Aller au contenu principal

L’ozone en test contre les maladies de conservation sur pomme et fraise

Parmi les nouvelles solutions de protection contre les maladies de conservation, l’ozone ouvre une voie intéressante. Reste à définir les modalités d’application et faire homologuer la méthode.

La filière arboricole commence à s’intéresser à l’ozone comme méthode de lutte dans les maladies de conservation. « L’ozone a un très fort pouvoir oxydant qui dégrade champignon, bactérie, virus, indique Séverine Gabioud Rebeaud, d’Agroscope en Suisse. Mais aussi les tissus végétaux et humains à une certaine dose. » Son principal avantage réside dans sa rapide dégradation en oxygène en quelques heures, et ce sans aucun résidu, processus qu’il est possible d’accélérer. « De plus, c’est une molécule très simple à produire en grande quantité », souligne Frédéric Violleau, de l’Ecole d’ingénieurs de Purpan, à Toulouse. Deux modes d’application ont été testés sur pomme pour limiter le développement des maladies de conservation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Quelles sont les clés de réussite du rayon fruits et légumes, selon Olivier Dauvers ?
Lors de Medfel 2022, l’expert en grande consommation Olivier Dauvers a présenté les clés de la réussite du rayon fruits et…
« Avec peu de surfaces de framboisiers, on peut obtenir une bonne rémunération rapide », témoigne David Gery, enchanté par sa nouvelle activité.
En Corrèze, un éleveur bovin se diversifie avec la culture de framboises
En Corrèze, David Gery a réussi la diversification de son exploitation en devenant avec succès éleveur et producteur de…
Suisse : Stef se développe l’acquisition de la société Frigosuisse

Le groupe de transport et de logistique français Stef vient de signer un protocole d’accord en vue d’acquérir la…

Un nouveau président à AOPn Tomates et Concombres de France
L’AOPn Tomates et Concombres de France a été hier un nouveau président : Jean-Pierre La Noë.
Producteurs de fruits et légumes, ils parlent de leur métier sur les réseaux sociaux
Mickaël Mazan et Pauline Steinmetz montrent sur les réseaux sociaux « la réalité du terrain » de leurs métiers de producteur de…
[Medfel 2022] Comment Arnaud Montebourg compte révolutionner et restructurer une filière d’amandes françaises
La Compagnie des Amandes a expliqué comment elle compte rémunérer ab initio les producteurs partenaires et a fait le point de ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes