Aller au contenu principal

Toute l'actualité de la catégorie Pâturage

Pâturage

Description

Vache laitière et paturages

Toutes les actualités sur les paturages pour vaches laitières

En France, 92 % des vaches laitières accèdent à des prairies, selon les chiffres Agreste de 2016. Mais sortir dans une prairie ne veut pas forcément dire pâturer, c’est-à-dire manger un minimum d’herbe. Ainsi, les vaches ayant une surface par vache à pâturer d’au moins 10 ares représentent 80 % des vaches laitières françaises. Les vaches pâturent d’autres fourrages que de l’herbe : du chou fourrager, du sorgho fourrager… par exemple.

 

L’intérêt du pâturage des vaches laitières, par rapport à une alimentation distribuée à l’auge en stabulation, est un plus en matière de bien-être animal, à condition que les conditions de sortie soient bonnes : chemins adaptés aux pattes des vaches, abreuvement suffisant, abris naturels. L’autre intérêt est économique : pas de récolte, conservation, distribution d’herbe, ni de gestion d’effluent quand les vaches pâturent, et l’éleveur fait une économie de concentré riche en protéine. L’herbe est un aliment équilibré pour la vache laitière : elle peut atteindre 100 % de la ration à certaines périodes de l’année.

 

La complémentation n’est vraiment nécessaire que quand les conditions climatiques sont moins favorables à la pousse de l’herbe, ou pour viser une production laitière par vache élevée. L’herbe peut être riche en azote soluble, et la complémentation de la ration pour vache laitière vise alors à amener plutôt des fibres et de l’énergie. L’herbe est riche en phosphore mais pauvre en certains oligo-éléments comme le magnésium ou le sélénium, qu’il faudra apporter.
 

Rémy et Mikaël Hily. « Le pâturage des betteraves en fin d’été est une bonne solution pour renouveler nos prairies accessibles sans perdre de surface pâturable. »
« J’intercale des betteraves entre deux prairies »
Le Gaec Hily, dans le Finistère, renouvelle ses prairies en intégrant des betteraves fourragères dans la…
Même avec suffisamment de place en bâtiment, Cyril Guilloteau privilégie le pâturage hivernal pour ses génisses de 2 ans.
« Les génisses élevées tout l’hiver dehors sont les plus belles que j’ai eues ! »
« Depuis quatre ans, nous avons toujours un lot d’une douzaine de génisses de 2 ans qui restent tout l’hiver…
L'avoine protège le semis et les vaches en sont particulièrement friandes au pâturage.
"J'intercale une avoine sans labour entre deux prairies"
Le renouvellement de vos prairies peut également être réalisé grâce à une alternance avec une céréale. Grâce…
Mission Perpet est un outil collectif pour que les regards croisés aident à progresser sur la meilleure valorisation possible de sa prairie.
La santé de vos prairies s'évalue en groupe
Pour savoir s’il faut, ou non, renouveler une prairie, la première étape est d’un faire le diagnostic. Grâce…
Les prairies fournissent en hiver une petite pousse de qualité qu’il est intéressant de valoriser. La qualité de l’herbe d’hiver est proche de celle de l’herbe d’automne si la pousse perdure dans la saison.
Avec le pâturage hivernal, les croissances des génisses sont au rendez-vous
Testé l’hiver dernier sur les génisses de la ferme expérimentale de Trévarez, le pâturage hivernal donne des…
« Avec le pâturage hivernal, il faut être opportuniste et ne pas hésiter à sortir les vaches dès que cela est possible. »
« Mes 60 vaches ont pâturé tous les jours l’hiver dernier »
« Cela fait une quinzaine d’années que je fais pâturer mes vaches en hiver. Elles tournent sur 45 paddocks d…
Arnaud Harel. « L’expérience a été concluante en 2020-2021, mais il n’y a pas de recette miracle pour autant. Chaque année est différente en termes d’implantation et il faut s’adapter en permanence. »
« Quand nous renouvelons une prairie, elle sort du circuit de pâturage seulement trois mois »
Quand l’EARL du Bois d’Arry, dans le Calvados, resème une prairie accessible, celle-ci revient dans le…
En cas de fortes chaleurs, faites-vous pâturer vos vaches uniquement la nuit ?
En cas de fortes chaleurs, faites-vous pâturer vos vaches uniquement la nuit ?
Dès que les températures grimpent, les vaches se retrouvent très rapidement en situation de stress thermique…
Pour implanter cette prairie multiespèce, après un labour de luzerne à la mi-septembre suivi d'un passage d'outil à dents et d'un combine HR et semoir, ont été utilisés : 5,5 kg/ha de RGA diploïde, 5,5 kg/ha de RGA tétraploïde, 5,5 kg/ha de fétuque élevée, 1,5 kg/ha de trèfle blanc agressif et 2 kg/ha de trèfle intermédiaire, 1 kg/ha de trèfle violet, 0,5 kg/ha de chicorée et 1 kg/ha de plantain.
Les pratiques qui vous permettront de conserver la productivité de votre prairie
Avant de se lancer dans un renouvellement de vos prairies accessibles, quelques pratiques permettent de les…
Maxence Calais, du Gaec des Normandistes. « Notre meilleure parcelle de prairie permanente peut produire 13 tMS/ha. »
Au Gaec des Normandistes, vaches et génisses pâturent ras sans surpâturer
Maxence et Émilie Calais, dans la Manche, produisent 10 000 litres de lait par hectare consacré aux laitières…
Une étude récente réalisée sur des troupeaux de veaux pâturant avec des nourrices a montré de bas niveaux d’infestation par les strongles gastro-intestinaux.
Contrer le parasitisme en bio par la prévention
Une conduite d’élevage et de pâturage adaptée permet de limiter les risques de parasitisme en production…
Le bien-être animal est un point de vigilance au développement de la méthanisation, estime le sénateur Daniel Salmon.
La méthanisation va-t-elle à l'encontre du pâturage en élevage laitier ?
Alors que la guerre en Ukraine soulève le débat de la souveraineté énergétique de l’Europe, le biogaz…
Un nouvel essai est actuellement en cours à Derval sur une vingtaine de génisses de première année pour mesurer s'il y a un gain de temps de travail avec la clôture virtuelle.
« Nous avons testé les clôtures virtuelles sur les génisses »
La ferme expérimentale de Derval a expérimenté à l’automne 2020 et au printemps 2021 les clôtures virtuelles…
Preview image for the video "Cap Protéines - viser l'autonomie protéique par la qualité de l'herbe".
[VIDEO] Le Gaec de Sauvadet vise l'autonomie protéique en misant sur la qualité de l'herbe
Dominique Viallard élève des vaches montbéliardes dans le Puy-de-Dôme. Cet éleveur laitier bio mise sur des…
Bruno et Dominique Leliard. « Nous préférons faire des concessions pour aider des jeunes à s’installer plutôt que de voir notre exploitation partir à l’agrandissement. »
« Notre exploitation laitière a des atouts pour séduire des jeunes »
Au Gaec Coiplis, dans l’Orne, Bruno et Dominique Leliard misent sur leur système simple, rentable, permettant…
La largeur de chaque doigt est de 25 cm. L'extrémité basse du doigt se situe à 1 m du sol. Le dégagement maximum est de 1,82 m.
Des investissements judicieux pour concilier robot et pâturage
Concilier robot et pâturage n’est pas toujours aisé. Contrairement à un système avec une salle de traite,…
En pleine saison de pâturage, la grande majorité du troupeau revient le matin au bâtiment pour boire et se faire traire en autonomie.
À la ferme de Derval, une routine bien installée pour un robot saturé et des vaches au pâturage
Avec 21 hectares d’herbe accessibles pour 72 vaches traites, la ferme expérimentale de Derval, en Loire-…
De gauche à droite : Audrey Bourolleau, fondatrice d'Hectar, et Julie Renoux, vétérinaire conseil pour la Laiterie des Godets.
Quel modèle propose Hectar à la laiterie des Godets ?
Le projet Hectar, fondé par Audrey Bourolleau et Xavier Niel, a inauguré le 17 mai sa ferme pilote La…
Tanguy Pinel et Adeline Fontaine. « Notre objectif de produire 800 000 litres de lait sur une stalle avec un maximum de pâturage est conforté par la flambée des matières premières. »
« Nos vaches produisent 41 kg de lait au robot avec 45 % d’herbe pâturée »
Au Gaec Le Bois Denial, en Ille-et-Vilaine, le niveau d’étable est passé de 9 500 kg à plus de 12 000 kg…
Tangi Tréhin. « Toutes les semaines, je mesure la pousse à l’herbomètre. J’organise le tour des parcelles en fonction des hauteurs relevées. Pour proposer de l’herbe de qualité optimale, j’ai implanté différentes variétés fourragères, pour avoir toute une gamme de précocité. »
« J’ai procédé par étapes pour arriver à 45 ares de pâturage par vache avec un robot »
Dans le Morbihan, avec un robot, Tangi Tréhin a augmenté la part d’herbe pâturée de 8 à 45 ares par vache en…
Le positionnement du robot, de la porte d'accès aux paddocks... doit être pensé en amont pour que la circulation des animaux soit la plus fluide possible.
Les bons leviers pour concilier robot de traite et pâturage
Qualité des chemins, herbe appétente, complément à l’auge bien ajusté, conduite en lots pour les grands…
Prairie de 12 ans en janvier 2022.
« Je donne une seconde chance à mes prairies pour les faire vieillir »
Dans la Sarthe, Benoit Drouin cherche à maximiser le rendement de ses prairies tout en les faisant vieillir.…
Guerre en Ukraine : La hausse des charges des exploitations laitières pourrait atteindre plus de 60 euros pour 1 000 litres en moyenne
Guerre en Ukraine : La hausse des charges des exploitations laitières pourrait atteindre plus de 60 euros pour 1 000 litres en moyenne
La flambée des prix des concentrés, des engrais ainsi que de l’énergie pourraitentraîner une hausse des…
Alexandre Amosse, du Gaec des églantiers. « Je n’enlève pas plus d'un tiers de la ramure pour préserver la photosynthèse. »
Agroforesterie : « Nos arbres en intraparcellaire nous permettent de valoriser une parcelle venteuse »
Il y a quatre ans, le Gaec des églantiers, en Loire-Atlantique, a planté 325 arbres. Objectifs : protéger les…
Gérard Grandin pratique depuis 2013 les vêlages groupés de printemps.
« Je groupe mes vêlages au printemps pour gagner du temps »
Chez Gérard Grandin, dans l’Orne, tous les vêlages ont lieu en février et mars. Ainsi, les besoins des vaches…
Maeva, Sylvie et Joël Quéré et Olivier Guyomarch, le frère de Sylvie. « L’exploitation est en autonomie alimentaire complète. Nous n’achetons que du sel, et pour la litière, 150 tonnes de paille, et le plastique pour l’enrubanné. »
« Avec 518 000 litres de lait, nous dégageons 210 000 euros de revenu disponible pour quatre associés »
Dans le Finistère, avec seulement 518 000 litres de lait bio produit avec de l’herbe, le Gaec de Kergoat…
Jean-Louis Hamard. « Nous avons aujourd’hui de bons résultats grâce à un parcellaire groupé, à des fourrages récoltés au bon stade, au séchage en grange et au bol qui permet de bien mélanger la ration. »
« Nous sommes quasi-autonomes en bio avec des vaches à 10 000 kilos »
Le Gaec bio La Croix Brillet, en Maine-et-Loire, concilie productivité et autonomie protéique grâce au…
Didier Gilbert, Quentin Guilbert et Florian Fournier. « Le pâturage est le meilleur levier pour l’autonomie protéique, sans coût de mécanisation. »
« Pour produire le maximum de lait, nous jouons la carte du pâturage et des méteils »
En Vendée, le Gaec du Nouvel Horizon mise sur le pâturage, des méteils riches en protéines et du maïs de…
L'inconvénient du chemin cailloux et sable en couche de finition, est qu'il demande un entretien régulier.
Les matériaux à privilégier pour vos chemins de pâturage
Des matériaux disponibles sur l'exploitation et à proximité : telle est l’option à privilégier pour vos…
Un chemin de 3 mètres de large aurait peut-être été plus adapté, mais Thierry Collerais s’interroge sur le gain de temps que cela aurait permis par rapport au surcoût engendré.
« Grâce au chemin en chaux et ciment, mes vaches ont beaucoup moins de boiteries »
Sur la ferme de Thierry Collerais, un mélange de chaux et de ciment a été utilisé en 2017 pour créer un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière