Aller au contenu principal

Toute l'actualité de la catégorie Pâturage

Pâturage

Description

Vache laitière et paturages

Toutes les actualités sur les paturages pour vaches laitières

En France, 92 % des vaches laitières accèdent à des prairies, selon les chiffres Agreste de 2016. Mais sortir dans une prairie ne veut pas forcément dire pâturer, c’est-à-dire manger un minimum d’herbe. Ainsi, les vaches ayant une surface par vache à pâturer d’au moins 10 ares représentent 80 % des vaches laitières françaises. Les vaches pâturent d’autres fourrages que de l’herbe : du chou fourrager, du sorgho fourrager… par exemple.

 

L’intérêt du pâturage des vaches laitières, par rapport à une alimentation distribuée à l’auge en stabulation, est un plus en matière de bien-être animal, à condition que les conditions de sortie soient bonnes : chemins adaptés aux pattes des vaches, abreuvement suffisant, abris naturels. L’autre intérêt est économique : pas de récolte, conservation, distribution d’herbe, ni de gestion d’effluent quand les vaches pâturent, et l’éleveur fait une économie de concentré riche en protéine. L’herbe est un aliment équilibré pour la vache laitière : elle peut atteindre 100 % de la ration à certaines périodes de l’année.

 

La complémentation n’est vraiment nécessaire que quand les conditions climatiques sont moins favorables à la pousse de l’herbe, ou pour viser une production laitière par vache élevée. L’herbe peut être riche en azote soluble, et la complémentation de la ration pour vache laitière vise alors à amener plutôt des fibres et de l’énergie. L’herbe est riche en phosphore mais pauvre en certains oligo-éléments comme le magnésium ou le sélénium, qu’il faudra apporter.
 

L'inconvénient du chemin cailloux et sable en couche de finition, est qu'il demande un entretien régulier.
Les matériaux à privilégier pour vos chemins de pâturage
Des matériaux disponibles sur l'exploitation et à proximité : telle est l’option à privilégier pour vos…
Un chemin de 3 mètres de large aurait peut-être été plus adapté, mais Thierry Collerais s’interroge sur le gain de temps que cela aurait permis par rapport au surcoût engendré.
« Grâce au chemin en chaux et ciment, mes vaches ont beaucoup moins de boiteries »
Sur la ferme de Thierry Collerais, un mélange de chaux et de ciment a été utilisé en 2017 pour créer un…
Le chemin où ne passent que les vaches est resté en bon état depuis quatre ans.
« Mes chemins de pâturage sont recouverts de mâchefer pour le confort des vaches »
Éleveur dans l’Aisne avec 200 vaches, Joël a testé différents types de chemins de pâturage, notamment le…
Nicolas Rubin, éleveur en Ille-et-Vilaine. « Ces aménagements m'ont permis de passer en bio, de gagner en confort et en temps de travail. C'est un très bon investissement pour moi. »
"Des chemins et un boviduc pour exploiter tout le potentiel des pâtures accessibles"
Nicolas Rubin, en Ille-et-Vilaine, est passé de 10 à 46 hectares de pâturage accessibles à ses 50 vaches…
Benoît Fontaine, associé du Gaec des deux vallées.
« Des chemins en béton : le meilleur investissement que j'ai fait ! »
Le Gaec des deux vallées, dans la Manche, est très satisfait de son chemin en béton de 780 mètres sur deux…
Aline Catoir, une des deux associés de l'EARL Catoir.
« Nous avons conçu un chemin en dalles alvéolées »
L’EARL Catoir, en Seine-Maritime, a opté, il y a trois ans, pour des dalles alvéolées. Le chemin s’avère…
Il faut éviter les virages serrés en entrée et sortie de boviduc.
Le boviduc pour aller pâturer en toute sécurité plus loin et plus vite
Le coût du boviduc dépend de la largeur de la route, des réseaux enterrés et du besoin de terrassement. Si…
Outre-Manche, l’intérêt des éleveurs pour la pelouse synthétique tend à en augmenter le prix.
En Angleterre et Irlande, des chemins de pâturage solides et fonctionnels à moindre prix
Avec de grands troupeaux, les systèmes pâturants britanniques et irlandais doivent assurer la qualité des…
VIDEO Robot de traite M2erlin : 25 ha accessibles et 2,5 traites par jour
À l’EARL Laroch, le pâturage est au coeur du système. Le robot M2erlin se révèle compatible avec 70…
Entre conventionnel et bio, les laits de pâturage peuvent avoir du mal à trouver leur place.
Lait de pâturage, un bilan en demi-teinte
Les Laitiers responsables de Sodiaal s'arrêtent. Les références Les Laitiers responsables vont s'arrêter…
Sur le site estival, une aire d'attente, du stockage des déjections et des eaux vertes et blanches, ainsi que des chemins stabilisés ont été créés.
Les surcoûts du robot mobile amortis par le 100 % pâturage à Trévarez
À la ferme expérimentale de Trévarez, un robot de traite mobile transhume vers un site estival pour permettre…
L’objectif est de pouvoir certifier automatiquement les conditions à remplir pour les cahiers des charges « lait de prairie » et de permettre aux éleveurs de suivre plus facilement le pâturage.
La traçabilité des vaches au pâturage devient possible
La mise au point par l’Institut de l’élevage d’un algorithme transformant les données GPS des colliers…
« Mon chemin de falin et de tuf reste propre »
« Mon chemin de falin et de tuf reste propre »
Installé en tout herbe, Frédéric Lethuillier a aménagé à moindre coût près de 850 mètres de chemin avec du…
Jean-Charles Thoumine et Stéphane Laisney. « Le travail ne nous gêne pas, mais nous pensons toujours à préserver notre vie de famille. »
« La maîtrise du coût de production est une priorité »
Au Gaec des Damiens dans la Manche. Jean-Charles Thoumine et Stéphane Laisney jouent sur la complémentarité…
Après une pause estivale, de début juillet à fin août, Radio Prairies reprendra ses podcasts hebdomadaires sur le pâturage. © Groupe herbe Franche-Comté
En Franche-Comté, des podcasts pour parler de pâturage
Depuis le mois de mars, le groupe herbe Franche-Comté diffuse sur sa chaîne YouTube un podcast hebdomadaire…
David et Mickaël Chevance. « L’évolution de notre système nous permet d’être mieux dans notre peau et d’améliorer notre revenu tout en répondant aux attentes sociétales. » © Gaec Chevance
« Nous sommes passés de 10 à 65 hectares de pâturage »
Au Gaec Chevance, dans les Côtes-d’Armor, David et Mickaël ont abandonné les cultures de vente, le maïs et le…
Anthony Charpiot. « Avec Happy Grass, j’ai amélioré la conduite du pâturage en quantité et qualité, mais j’ai surtout gagné en confiance. » © E. Bignon
Pâturage : « On a passé un cap dans la gestion des paddocks grâce à Happy Grass »
Le Gaec Charpiot, dans le Jura, utilise depuis deux ans l’outil de gestion du pâturage Happy Grass. À la clé…
Vincent Philippeau, François Giard et Alain Philippeau, les trois associés. « Nous voulons continuer à faire pâturer nos vaches tout en maintenant un bon niveau de production pour ne pas devoir investir dans un nouveau bâtiment. » © F. Mechekour
[Élevage laitier] « Notre exploitation a des atouts pour attirer des jeunes »
Au Gaec Philippeau, dans le Maine-et-Loire, le chiffre trois s’applique au nombre d’associés, d’ateliers, de…
Le service Grasslive pourrait être disponible début  2022. © Medria
Monitoring : Faciliter la gestion au pâturage grâce aux colliers
Medria (Groupe Seenergi) travaille actuellement sur deux projets permettant de valoriser les données du…
« Je sursème mes prairies et j’implante mes cultures avec le même semoir à dents »
Machinisme
Didier Savary, agriculteur dans la Sarthe, utilise un semoir à dents en T inversé de marque Simtech, afin d’…
Le coût alimentaire du système plus pâturant est inférieur de 21 €/1 000 l, surtout grâce à la maîtrise du coût de concentré. © V. Brocard
À la ferme expérimentale de Trévarez : +50 000 euros en cinq ans pour le système plus pâturant
50 000 euros de revenu en plus en cumul sur cinq ans et des bilans azote et carbone un peu plus favorables…
Le colza fourrager pâturé a le coût de revient le moins élevé à la tonne de matière sèche. © F. Mechekour
Cinq points clés pour réussir ses dérobées estivales
Implantées avant céréales d’hiver, les dérobées estivales apportent une ressource fourragère supplémentaire…
Ludovic Serreau, du Gaec des Chesnaies, en Indre-et-Loire, a conçu une dérouleuse de clôture « maison » montée sur quad. © E. Bignon
Une dérouleuse de clôture « maison » montée sur quad
En Eure-et-Loir, le Gaec des Chesnaies est passé en pâturage tournant dynamique. Ludovic Serreau a conçu une…
Dans les prairies multiespèces, le Gaec met 5 kg/ha de fétuque élevée pour assurer une production d'herbe toute l'année, même en été.  © C. Pruilh
"Face au changement climatique, nous sommes passés en tout herbe »
Le Gaec du Bois des Houx, en Vendée, a arrêté le maïs. Grâce à une conduite rigoureuse et au semis de prairie…
Jonathan Karcher, Gilles Urban et Gaëtan Karcher, associés du Gaec Hohrain depuis 2016. © C. Reibel
« Le lait de pâturage est un plus pour le bien-être de nos animaux comme pour nous »
Au Gaec Hohrain, à Mietesheim dans le nord du Bas-Rhin, Gilles Urban, Jonathan et Gaëtan Karcher ont saisi au…
David Barbot. « C’est un mode d’élevage simple qui n’apporte que du positif. » © F. Mechekour
[Elevage bio] À l'EARL de l'Epannerie, les veaux commencent à pâturer à 15 jours
Installé en bio dans la Manche, David Barbot élève ses veaux femelles nés au printemps dans un enclos aménagé…
« Garder la fraîcheur du sol avant semis est essentiel pour favoriser une levée rapide », estiment Jérôme et Laurence Laval. © J. Laval
Pâturage d'été : « Le sorgho multicoupe est un bon fourrage en cas de déficit hydrique »
Situé en conditions climatiques séchantes en Isère, le Gaec Le Mas d’Illins a fait depuis quatre ans le choix…
L'outil permet le décompte du nombre de jours de pâturage, utile dans les cahiers des charges. © Happy Grass
Happy Grass, l'assistant prairie complet !
Outil complet d'aide à la gestion des prairies et du pâturage, Happy Grass propose notamment le premier…
Troupeau de vaches traites dans un paddock de sorgho multicoupe, pour leur premier tour de pâturage.
Donnez-vous du sorgho multicoupe à vos laitières ?
À pâturer ou à faucher, le sorgho multicoupe commence à être utilisé pour les vaches laitières. En avez-vous…
Romain Guégan. « Avoir un parcellaire accessible, c’est le nerf de la guerre ! Le pâturage nous permet d'être compétitif en conventionnel. On a le climat et le parcellaire pour en profiter. » © E. Bignon
« J’ai enlevé le robot de traite pour pâturer plus »
Chez Romain Guégan, dans les Côtes-d’Armor, tout a été pensé pour le pâturage : du choix de la ferme où s’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière