Aller au contenu principal

Roussillon : une diversification des légumes d’hiver

La diversification des légumes d’hiver est en cours dans les Pyrénées-Orientales. Après l’artichaut, on cultive des choux, de la patate douce, du céleri. Les surfaces de salade continuent d’être en baisse.

L'artichaut est en tête des cultures de diversication dans les Pyrénées-Orientales en remplacement de la salade.  © RFL
L'artichaut est en tête des cultures de diversication dans les Pyrénées-Orientales en remplacement de la salade.
© RFL

« On ne peut plus regarder la salade de plein champ comme la production leader, mais comme l’une des composantes d’un assolement maraîcher diversifié », commente l’analyse de conjoncture de la Chambre d’agriculture des Pyrénées-Orientales parue en début d’année. Selon l’étude, c’est le plein champ, principalement composé de scaroles, frisées et feuilles de chêne rouges qui souffre le plus avec seulement 160 ha l’an dernier et moins cette année. Une enquête en cours le confirmera.

Une centaine d’hectares de plantes aromatiques

De nombreuses parcelles cultivées hier en salade, sont aujourd’hui destinées en partie à la patate douce à l’automne pour une surface estimée à une cinquantaine d’hectares. Les choux représentent près de 120 hectares tout au long de l’hiver notamment avec une centaine d’hectares en brocoli. Mais il y a aussi des choux fleurs, verts, rouges, romanesco… et à 80 % en bio. « Ces surfaces n’existaient pas il y a encore quelques années », mentionne la Chambre d’agriculture des Pyrénées-Orientales. Le céleri branche retrouve une place dans le marché et de fait un regain d’intérêt des producteurs pour environ 80 ha de production. Des incertitudes en termes de protection phytosanitaire ont limité la volonté de certains producteurs à étendre les surfaces cette année. Les plantes aromatiques fraîches que l’on peut considérer comme des productions maraîchères sont aux alentours d’une centaine d’hectares en plein champ et une trentaine sous abris principalement dans le périmètre Elne/Latour-bas-Elne/Argelès. Toutefois l’artichaut, avec plus de 650 ha domine dans le paysage maraîcher de plein champ du Roussillon. Sous abris, la salade reste en surface développée le légume le plus important avec 265 ha l’an dernier mais loin des 565 ha qu’elle occupait au cours de la campagne 2005/2006. La batavia est ici le produit dominant suivie de la laitue pommée, la feuille de chêne blonde et les multi-feuilles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les Crudettes ouvre les portes de sa serre de R&D Cap Vert
Le spécialiste des salades IVe gamme et snacking a investi 4 M€ dans une serre de R&D pour bâtir un modèle économiquement et…
Pour cette nouvelle offre, McDonald’s et Florette Food Service, fournisseur historique de fruits et légumes de l’enseigne, collaborent avec des producteurs bio installés en Gironde.   © McDonald's France
Florette Food Service crée une filière pour la mini-carotte bio de McDo
Les « P’tites Carottes » sont les premiers légumes prêts à déguster issus de l’agriculture biologique proposés dans l’enseigne de…
Les couverts végétaux font l'objet de réflexion et d'expérimentation pour notamment maîtriser l'enherbement et la fertilité de l'aspergeraie. © RFL
Les couverts végétaux à l'honneur lors des rencontres techniques Asperge
« Couverts végétaux et vie du sol » ont été au centre des rencontres techniques de l’AOPn Asperges de France. Les…
Chaque stand Le Récolteur propose entre 200 et 250 produits (dont nombre de fruits et légumes) provenant d’adhérents situés dans un périmètre de 50 km autour du magasin. © Eureden
Le Récolteur, la réponse d’Eureden à la distribution de produits locaux
La coopérative bretonne installe des stands de produits locaux dans ses magasins. Elle entend aussi étendre son offre de services…
Les tonnages de cerises d'industrie baissant d'année en année, la coopérative a décidé de miser sur la culture de l'amande et de la pistache.  © Pierre-Louis Berger - FLD
La coopérative Coopfruit Luberon (cerises d'industrie) se diversifie dans les fruits à coque
Après le Brexit, la crise du Covid-19 et la mouche de l’olive, la coopérative Coopfruit Luberon cherche une diversification plus…
reseau bioazur
Distribution Bio : Carrefour met la main sur Bioazur

Le 13 octobre, le groupe Carrefour annonce avoir fait l’acquisition l’enseigne spécialisée Bioazur par sa filiale So.…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes