Aller au contenu principal

Betterave : Tereos annonce une forte augmentation des prix pour 2022-2023

Le groupe coopératif sucrier Tereos propose un prix revalorisé aux planteurs pour la campagne 2022-2023 grâce à l’embellie sur les marchés du sucre, de l’éthanol et des pulpes.

Le prix moyen final de betterave payé par Tereos aux producteurs s’élèvera à 41,85 €/t pour la campagne 2022-2023.
Le prix moyen final de betterave payé par Tereos aux producteurs s’élèvera à 41,85 €/t pour la campagne 2022-2023.
© CGB

Le groupe Tereos vient d’annoncer à ses producteurs que les betteraves en cours de récolte seront payées 41,85 euros la tonne (€/t) à 16° de richesse (avec primes individuelles des coopérateurs). "Un premier acompte de 20,02 €/t sera versé le 30 novembre 2022. Il sera complété au 31 mars 2023 par un second acompte qui intégrera les primes et indemnités de campagne", précise Gérard Clay, président du conseil d’administration de Tereos, dans le courrier adressé aux producteurs. Lors de la campagne 2021-2022, la rémunération globale moyenne était de 29,90 €/t.

La campagne d’arrachage confirme la baisse des rendements par rapport à la moyenne quinquennale et les coûts de production des betteraviers connaissent "une inflation record", note la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB), dans un communiqué. Pour autant, "la richesse semble bien résister malgré les dernières pluies puisqu’elle s’élève à ce jour à 18,2 %", indique Tereos.

Maintenir les surfaces en 2023

Cette hausse des prix a aussi pour objectif de sécuriser les surfaces betteravières pour la prochaine campagne. "Elle doit conduire votre réflexion sur la place stratégique de la betterave dans votre assolement", intime la coopérative à ses adhérents dans son courrier.

Avant Tereos, plusieurs entreprises sucrières européennes ont également annoncé des prix d’achat des betteraves nettement révisés à la hausse en Europe, entre 48 et 50 €/tonne en Pologne par exemple. "L’enjeu est de maintenir des surfaces et des outils industriels, à la veille des nouveaux assolements", considère la CGB.

Les plus lus

Pucerons sur une betterave
Néonicotinoïdes : pas de dérogations possibles selon la CJUE, les betteraviers s’insurgent
Un arrêté de la Cour de justice de l’Union européenne estime que les Etats membres ne peuvent pas réautoriser les néonicotinoïdes…
Christophe Noisette (Inf'OGM) et Hugo Clément devant une parcelle de colza.
Du colza génétiquement modifié retrouvé près de Rouen : pourquoi l’Anses préconise de mieux surveiller les OGM dans l’environnement ?
Suite à la détection de colza génétiquement modifié au bord d’une route normande par Inf’OGM et Hugo Clément, l’Anses recommande…
L'orge semé durant la première quinzaine d'octobre est particulièrement en avance cette année.
Météo agricole : quelles menaces pour les cultures en avance ?
« Vague de chaleur hivernale », « faux printemps », malgré le retour de températures de saison, quel est l'impact de la douceur…
Chaque culture peut être assurée avec une franchise qui lui est propre, et le déclenchement se fait à la culture en cas de sinistre.
Assurance récolte: comprendre la réforme qui s'applique en 2023
Le nouveau dispositif qui articule solidarité nationale et assurance récolte privée entre en vigueur. Objectif : convaincre un…
Les producteurs ne pourront pas utiliser des semences enrobées aux néonicotinoïdes pour les semis 2023.
Néonicotinoïdes : clap de fin pour les semences de betteraves
Le ministère de l’Agriculture confirme l’interdiction de l’usage des néonicotinoïdes en France pour enrober les semences de…
Dans le nouveau référentiel HVE, le durcissement du barème de points de l'item "bilan azoté" et la vulnérabilité aux impacts de la météo renforcent le risque de ne pas obtenir les points nécessaires pour le volet fertilisation.
HVE : qu’est-ce que change le nouveau référentiel ?
Le nouveau référentiel HVE est plus exigeant mais diversifie les possibilités d’obtenir les points nécessaires à la certification…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures