Aller au contenu principal

Betterave : Tereos annonce une forte augmentation des prix pour 2022-2023

Le groupe coopératif sucrier Tereos propose un prix revalorisé aux planteurs pour la campagne 2022-2023 grâce à l’embellie sur les marchés du sucre, de l’éthanol et des pulpes.

Le prix moyen final de betterave payé par Tereos aux producteurs s’élèvera à 41,85 €/t pour la campagne 2022-2023.
Le prix moyen final de betterave payé par Tereos aux producteurs s’élèvera à 41,85 €/t pour la campagne 2022-2023.
© CGB

Le groupe Tereos vient d’annoncer à ses producteurs que les betteraves en cours de récolte seront payées 41,85 euros la tonne (€/t) à 16° de richesse (avec primes individuelles des coopérateurs). "Un premier acompte de 20,02 €/t sera versé le 30 novembre 2022. Il sera complété au 31 mars 2023 par un second acompte qui intégrera les primes et indemnités de campagne", précise Gérard Clay, président du conseil d’administration de Tereos, dans le courrier adressé aux producteurs. Lors de la campagne 2021-2022, la rémunération globale moyenne était de 29,90 €/t.

La campagne d’arrachage confirme la baisse des rendements par rapport à la moyenne quinquennale et les coûts de production des betteraviers connaissent "une inflation record", note la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB), dans un communiqué. Pour autant, "la richesse semble bien résister malgré les dernières pluies puisqu’elle s’élève à ce jour à 18,2 %", indique Tereos.

Maintenir les surfaces en 2023

Cette hausse des prix a aussi pour objectif de sécuriser les surfaces betteravières pour la prochaine campagne. "Elle doit conduire votre réflexion sur la place stratégique de la betterave dans votre assolement", intime la coopérative à ses adhérents dans son courrier.

Avant Tereos, plusieurs entreprises sucrières européennes ont également annoncé des prix d’achat des betteraves nettement révisés à la hausse en Europe, entre 48 et 50 €/tonne en Pologne par exemple. "L’enjeu est de maintenir des surfaces et des outils industriels, à la veille des nouveaux assolements", considère la CGB.

Les plus lus

Mention " archives " obligatoire / discussion technique entre agricultrice et technicien / itinéraires culturaux et utilisation des produits phytosanitaires / marges / ...
Conseil stratégique phytosanitaire : le dispositif définitivement abandonné dans sa forme actuelle

Parmi les mesures prises par le gouvernement Attal pour répondre à la colère des agriculteurs figure la suppression du conseil…

Moisson dans l' Indre près d' Issoudun le 8 juillet 2022. Agriculteur et sa fille dans une parcelle de blé
Fermage : comment sécuriser la transmission des baux hors cadre familial ?

Sans repreneur familial, la cession du foncier loué peut s’avérer compliquée. Il existe des outils, qui dans l’idéal sont à…

Simon Avenel, agriculteur à Goderville (76),"La marge économique dégagée par le miscanthus à l'hectare est supérieure à celle du blé ou du colza grâce à la ...
Lutte contre l’érosion : « J’ai implanté 7 kilomètres de bandes de miscanthus pour faire obstacle au ruissellement »

Agriculteur à Goderville (Seine-Maritime), Simon Avenel a réduit la taille de ses parcelles et planté du miscanthus en…

Culture intermédiaire fixatrice d’azote
Jachère 2024 : la dérogation et ses nouvelles conditions publiées par Bruxelles

La Commission européenne a tranché et publie ce jour un règlement accordant aux agriculteurs européens une exemption partielle…

Famille agricole, père avec sa fille et ses petits-enfants dans une parcelle agricole
Transmission d’exploitation agricole : quelles sont les options pour le foncier en propriété ?
Être propriétaire des terres que l’on exploite permet de mieux maîtriser le foncier lors de la transmission. Une réflexion reste…
Parcelle agricole en jachère
Jachère : Bruxelles propose une nouvelle dérogation pour 2024

La Commission européenne propose une nouvelle dérogation pour la jachère 2024, à la demande notamment de la France.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures