Aller au contenu principal
Font Size

[Coronavirus Covid-19] Restauration : rien ne sera plus comme avant ?

Suite à l’étude de Food Service Vision sur l’impact du Covid-19 sur la RHD, Emmanuel Argoud, directeur associé du cabinet, livre à FLD son analyse des changements lors de la réouverture des restaurants.

Plus de produits de qualité, plus d'hygiène, plus d’approvisionnement direct : le futur des restaurants après le déconfinement selon Food Service Vision.  © Congerdesign-Pixabay
Plus de produits de qualité, plus d'hygiène, plus d’approvisionnement direct : le futur des restaurants après le déconfinement selon Food Service Vision.
© Congerdesign-Pixabay

Les mesures pour lutter contre le Covid-19 ont profondément impacté l’activité de la restauration. C'est le constat mené par la cabinet Food Service Vision dans sa dernière étude. Une fois les restaurants rouverts (cela arrivera un jour), rien ne sera plus comme avant. Leur offre va fortement évoluer : « La demande en produits locaux, du terroir ou 100 % origine France, qui était en train d’émerger, sortira renforcé de la crise. Et en même temps, l’hygiène prendra une place encore plus importante : tous ces produits devront être protégés », souligne à FLD, Emmanuel Argoud, directeur associé de Food Service Vision. Autre point, la livraison à domicile, qui avait connu une certaine stagnation fin 2019, s’est très fortement développée depuis le confinement.

« Les restaurateurs vont devoir répondre à cette double injonction, qualité et hygiène, en adaptant leurs achats tout en devant faire face à une baisse potentielle de la consommation. Ils devront se positionner sur les prix pratiqués avec l’impact potentiel sur la rentabilité », avance-t-il.

Vers moins d’intermédiaires ?

Pour Emmanuel Argoud, cette situation va influer sur l’approvisionnement. Les initiatives d’approvisionnement direct qui ont fleuri avec le confinement pourraient être pérennisées : « Certaines sont menées par des structures disposant des moyens pour le faire. Mais, un producteur pourrait y voir une carte à jouer, qu’il dispose des outils technologiques pour le faire ou qu’il s’appuie sur des plates-formes comme Pourdebon.com. Et cela d’autant plus qu’il peut apporter la transparence sur ses produits, désormais indispensable. Le sans intermédiaire existait déjà avant le Covid-19. La tendance va s’accélérer à l’avenir ».

La livraison directe aux restaurants est donc appelée à se développer pour le directeur associé de Food Service Vision. « L’enjeu pour les fournisseurs sera d’accompagner leurs clients dans cette nouvelle configuration : guides pratiques, groupe de travail dédié, accès personnalisés. Mais, fondamentalement, il leur faudra savoir partager, même avec leurs concurrents, pour réussir la réouverture des restaurants », juge Emmanuel Argoud.

Mesures d’hygiène renforcées, approvisionnement en direct et livraisons accrues : les restaurants devront s’adapter.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
« On va avoir besoin de l’ail français »
C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol.…
La future organisation de producteurs  légumes d’Eureden sera centrée sur les légumes surgelés et appertisés.  © Claire Tillier - FLD
Une nouvelle grande organisation de producteurs pour les légumes transformés

Au 1er janvier 2021, les deux organisations de producteurs (OP) de légumes des coopératives Cecab/d’aucy et…

Jean Castex annonce la réouverture de la ligne Perpignan-Rungis pour le transport des fruits et légumes
En déplacement à sur la plate-forme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), le Premier ministre a déclaré la réouverture dans un…
Pascal Prat, directeur général de Fleuron d’Anjou : « Deux nouvelles lignes ont été installées à la station. L’une d’entre elles permet le développement d’une nouvelle offre en radis équeutés en sachet prêt-à-consommer. C’est une ligne pilote, la première sur le marché français ».  © Fleuron d Anjou
Fleuron d’Anjou poursuit sa politique de développement
Asperges, patates douces, radis, mâche : autant de légumes appelés à croître dans le portefeuille produit de la coopérative qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes