Aller au contenu principal

Fruits & Légumes : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière fruits & légumes, de la production à la distribution

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedIn

L’écocontribution augmente pour maintenir le recyclage

L’écocontribution des films plastique de paillage augmente à partir du 1er mai pour maintenir l’équilibre financier de la filière de récupération-recyclage.

L'écocontribution des films plastiques du paillage augmente de 30 euros au 1er mai pour soutenir la filière de recyclage.
© RFL

« La France est un exemple en Europe dans la collecte et le recyclage des plastiques agricoles », se satisfait Bernard Lemoine, délégué général du Comité des plastiques en agriculture (CPA). Mais les films de paillage (salade, melon, échalote…) présentent des « externalisations négatives dans la gestion de leur fin vie ». Même s’ils sont récupérés à 95 % leur recyclage est rendu difficile par un taux de souillure très élevé. « Pour 250 kg de films plastique déroulés par hectare, 800 à 900 kg de films souillés (terre, déchets végétaux, eau...) sont récupérés », précise Stéphane Gueney d’Adivalor. Un ratio loin des 50 % de souillure maximum acceptable pour l’équilibre économique de la filière du recyclage, que certains films, de serre notamment, permettent. Alors que l’écocontribution de film de paillage est fixée à 130 euros/tonne de film posé, leur coût de recyclage est de 300 à 330 euros/tonnes. Même si le CPA s’est engagé dans une réduction du taux de souillure avec son projet RAFU (Recyclage agriculture films usagers), l’équilibre financier de cette filière nécessite une réévaluation de l’écocontribution, d’autant qu’après l’arrêt des importations chinoises de plastique recyclable (plus de 8 millions de tonnes), les industriels ont de nouvelles sources d’approvisionnent plus faciles à exploiter. Aussi, à l’occasion du Sival, le CPA a annoncé une augmentation de 30 euros (de 130 à 160 euros) par tonnes de films de paillage neuf au 1er mai 2018 et une seconde de 20 euros en juin 2019. D’autres voies sont également envisagées par le Comité avec la réduction de l’épaisseur des films, l’augmentation de capacité des prétraitements de film usagé et le développement de film biodégradable.

Le congrès international en France

Ce n’est pas arrivé depuis 60 ans. La France accueille le Comité international des plastiques en agriculture du 29 au 31 mai à Arcachon avec notamment des ateliers spécifiques à la gestion des plastiques agricoles en fin de vie et l’usage des plastiques biodégradables. Plus d’info sur http//cipa-congress.com/agenda

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’objectif des groupes 30 000 est de passer de l’expérimentation conduite dans le réseau Dephy à la vulgarisation des pratiques au sein d’un plus grand nombre d’exploitations. © rfl
Ecophyto 2 : les groupes 30 000 pour réduire les phytos en agriculture
Le projet « Groupes 30 000 » du plan Ecophyto 2 a pour objectif d’accompagner 30 000 exploitations dans la réduction des produits…
La Ferme de la Motte a développé des partenariat avec des producteurs du sud de la France pour pouvoir proposer toute l’année de la pomme de terre bio d’origine France. © Ferme de la Motte
Ferme de la Motte : développer et élargir l’offre de pommes de terre bio

Créée en 1967 par les frères Étienne et Philippe Lemaire et encore détenue par cinq frères et cousins, la Ferme de la…

Prévisions de récolte 2020 des pommes et des poires d'Hémisphère Sud par Wapa. © WAPA
Moins de pommes et de poires d’hémisphère sud

Wapa, l’association mondiale des pommes et des poires, a tenu sa traditionnelle assemblée générale le…

Tim Chambers
[Fruit Logistica 2020] Chambers présente The Fruitery

Le producteur britannique de petits fruits rouges Chambers a présenté son unité de préparation flambant neuve de fruits prêts-…

 © Les Comptoirs de la bio
Les Comptoirs de la bio appuie sur l’accélérateur
Les Comptoirs de la bio, enseigne de magasins bio indépendants, entend soutenir son développement en France. Pour cela, il faut…
Autour de la table pour la signature du partenariat (de gauche à droite), Philippe Guyot (directeur général Vivalya), Geoffroy Cormorèche (président Demain la terre), Denis Le Saint (président de Vivalya) et Marc de Nale (directeur Demain la terre).    © Philippe Gautier - FLD
[Salon de l'Agriculture] Demain la terre veut toucher la restauration grâce à Vivalya
Sur le Salon de l’agriculture, Demain la terre a signé un partenariat avec le réseau de grossistes Vivalya. L’association…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes