Aller au contenu principal

Denis Urien cultive une trentaine de variétés de tomate

Passionné de tomate, Denis Urien en cultive une trentaine de variétés, à peu près l’ensemble de la gamme Prince-de-Bretagne. Un choix qui présente des avantages, mais oblige à une grande rigueur.

Installé en 1992 dans le cadre de la Sica Saint-Pol de Léon, Denis Urien a d’abord cultivé de la tomate ronde, avant de passer à la grappe en 1996, puis de diversifier sa gamme à partir de 2001, jusqu’à en cultiver une trentaine de variétés. « Produire plusieurs types de tomate est moins risqué économiquement, estime-t-il. Cela permet aussi de valoriser différents types de serre. Les variétés anciennes, qui ne montent pas très haut, permettent de valoriser des serres basses, alors que la cerise grappe par exemple nécessite des serres hautes. Par ailleurs, le travail est plus varié. Quand on ne fait que de la grappe, on peut être amené à effeuiller toute la semaine. Les gestes sont toujours les mêmes et on se lasse de faire toujours la même chose. Ici, les salariés ont au moins cinq à six tâches différentes chaque semaine, ce qu’ils apprécient.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Un virus s’attaquant aux courgettes, concombres et melons détecté pour la première fois en France

Un virus affectant des cultures maraîchères a été détecté pour la première fois en France. Selon un communiqué du ministère de…

Du bio et des allégations “sans” aux labels Climat : les nouvelles priorités du consommateur
Le consommateur veut désormais plus que du bio. La crise de la Covid-19 et le changement climatique ont accéléré les nouvelles…
Asperge : une campagne 2020 atypique qui a recruté de nouveaux consommateurs
Des volumes d'asperges commercialisés en baisse, mais une consommation en hausse, à conforter en 2021 par des…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes