Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les cours devraient rester élevés jusque mi-2014

La reprise de la collecte de l’hémisphère sud et l’affaire Fonterra ont à peine perturbé les cotations. Pour le premier semestre 2014, il n’y aurait pas de risque d’inversion de tendance.

Les cotations des poudres et du beurre restent à des niveaux élevés.
Les cotations des poudres et du beurre restent à des niveaux élevés.
© Cniel

La demande mondiale, tirée par les émergents, est telle que les cotations des poudres et du beurre restent à des niveaux élevés, malgré la reprise de la collecte dans l’hémisphère sud, et la croissance de la production dans l’Union européenne. « Quasiment toute la production européenne, jusqu’en juin, est vendue », illustre Gérard Calbrix, économiste à Atla. « Le pic de production printanière de l’hémisphère nord, même à des niveaux record, a donc de grandes chances d’être absorbé. » Dans l’UE, le prix du lait, les bonnes conditions fourragères et la baisse du prix des aliments du bétail forment un cocktail favorable à la production laitière. Selon l’Institut de l’élevage, la collecte européenne a augmenté de 4,2 % en octobre 2013 (par rapport à octobre 2012), après +3,8 % en septembre.



Croissance timide de la collecte américaine


La hausse de la collecte est telle aux Pays-Bas et au Danemark (+8 à 9 % en septembre, octobre), que les dépassements de quota provisoires de ces pays sont de l’ordre de 5 % et 4 % respectivement. La production allemande grimpe de 3,5 % depuis trois mois, et la sur-réalisation provisoire est estimée à 2 % du quota laitier allemand. L’Irlande pourrait rejoindre le club des dépasseurs, si sa collecte continue sur le rythme effréné de ces derniers mois (+12% en septembre, +16 % en octobre). La France, la Pologne et le Royaume-Uni sont également sur des dynamiques positives. Seul le sud de l’Europe affichait des collectes encore stables en octobre. La baisse des cours des céréales pourrait changer la donne pour la fin de la campagne.
Les USA peinent à maintenir leur progression (+1% de hausse l’automne dernier) « notamment en raison de problèmes climatiques ». Dans l’hémisphère sud, la seule grosse progression est faite par la Nouvelle-Zélande (9 % en septembre).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Sébastien (au centre) et Quentin Brousse. « Les bonnes années, nous engrangeons, les mauvaises, nous gérons. » © B. Griffoul
« Nous visons une rémunération constante et correcte »
Sébastien et Quentin Brousse, dans la Creuse, ont saturé l’outil laitier et développent un atelier allaitant complémentaire, tout…
 © C. Pruilh
Avez-vous dû décapitaliser à cause des aléas climatiques ?
Printemps froid, été chaud et sec... Quelles conséquences ont les mauvaises conditions météo chez vous ? Avez-vous dû aller jusqu…
Les associés ont réfléchi ensemble de très longues heures sur leur projet, afin de définir le plan. © C. Julien
Prendre le temps de penser chaque détail de son futur bâtiment
Le projet de nouvelle stabulation des associés du Gaec Honoré prend forme. Le permis de construire a été obtenu, le choix des…
Loïc Adam, vice-président de l'association France OP Lait © L. Adam
« France OP Lait doit intégrer pleinement la filière laitière »
Loïc Adam, vice-président de l'association France OP Lait, affiche deux ambitions fortes : participer aux travaux du Cniel et…
Le film « Les vétos » raconte le beau mais difficile métier de vétérinaire de campagne
Portail réussir
« Les vétos » est sorti en salle le 1er janvier. Le film raconte le quotidien des vétérinaires en bottes dans les élevages. Comme…
Heleen Lansink-Marissen, éleveuse de 85 laitières, aux Pays-Bas. © DR
« Communiquer sur mon métier auprès du grand public est devenu mon second job »

« Les consommateurs ont beaucoup d’a priori sur l’agriculture et l’élevage, mais ils ignorent souvent…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière