Aller au contenu principal

Dynamis étend son maillage territorial en reprenant Bio Cash Distribution

Stanislas Henriot, dirigeant de Dynamis, explique pour FLD en quoi cette reprise renforce un réseau appelé à se développer.

stanislas Henriot
« Notre vision est profondément territoriale et surtout pas centralisée » précise Stanislas Henriot, dirigeant de Dynamis
© Dynamis

Le tribunal de Commerce de Montpellier a choisi Dynamis, grossiste bio présent sur le marché de Rungis pour reprendre Bio Cash Distribution, autre grossiste spécialisée dans les produits biologique, basée à Vendargues (Hérault). Après une période compliquée, ce dernier avait été mis en redressement judiciaire fin 2019.

Pour le dirigeant de Dynamis, Stanislas Henriot, la reprise a été facilitée par les valeurs communes aux deux entreprises : « Cela s’est fait de façon assez naturelle. Nous avions remarqué que Dynamis et Bio Cash Distribution partageaient des valeurs communes et fortes et surtout un ancrage pour le bio et la bio, profond et de longue date. Nous partageons aussi un tropisme fort pour le local. La tendance montre que le consommateur bio préfère de plus en plus un produit bio cultivé proche de lui », explique-t-il. La partie commerce de détail de Bio Cash Distribution est reprise par Naturalia.   

Ancrage territorial

Bio Cash Distribution change de nom pour devenir Halle Bio d’Occitanie. L’entreprise dispose d’une plate-forme logistique de 5000 m2 à Vendargues ainsi que d'une implantation sur le MIN de Toulouse. Elle gère plus de 6000 références. Pour sa part, Dynamis, repris par Stanislas et Estelle Henriot en 2018 (succédant aux fondateurs, Elodie et Markus Zeiher), travaille à partir de sa plate-forme de 3000 m2 à Rungis, complétée par deux postes dans la Halle Bio du marché de gros (fruits et légumes et épicerie fine certifiée Demeter). « Nous avons une différence notable, précise Stanislas Henriot, l’offre de Dynamis est constituée à 95 % par les fruits et légumes. Ils ne représentent que 40 % chez Halle Bio d’Occitanie qui dispose par ailleurs d’une offre importante en épicerie et en produits frais, laitiers notamment ». 

entrepot dynamis rungis
Dynamis dispose d’une plate-forme de 3000 m2 sur le marché international de Rungis, complétée par deux postes dans la Halle Bio du marché de gros. © Dynamis

Esprit de réseau

Halle Bio d’Occitanie gardera son indépendance et travaillera en réseau avec Dynamis et son implantation girondine, Halle Bio d’Aquitaine, basée sur le MIN de Bordeaux-Brienne. « Notre vision est profondément territoriale et surtout pas centralisée, précise Stanislas Henriot, Ce réseau se fonde sur l’ancrage local de chaque membre. Mais, être ainsi en réseau permet un enrichissement mutuel par le partage des meilleurs pratiques. Le réseau a vocation à s’étoffer et à développer ses services ».

Cela permet aussi de grouper certains achats, en particulier concernant les produits exotiques bio, et de lisser les aspects logistiques. « Nous travaillons avec des familles de producteurs. A terme, nous désirons être encore plus en prise directe avec elles mais sans substitution, précise le dirigeant de Dynamis, Il ne s’agit pas de devenir nous-même producteurs. Le bio, c’est le respect des parties prenantes, chacun son métier. En revanche, nous sommes de bons metteurs en marché, capables d’expliquer les conditions de production à nos clients. Cela peut passer par investir en interne dans la création de filières dédiées. Tout est ouvert ».  

Les plus lus

Légende
« Je me suis lancé dans la production de framboise pour me diversifier et pérenniser l’exploitation »

Producteur de framboise depuis vingt ans dans la Marne, François Legras a diversifié ses outils de production, mais aussi ses…

Inondations et pluies dans le Nord de la France : quel impact pour la pomme de terre ?

L’UNPT, le syndicat des producteurs de pomme de terre, fait le point pour FLD. Avancée des arrachages, pression en…

Marc Fesneau a précisé les avancées du Plan de Souveraineté fruits et légumes et annoncé les aides mises en place par le gouvernement pour les agriculteurs touchés par ...
Plan de souveraineté fruits et légumes : Marc Fesneau annonce l'ouverture de 4 guichets FranceAgriMer d’ici la fin 2023

Lors du congrès de Légumes de France, le ministre de l'Agriculture a annoncé la mise en place d'actions du Plan de…

« La transmission des exploitations est un enjeu crucial pour la filière », a souligné Jacques Rouchaussé.
Légumes de France : quels ont été les sujets abordés lors du congrès du syndicat de producteurs?

550 personnes ont participé au 66e congrès de Légumes de France, qui s'est tenu à Saint-Pol de Léon les 16 et 17…

Inondations dans les Hauts-de-France : les endives impactées ?

L’APEF, l’association des producteurs d’endives de France, fait le point pour FLD suite aux inondations. Bilan des arrachages…

Plants dans un serre Savéol.
Tempête Ciaran : 90 % du parc de serres touchés pour Savéol

Fortement touchés par la tempête Ciaran, les serristes de la coopérative Savéol se mobilisent pour réparer au plus vite les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes