Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

« Nous contrôlons la qualité du colostrum au réfractomètre »

« Suite à de gros problèmes de mortalité des veaux l’hiver dernier, nous avons fait intervenir le GDS pour mettre en place un plan veaux. L’un des volets du protocole sanitaire impliquait le recours au réfractomètre pour vérifier la qualité du colostrum distribué. Il s’agit en fait d’un instrument optique qui se présente sous la forme d’une mini longue-vue.

Il suffit d’introduire quelques gouttes de lait sur le prisme, de refermer le volet et de regarder vers une source de lumière à travers le réfractomètre. En quelques secondes, on peut lire la valeur obtenue et juger de la qualité du colostrum : très bonne, bonne ou mauvaise. Selon la concentration du colostrum en anticorps, la réfraction à la lumière est modifiée.

L’appareil coûte 40 euros et nous l’utilisons désormais systématiquement. C’est tellement simple, pratique et rapide qu’on n’hésite pas à l’utiliser. On le garde dans la laiterie, pour l’avoir à portée de main pendant la traite. Mieux vaut le placer au sec à l’abri des grandes variations de température. Nous avions déjà un pèse-colostrum en verre, mais il restait constamment rangé dans l’armoire car on craignait toujours de le casser.


LE RÉFRACTOMÈTRE A REMPLACÉ LE PÈSE-COLOSTRUM EN SALLE DE TRAITE

Grâce au réfractomètre, nous avons pu constituer une bourse de colostrum. Les colostrum d’excellente qualité (environ 5 à 10 % des vaches) sont congelés (uniquement les deux premières traites après le vêlage) et distribués aux veaux dans leurs premières 24 heures de vie. Globalement, les multipares affichent des qualités de colostrum correctes.

Mais, par contre, ce qui nous a surpris, c’est la piètre qualité du colostrum des primipares. Il présente une concentration de moins de 50 grammes d’immunoglobulines (IgG) par litre. Évidemment, le simple recours à cet outil ne résoud pas tous les problèmes autour des veaux, mais au moins, nous mettons toutes les chances de notre côté."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
"Mes niches à veaux sur sable sont faciles à nettoyer"

"Les nouveau-nés, jusqu'à 15 jours maximum, sont élevés dans des niches à veaux que nous avons…

Vignette
Utilisez-vous des tests de gestation dans le lait ?
Dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait ou le sang, progestérone, échographies... Plusieurs méthodes sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière