vie. »
« Monotraite : nous y sommes passés cinq ans après l’installation »
À la Ferme de la Meuh, dans le Morbihan, les vaches sont traites toute l’année une seule fois par jour. Depuis un an et demi, les…
Benoît Fontaine, associé du Gaec des deux vallées.
« Des chemins en béton : le meilleur investissement que j'ai fait ! »
Le Gaec des deux vallées, dans la Manche, est très satisfait de son chemin en béton de 780 mètres sur deux mètres de large, que…
Il faut éviter les virages serrés en entrée et sortie de boviduc.
Le boviduc pour aller pâturer en toute sécurité plus loin et plus vite
Le coût du boviduc dépend de la largeur de la route, des réseaux enterrés et du besoin de terrassement. Si cela est possible, il…
Éric Chavrot, 51 ans, et Serge Drevet, 56 ans. « Le  bâtiment se prêtait à l’installation du robot ; le seul problème est la difficulté d’accès au pâturage. »
En Isère: « Nous cherchons à automatiser au maximum pour produire notre contrat de 625 000 litres de lait»
Le Gaec des Sources, à 550 mètres d’altitude en Isère, dégage un bon revenu malgré des annuités élevées liées à l’installation d’…
L'inconvénient du chemin cailloux et sable en couche de finition, est qu'il demande un entretien régulier.
Les matériaux à privilégier pour vos chemins de pâturage
Des matériaux disponibles sur l'exploitation et à proximité : telle est l’option à privilégier pour vos chemins de pâturage. Mais…
Eleveur laitier
Antoine Thibault, éleveur, évoque ses dettes : émotion sur twitter
Dans une série de messages sur Twitter, l’éleveur laitier plus connu sous le pseudonyme d’AgriSkippy a brisé un tabou dans l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière