Aller au contenu principal

Désherbage du maïs
Le binage couplé au traitement sur le rang, l´alternative au tout chimique

Traiter sur le rang et biner l´inter-rang permet de limiter le recours aux herbicides, tout en assurant un désherbage efficace.


« En termes d´efficacité, le désherbage mixte du maïs fait aussi bien que les traitements chimiques en plein, affirme Jean Derenne de la chambre d´agriculture de la Manche. A condition toutefois de respecter la même règle de conduite qu´en désherbage chimique, à savoir : le maintien du maïs propre tant qu´il se montre sensible à la concurrence des mauvaises herbes, c´est-à-dire jusqu´au stade dix feuilles. »
Le désherbage mixte associant traitement chimique sur le rang et désherbage mécanique dans l´inter-rang permet de réduire d´au moins deux tiers les surfaces traitées. Or, avec moins d´herbicide utilisé, c´est autant de gagner au niveau économique et environnemental. « Cette alternative se révèle aussi un bon moyen de gérer les résistances de certaines mauvaises herbes depuis la suppression de l´atrazine, souligne le technicien en ajoutant qu´aucune plante ne parvient encore résister à un soc de bineuse !

Enfin, côté agronomique, cette technique présente un atout majeur. D´une part, en limitant l´évaporation de l´eau présente dans le sol, et d´autre part, en permettant une meilleure valorisation des pluies surtout en terres argileuses et limoneuses.
Au lieu de traiter les 75 cm du rang, on n´en traite plus que 20 cm avec une bineuse à guidage automatique. ©E. Bignon

Le système d´autoguidage des bineuses est essentiel
Toutefois, le désherbage mixte connaît aussi des limites. Le coût du matériel d´abord, qui peut se révéler excessif s´il y a peu d´utilisateurs ou si le nombre de kilomètres entre les exploitations est élevé. La productivité des chantiers assez faible peut aussi se révéler un frein. Mais les systèmes d´autoguidage permettent de pallier ce défaut. « Cet équipement est d´autant plus essentiel qu´il corrige les écarts de conduite éventuels et réduit la surface traitée grâce à une plus grande précision de la pulvérisation, estime Jean Derenne. Autre inconvénient : la disponiblité de la machine lors du dernier passage. « Autour du stade 8 feuilles du maïs, la fenêtre d´intervention ne dépasse pas dix jours. » La Cuma des quatre saisons à Carnet dans la Manche, a testé plusieurs itinéraires techniques de désherbinage, dont le coût et le temps de travail sont détaillés dans le tableau ci-dessous. La solution de traitement de pré-levée classique suivi d´un binage ou d´un désherbinage s´avère bien adaptée aux parcelles à forte pression de graminées. Le traitement chimique en plein peut aussi se réaliser en post-levée au stade 4-5 feuilles.
Dans ce cas, le binage intervient plus tard, au stade 8-9 feuilles avec buttage de la ligne de semis. Le programme 100 % désherbinage, en deux passages (autour de 4-5 feuilles, puis 8-9 feuilles), permet quant à lui de s´affranchir davantage du stade des adventices.
« Avec la nouvelle réglementation relative aux zones non traitées, applicable au 1er janvier, le désherbage mixte a une carte à jouer. Il offre notamment une alternative intéressante sur les parcelles bordées de cours d´eau, où les traitements chimiques sont interdits sur une bande de 5, 20, voire 50 mètres de large selon les produits. »

Bon à savoir
Avec le Plan végétal pour l´environnement, l´achat de certains matériels destinés à la lutte mécanique contre les adventices (désherbineuse, système de guidage.) bénéficie de subvention. Renseignez-vous auprès de votre chambre d´agriculture.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Dans le Cantal, une récolte de seigle forestier dans une vieille prairies de dactyle. © V. Vigier
Dans le Cantal, 1 400 hectares de méteil semé dans des prairies vivantes
Le sursemis de méteil permet de régénérer des prairies dégradées sans les retourner. Retour d'expérience.
Olivier Thibault. « J’ai fait le choix du maïs grain humide pour limiter aussi la dépendance au concentré énergétique. » © E. Bignon
Prix du soja : « Je limite l’achat de correcteur en complémentant les vaches en acides aminés »
L’EARL de la Grandinière, en Mayenne, n’a pas attendu la flambée du prix des matières premières pour chercher des leviers de…
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés et la prise en compte de la vitesse de dégradabilité des sources azotées. © E. Bignon
Prix du soja : Six leviers pour réduire le correcteur azoté
Comment faire face à la flambée du prix du tourteau de soja à plus de 400 €/t ? Avant de chercher à optimiser le prix d’achat du…
Vincent Philippeau, François Giard et Alain Philippeau, les trois associés. « Nous voulons continuer à faire pâturer nos vaches tout en maintenant un bon niveau de production pour ne pas devoir investir dans un nouveau bâtiment. » © F. Mechekour
[Élevage laitier] « Notre exploitation a des atouts pour attirer des jeunes »
Au Gaec Philippeau, dans le Maine-et-Loire, le chiffre trois s’applique au nombre d’associés, d’ateliers, de semaines de congés…
Ludovic Serreau, du Gaec des Chesnaies, en Indre-et-Loire, a conçu une dérouleuse de clôture « maison » montée sur quad. © E. Bignon
Une dérouleuse de clôture « maison » montée sur quad
En Eure-et-Loir, le Gaec des Chesnaies est passé en pâturage tournant dynamique. Ludovic Serreau a conçu une astuce qui facilite…
Le coût alimentaire du système plus pâturant est inférieur de 21 €/1 000 l, surtout grâce à la maîtrise du coût de concentré. © V. Brocard
À la ferme expérimentale de Trévarez : +50 000 euros en cinq ans pour le système plus pâturant
50 000 euros de revenu en plus en cumul sur cinq ans et des bilans azote et carbone un peu plus favorables pour le système plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière