Aller au contenu principal

[Maladie] Blé tendre et blé dur : bien diagnostiquer les mosaïques pour mieux les combattre

Transmis par un champignon du sol, les virus provoquant les mosaïques du blé causent des pertes de rendement qui peuvent être particulièrement prononcées sur blé dur.

La présence de vastes zones de la parcelle décolorées peuvent être dues à la mosaïque.
La présence de vastes zones de la parcelle décolorées peuvent être dues à la mosaïque.
© M. Bonnefoy/Arvalis

Reconnaître les symptômes de mosaïques du blé

Les tirets chlorotiques répartis irrégulièrement sur les feuilles et parallèles aux nervures sont les symptômes les plus typiques des mosaïques du blé, qui s’observent seulement courant montaison. Mais avant cela, ces maladies virales transmises par un champignon du sol (Polymyxa graminis) trahissent leur présence dès l’hiver. Les champs atteints laissent apparaître des zones jaunies semblables à des symptômes de carence. Ces zones peuvent s’étendre à l’ensemble de la parcelle.

À partir de mi-tallage, les plantes malades sont chétives avec une croissance et un tallage réduits. Des pieds peuvent disparaître. La pointe des vieilles feuilles jaunit puis celles-ci se dessèchent. Les autres feuilles et les gaines rougissent. À la montaison, outre le symptôme de mosaïque sur feuille, les pieds touchés montrent un nanisme marqué et des racines peu nombreuses. La montaison prend du retard. Deux virus existent en France, celui de la mosaïque des céréales (VMC) (1) et celui de la mosaïque des stries en fuseau du blé (VFSB) (2).

 

 
La maladie provoque une réduction de tallage avec un jaunissement puis dessèchement des feuilles. © C. Gloria

 

Comment prévenir et combattre cette maladie ?

Variétés : Toutes les variétés de blé dur sont sensibles au VFSB mais de façon plus ou moins marquée. Les moins sensibles sont RGT Vanur, RGT Voilur, Anvergur, Relief, RGT Kapsur. Elles pourront néanmoins présenter des symptômes assez importants dans les situations à forte pression.

Parmi les variétés de blé tendre du catalogue officiel français, quelques dizaines montrent une résistance aux deux mosaïques. Chez les variétés de blé panifiable les plus récentes, on peut citer Celebrity, KWS Consortium, LG Artman, Thipic, Grekau, LG Audace, RGT Letsgo, SY Admiration…

Prophylaxie : Pour éviter la contamination d’une parcelle à l’autre via le transport de terre, bien nettoyer les outils après le passage dans un champ.

Agronomie : En retardant le semis du blé, on limite la contamination des racines par les mosaïques grâce aux températures plus froides, moins propices à la transmission des virus qu’en début d’automne. Les semis de printemps ne sont pas affectés. L’introduction de cultures autres que les céréales à paille dans la rotation limitera d’autant la propagation de la maladie dans la parcelle, mais sans complètement la faire disparaître. Il n’existe pas de moyens de lutte directe par traitement contre les virus ou son champignon vecteur.

(1) Ou SBCMV (Soil born cereal mosaic virus).
(2) Ou WSSMV (Wheat spindle streak mosaic virus).
Sources : Arvalis, Geves

 

 
Des tirets chlorotiques le long des nervures sont typiques des mosaïques du blé. © M. Bonnefoy/Arvalis
 

 

Quatre points clés sur les mosaïques du blé

Le blé tendre est sensible au virus de la mosaïque des céréales (VMC), présent sur les sols limoneux battants dans la moitié nord de la France et en région Centre. Mais 20 % des variétés de blé tendre sont résistantes à ce virus. L’autre virus, VFSB, cause peu de dégâts sur cette céréale.

Le blé dur est très sensible au VFSB, virus de la mosaïque des stries en fuseau, qui se développe dans tous les types de sols. Aucune variété résistante à ce virus n’est commercialisée. Le virus VMC cause beaucoup moins de dégâts sur blé dur. Quelques variétés y sont tolérantes. Le programme de recherche Mosadurum vise la mise au point de variétés de blé dur tolérantes aux deux virus des mosaïques.

Les parcelles infestées le sont de manière quasi définitive. Le champignon vecteur Polymyxa graminis est capable de rester actif de nombreuses années dans le sol. Les deux virus VMC et VFSB sont parfois présents dans le même champ.

Les automnes doux sont favorables au développement de Polymyxa graminis qui infecte le système racinaire des blés tout en transmettant les virus.

Les plus lus

Pour une bonne rotation des stocks, notez la date de rentrée des produits sur les bidons.  © N. Cornec/Aravalis
Stockage des produits phytosanitaires : bien ranger son local phyto
Si toutes les fermes comportent un local pour stocker les produits phytosanitaire, ce dernier n’est pas toujours aux normes.…
Yann Matura, 120 hectares à Buchy."Depuis trois ans, j’utilise des purins d'ortie tout formulés (Form GC) de J3G avec une application au 1er nœud et une seconde à 2 nœuds. Avec un coût de 10 euros à l'hectare, ces produits tonifient les cultures."
Blé : ils contrôlent les maladies avec peu de fongicides malgré une forte pression
Substances naturelles, variétés tolérantes, semis peu denses et retardés, bas volume associé à réduction de dose : en Seine-…
10,8 millions de tonnes d'engrais ont été livrées au cours de la campagne 2021-2022, soit une baisse de 5 % par rapport à la campagne précédente.
Engrais azotés : toujours du retard dans les achats des agriculteurs
La situation sur le marché des engrais reste tendue avec des prix très élevés, des agriculteurs attentistes et un risque d’…
Denis Bollengier a bénéficié d’une prise en charge financière totale pour implanter sa haie grâce au dispositif de paiement pour services environnementaux.
« J’ai financé ma haie grâce aux paiements pour services environnementaux »
Denis Bollengier, agriculteur dans le Nord, a financé l’implantation d’une haie en bénéficiant d’un paiement pour service…
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
La déduction pour épargne de précaution (DEP) est un outil de défiscalisation et de lissage des prélèvements sociaux très…
Un tiers des producteurs envisage de réduire ou d'arrêter la production de maïs semences.
Maïs semences : un tiers des producteurs envisagent de réduire les surfaces ou d’arrêter
Les producteurs de maïs semences affichent un moral en berne après une année 2022 très difficile. La filière cherche des moyens…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures