Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedIn

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

[Coronavirus Covid-19] Les producteurs de légumes face au manque de travailleurs saisonniers étrangers

Qu’ils soient polonais, roumains, espagnols, portugais, les travailleurs saisonniers étrangers ont des difficultés à rejoindre les exploitations françaises, en pleine épidémie de coronavirus. Les fraisiculteurs et asparagiculteurs sont les premiers exposés à ce manque de main-d’œuvre. Légumes de France cherche des solutions alternatives. Le FNSEA fait des propositions.

© RFL

« Nous sommes en guerre ». C’est en reprenant les propos du président de République, que Jacques Rouchaussé, président de Légumes de France, commente la situation à laquelle font face les producteurs de légumes. Les filières fraise et asperge, en attente de main-d’œuvre étrangère pour assurer la récolte de leurs productions, vont assurément être rapidement impactées. Certains producteurs d’asperges ont déjà prévu de cesser pour partie la récolte de parcelles.

Cette situation n'est pas due à la restriction d'activités annoncée par le président de la République. « Après échange avec le ministre de l’Agriculture, il est confirmé que les activités agricoles ne sont pas concernées par ces restrictions d’activités », assure Jacques Rouchaussé. Les agriculteurs et leurs salariés peuvent donc poursuivre leur activité, qui ne peut être réalisée en télétravail, à condition de respecter les gestes barrières à la transmission du virus de manière stricte, ainsi que les formalités administratives nécessaires à la circulation des personnes.

Des travailleurs saisonniers polonais refoulés à la frontière allemande

Mais selon le responsable professionnel, il semble illusoire de voir arriver l’ensemble des travailleurs étrangers attendus en France. Un producteur de fraise lot-et-garonnais témoigne que les saisonniers polonais qu’il attendait n’ont pas pu partir, faute de bus « grandes lignes » annulés, et ont été refoulés à la frontière allemande en véhicules particuliers. Des producteurs d’asperges du Sud-Ouest ont pu faire venir en urgence des saisonniers andalous qui ont franchi, le 17 mars, la frontière française avec une attestation de contrat de travail. Mais la situation risque de changer et de se bloquer.

« Même si le gouvernement nous autorise à continuer notre activité, essentielle à l’approvisionnement alimentaire des français, il n’y aura aucune dérogation concernant la circulation des personnes », prévient Jacques Rouchaussé. Le président du syndicat légumier précise que des recherches d’alternatives sont en cours auprès des ministères.


 

Des demandes d’assouplissements temporaires

Dans un communiqué, la FNSEA demande des assouplissements temporaires pour assurer la gestion de main d'œuvre :

- Des adaptations en matière de durée du travail, notamment la durée maximale, le travail de nuit, l'annualisation

- La défiscalisation des heures supplémentaires pour faire face à l'absentéisme

- Des recours facilités aux contrats à durée déterminée et au travail temporaire

- Une facilitation de la mise à disposition de salariés entre entreprises

- Le recours à des salariés placés actuellement en chômage partiel pour venir en renfort des entreprises en forte activité, notamment saisonnière

- L'ouverture des frontières pour les travailleurs saisonniers issus de pays membres de l'UE

- L'autorisation pour les élèves et étudiants des établissements agricoles qui le souhaitent de venir travailler de façon occasionnelle dans les exploitations agricoles

 

Sur le même sujet :

Des bras pour vos assiettes : l’appel réussi des filières et du gouvernement

Cumuler activité partielle et emploi agricole

Gros manque de main d’œuvre pour les récoltes allemandes aussi

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

[Coronavirus Covid-19] L'alimentaire et l'agriculture s'adaptent
Le point, en bref, sur les moyens mobilisés et l'adaptation des filières alimentaires face à la crise sanitaire du Coronavirus.
primeur
[Coronavirus Covid-19] Pas de problème d’approvisionnement pour les professionnels des fruits et légumes, mais des inquiétudes
La filière fruits et légumes française fait face à la crise sanitaire liée au Coronavirus Covid-19 tout en étant inquiète pour…
[Coronavirus Covid-19] Les producteurs de légumes face au manque de travailleurs saisonniers étrangers
Qu’ils soient polonais, roumains, espagnols, portugais, les travailleurs saisonniers étrangers ont des difficultés à rejoindre…
[Coronavirus Covid-19] Cumuler activité partielle et emploi agricole

Afin d’inciter les salariés et indépendants inoccupés à rejoindre temporairement la filière agricole, une nouvelle mesure a…

[Coronavirus Covid-19] Les fruits et légumes, en crise, restent mobilisés
Semaine 2 : le point, en bref, sur les moyens mobilisés et l'adaptation des filières alimentaires face à la crise sanitaire du…
fruits legumes rungis
[Coronavirus Covid-19] Rungis va livrer les fruits et légumes aux particuliers et s’associe à Epicery

Le marché de Rungis a annoncé la mise en place d’une plate-forme numérique de livraison aux particuliers baptisée « Rungis…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes