Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

[Coronavirus] L’export de produits laitiers reste très compliqué

containers
© G. Omnès

 

Qu’il soit intra ou extracommunautaire, l’export est très compliqué. À la mi-mars, trouver des containers reste difficile et ils coûtent cher, car la chaîne logistique est toujours bloquée en Chine, même si des signes de redémarrage sont à noter, indiquait Gérard Calbrix, d’Atla à la mi-mars. On parle toujours de la Chine, mais la Corée du sud, le Japon… toute l’Asie est touchée par la baisse de la consommation.

À la mi-mars, le prix des fromages d’exportation (edam, gouda…) n’avait pas baissé. « La demande reste très bonne et il y a des exportations hors Asie. Mais cela pourrait baisser par la suite », ajoute Gérard Calbrix.

Par contre, le prix des poudres chute : -17 % pour le prix de la poudre de lait écrémé aux enchères Fonterra en Nouvelle-Zélande entre début février et la mi-mars. La poudre grasse plonge également : -13 %. Par contre, le prix du beurre se maintient. Les cotations françaises Atla résistaient encore à la mi-mars avec une baisse de l’ordre de -8 % pour la poudre de lait écrémé et de -7 % pour le beurre.

L’Italie n’achète plus de lait à la France

Le confinement en Italie a des conséquences en France. « En Italie, la collecte est assurée. Par contre, certaines usines laitières ont dû fermer et leur lait est vendu sur le marché spot, expose Gérard Calbrix. Du coup, les autres laiteries italiennes n’ont plus besoin d’importer du lait vrac venant d’Allemagne, de France… Habituellement, l’Italie importe environ 20 % du lait qu’elle transforme. Cela fait plonger le prix du lait spot. » À la mi-mars, le prix du lait spot était d’environ 240 euros pour 1 000 litres

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

tank à lait
[Coronavirus] La transformation laitière bouleversée par le Covid-19
En plein pic de production laitière, les usines doivent collecter et transformer, tout en réorientant leur…
 © F. Mechekour
Un système pour couper les filets et ficelles des balles
À l’EARL Lucas Gilbert, dans le Pas-de-Calais. Gilbert Lucas a adapté un système sur sa désileuse pour enlever les filets et…
Coronavirus : Mobilisation chez Sodiaal

Les laiteries mettent en œuvre des  mesures pour sécuriser l’activité. Exemple chez la coopérative Sodiaal dans le Nord de la…

Le Covid-19 menace les AOP laitières
Les AOP laitières sont touchées de plein fouet par la crise du coronavirus. Le Conseil national des appellations…
Gisèle Barret, éleveuse du Gaec des deux frères. « La préparation au vêlage est une réponse à beaucoup de problèmes. » © B. Griffoul
Elevage laitier : « J’ai appris à être autonome sur le troupeau »
Dans cette exploitation très diversifiée, les 85 vaches laitières côtoient vergers de pruniers et grandes cultures. Un système…
vaches laitières au cornadis
[Covid-19] Quatre leviers pour baisser les livraisons de lait de ce printemps
Dans le contexte du coronavirus, l'Institut de l'élevage rappelle quatre leviers qui permettent de répondre à l'appel d'écrêter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière