Aller au contenu principal

Conjoncture
Tomates : un marché fragile en petits fruits

Après 8 jours de crise conjoncturelle, l’écoulement des tomates cerise et cocktail est redevenu un peu plus fluide. Le marché reste toutefois tendu avec un niveau d’import encore élevé.

Très orientés sur la RHD et la consommation apéritive, en tomates, les petits fruits ont souffert plus que les autres segments  de la crise. © Véronique Bargain - FLD
Très orientés sur la RHD et la consommation apéritive, en tomates, les petits fruits ont souffert plus que les autres segments de la crise.
© Véronique Bargain - FLD

Du 20 au 27 mai, la tomate petits fruits (cerise, cocktail) a été déclarée en crise conjoncturelle, décision qui intervient lorsque le prix au producteur est anormalement bas pendant cinq jours ouvrés. En cause, des volumes très importants liés au climat très peu ensoleillé en février, puis très propice, qui a concentré les récoltes, alors que la météo n’était pas encore favorable à la consommation. « Cela faisait plus de deux semaines que nous l’avions annoncé aux distributeurs, déclare Laurent Bergé, président de l’AOPn Tomates et Concombres de France. Mais les réflexes d’avant le confinement sont vite revenus. Certaines enseignes ont beaucoup importé quand l’offre française n’était pas assez élevée et n’ont pas réduit l’import quand elle a augmenté. Aujourd’hui, l’écoulement est un peu plus fluide, mais les volumes restent encore très élevés et le niveau d’importation est toujours supérieur à 30 % ».

A lire aussi : Tomate : le dynamisme des variétés côtelées noires

Très orientés sur la restauration hors domicile et la consommation apéritive, réduite pendant le confinement, les petits fruits ont souffert plus que les autres segments de la crise. Pour faciliter l’écoulement des tomates petits fruits, l’AOPn a renforcé ses contacts avec les enseignes pour qu’elles fassent des mises en avant des tomates petits fruits françaises. Les animations en magasin n’étant pas possibles, l’opération Serres Ouvertes ayant été annulée à cause du virus de la tomate et les actions du programme CuTE l’ayant été du fait du coronavirus, la communication s’est orientée cette année vers plus de digitalisation, avec notamment des actions sur Facebook. « Nous devons être très vigilants, car le marché est encore très fragile », conclut Laurent Bergé. Les autres segments s’en sortent mieux et la situation devrait encore s’améliorer avec le retour de la restauration hors domicile.

« Certaines enseignes ont beaucoup importé quand l’offre française était basse et n’ont pas réduit l’import ensuite. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Pourquoi le distributeur de fruits et légumes italien Orsero rachète les Français Blampin et Capexo ?
L’importateur et distributeur italien de fruits et légumes Orsero renforce sa présence sur le marché français en entrant au…
[MISE A JOUR] Des récoltes de pommes et poires attendues en hausse dans un contexte économique compliqué
Wapa a dévoilé ses traditionnelles prévisions pour l’hémisphère nord et rappeler les défis que le secteur doit être prêt à…
La plus grande ferme hydroponique au monde ouvre ses portes à Dubaï
Plus de 3 hectares de ferme hydroponique viennent d’être inaugurés près de l’aéroport de Dubaï. Les légumes-feuilles cultivés…
[Inflation] Le prix des légumes multipliés par deux en moyenne entre le stade expédition et la commercialisation
Légumes de France a publié quelques résultats de son opération relevés de prix et d’origines des légumes perpétrée au mois de…
Lentille verte du Puy AOP : les raisons d’espérer en 2022
Après deux campagnes passablement catastrophiques, la filière Lentille verte du Puy AOP reprend des couleurs cette année dans un…
Quels sont les enjeux pour la campagne française pomme-poire qui débute ?
Alors que Wapa a dévoilé ses prévisions de récolte européenne pomme-poire le 4 août lors de Prognosfruit 2022, Daniel Sauvaitre,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes