Aller au contenu principal

Réussir Grandes Cultures : le média des céréaliers

Blé tendre français : le défi de l'export

Chargement de bateau pour l'export

La moitié de la production française de blé tendre part à l’export chaque année, ce qui impose de considérer ce poste comme un marché à part entière, et non comme un exutoire.
Maintenir son rang à l’export constitue un défi de plus en plus complexe pour le blé tricolore face à la concurrence des pays de la mer Noire, avantagés par des coûts de production bas. La perméabilité du marché intérieur aux prix mondiaux se traduit par des prix peu rémunérateurs pour les producteurs sur de longues périodes.
Toutefois, renoncer à l’export semble peu réaliste à moyen terme. Le marché domestique n’est pas en mesure d’absorber les volumes actuellement exportés, et les solutions alternatives pour réduire la sole de blé sont limitées.
La quête de valeur est aujourd’hui indispensable pour obtenir des prix satisfaisants, tandis que certaines voix s’élèvent pour la réhabilitation de politiques de soutien du prix pour les producteurs.

Au sommaire de ce dossier

Chargement de bateau pour l'export
Marchés : l'export, indispensable débouché du blé tendre français
La France doit exporter chaque année près de la moitié de sa production de blé tendre pour ne pas accumuler des stocks insupportables pour la filière.
Port d'Odessa en Ukraine. Les exportations ukrainiennes de blé tendre ont plus que doublé en quelques années, un rythme également constaté au départ de la Russie. © N. Ouvrard
Les exportations françaises de blé tendre face à la concurrence féroce de l'Est
La France subit la concurrence croissante des pays de la mer Noire, qui gagnent des parts de marché sur des destinations traditionnelles françaises, t
La grande majorité des transactions de blé en France sont indexées sur le marché à terme Euronext, lui-même directement influencé par les prix mondiaux. © G. Omnès
Les prix de blé français sous l'influence du marché mondial
Le prix du blé payé aux producteurs français est étroitement corrélé aux prix mondiaux, eux-mêmes résultant de la rencontre entre l’offre et la demand
Mieux segmenter l'offre, préserver la logistique et jouer collectif : telles sont les ambitions de la filière export. © J.-F. Damois/Haropa
Marché du blé tendre : la filière export française en quête de valeur
Les pistes de création de valeur sur le marché intérieur existent, mais pour des volumes limités.
Publicité