Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les outils du bon gestionnaire

Objectifs, indicateurs de suivi, prévisionnel...Il est de moins en moins possible de naviguer à vue. 

L’œil de l’éleveur est essentiel, mais aujourd’hui, ce n’est plus suffisant, il faut aussi être un bon gestionnaire. Cela signifie avoir une stratégie cohérente : savoir où on veut aller et pourquoi, trouver le chemin pour y aller, et vérifier en permanence que l’on est sur la bonne route. « L’idée générale est de se fixer un objectif à cinq ans, de le traduire en objectif financier annuel, puis en objectifs mensuels ou quotidiens, et de comparer le prévu et le réalisé, résume Sébastien Daguenet, responsable marché agricole CerFrance Somme. Il s’agit de faire avec l’EBE ce que l’on faisait pour gérer le quota. On comparait le volume de lait produit à un instant donné au volume de l’année précédente, et on ajustait en jouant sur les réformes, l’aliment. Le raisonnement est le même ». 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Vous aimerez aussi

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière