Aller au contenu principal

Les digestats agricoles ne sont plus soumis à plan d’épandage

Petit à petit, les unités de méthanisation se développent en France ce qui génère une quantité de digestats de plus en plus importante à gérer. Jusqu’à récemment, ceux-ci étaient soumis à plan d’épandage. « Cela signifiait des restrictions d’utilisation comme un épandage seulement sur certaines périodes de l’année, par exemple, pas avant le 15 février, remarque Yves Debien, agriculteur à Sèvres-Anxaumont dans la Vienne sur une exploitation (1) comportant une unité de méthanisation de 300 Kw de production électrique et produisant 12000 à 13 000 tonnes de digestat par an. 10 m3 d’un tel digestat peuvent contenir 50 unités d’azote. C’est un produit très intéressant pour nos cultures, avec une disponibilité en azote rapide. »

Un arrêté qui permet la mise en marché des digestats de méthanisation agricole comme fertilisants

Le ministère de l’Agriculture et de l’alimentation a publié un arrêté le 13 juin 2017(2) « approuvant un cahier des charges pour la mise sur le marché et l’utilisation de digestats de méthanisation agricole en tant que matières fertilisantes ». Ainsi, l’arrêté rend possible l’épandage toute l’année des digestats agricoles issus de matières végétales et d'effluents d'élevage, conformes à ce cahier des charges sur grandes cultures et prairies, sous réserve de tenir compte des dispositions des programmes d’actions dans les zones vulnérables. L’arrêté introduit la possibilité de mise en marché de digestat sous une forme d'engrais ou d'amendement organiques.

(1) SCEA la Baie des champs avec Éric Sabourin comme associé ; 300 ha de cultures (blé, orge, maïs, avoine, pois, colza, luzerne), 200 truies naisseur-engraisseur, station de compostage et de méthanisation à 6 km de Poitiers.(2) JO n°142 du 18 juin 2017.

Les plus lus

Semis direct de maïs précoce après un premier semis qui n a pas levé en raison de mauvaises conditions climatiques et des dégâts d'animaux nuisibles, corbeaux et ...
Semis de printemps : quelles solutions pour remplacer les orges de printemps non semées ?

Après les semis d’automne perturbés par les fortes pluies, la sortie d’hiver et les premiers semis de printemps sont, eux…

L'arrêté abeilles impose de réaliser les traitements de type fongicides sur le colza le soir.
Fongicides sur colza : quelles sont les conditions d'utilisation prévues par l’arrêté abeilles ?

Depuis 2023, l'arrêté abeilles impose le respect d'horaires pour utiliser certains produits phytosanitaires en période de…

Thomas Pointereau, agriculteur à Epieds-en-Beauce (45)  "Contre les volatiles tels que les pigeons, je fais une demande dérogatoire de tirs auprès de la préfecture ou de ...
Dégâts d’oiseau : « Je dépose des tas de grains de pois et de maïs en bordure des champs pour faire diversion »
Agriculteur à Épieds-en-Beauce (Loiret), Thomas Pointereau parvient à contenir les attaques d'oiseaux sur maïs. C'est plus…
Le décalage de semis de maïs ou de tournesol augmente le risque d'attaques importantes de pigeons et corvidés.
Dégâts d’oiseaux : des produits efficaces à venir en traitement de semences
De nouvelles spécialités corvifuges sont en cours de test pour le traitement de semences de maïs et de tournesol, avec parfois…
Déclaration PAC 2010 . Permanence organisation  par la chambre d'agriculture . Conseiller et agriculteurs associés . Dossier PAC . Aides du ministère de l'Agriculture . Télédéclaration. Telepac. Administration . Discussion technique sur la gestion du parcellaire. Carte. ordinateur.  --- Reportage complet disponible sur le site www.photoagriculture.com (pour obtenir un code dÂ’accès, contacter  S. Leitenberger : webmestre@leitenberger.fr).
Telepac 2024 : les 10 points à avoir en tête pour réussir sa déclaration PAC

La télédéclaration PAC doit être finalisée sur Telepac 2024 avant le 15 mai 2024. Jachères, conditionnalité, écorégime,…

Marc Moser, agriculteur à Kurtzenhouse (67)"En 2024, j’envisage d’appliquer un anti-dicotylédones à 5-6 feuilles du maïs et/ou une application dirigée de Banvel à ...
Désherbage maïs : « Nous faisons face à l’explosion de datura dans nos parcelles »

Le datura est signalé en Alsace depuis quelques années. Agriculteur à Kurtzenhouse (Bas-Rhin), Marc Moser doit dorénavant…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures