Aller au contenu principal

La déduction pour épargne de précaution, vraie solution de lissage du revenu agricole

Prenant le relais de la DPI et de la DPA, la déduction pour épargne de précaution apparaît comme un outil utile et souple d’emploi.

Le système de déduction pour épargne de précaution permet de défiscaliser jusqu'à deux fois la somme placée en épargne monétaire, avec une grande liberté pour la réintégration. © J.-C. Gutner
Le système de déduction pour épargne de précaution permet de défiscaliser jusqu'à deux fois la somme placée en épargne monétaire, avec une grande liberté pour la réintégration.
© J.-C. Gutner

Un outil qui permet de mettre de côté en défiscalisant les bonnes années, pour générer une épargne facilement utilisable quand la bise survient ? Avec le système de déduction pour épargne de précaution (DEP), il semble que le monde agricole tient enfin une solution adaptée et souple d’emploi pour lisser le revenu. La DEP vient remplacer la déduction pour aléas (DPA) et la déduction pour investissement (DPI). « La DPI avait donné lieu à des abus, notamment concernant le matériel, et la DPA était compliquée à mettre en œuvre et peu promue par les centres de gestion, explique Blandine Saget, juriste à l’APCA(1). Avec la DEP, on dispose d’un réel outil de gestion des risques répondant aux attentes. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Les sangliers, dont les populations explosent, sont responsables de 85 % des dégâts de grand gibier occasionnés aux cultures.
Dégâts de gibier : le système d’indemnisation menacé d’explosion
Les dégâts de gibier coûtent de plus en plus cher aux fédérations départementales de chasseurs. Et détruisent des cultures qui n’…
En hiver, la présence d'un couvert contribue à une meilleure infiltration de l'eau, réduisant les risques de tassement ou de lissage du sol en profondeur.
Couverts d’interculture : comment optimiser leurs bénéfices sur la structure du sol ?
Bien menés, les couverts végétaux améliorent la structure du sol sur les premiers centimètres, mais ne remplacent pas le travail…
Alexandre Dufour. "Je ne travaille pas pour toucher des indemnités des chasseurs ni pour cultiver des chardons".
Dégâts de gibier : « Nos cultures sont détruites à chaque fois »
Alexandre Dufour est agriculteur en système polyculture- élevage allaitant sur 280 hectares à Agey, en Côte-d’Or. Il déplore des…
Vu la dimension des projets de méthanisation, les banquesexaminent de près la santé financière des exploitants et le niveau de fonds propres.
Méthanisation agricole : 6 points à surveiller pour financer son projet
Rentabilité, fonds propres, compétences... Les banques exigent de plus en plus de garanties pour financer les projets de…
Un colza associé à la féverole développe un enracinement plus profond.
Sol : les plantes compagnes favorisent le drainage
L'association de plantes favorise le développement du système racinaire, favorable à la structure du sol.
La mise à jour de ratios de gestion comme l'EBE est précieuse pour identifier d'éventuelles marges de manœuvre.
Comptabilité agricole : tirez tous les enseignements de votre compte de résultat !
L’inflation des prix complique le maintien des résultats des exploitations de grandes cultures. Dans ce contexte, il est prudent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures